Le site des clochers de la France Forum Index Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Luc-sur-Mer (14530)

 
Post new topic   Reply to topic    Le site des clochers de la France Forum Index -> Clochers de Normandie -> Clochers du Calvados
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Admin
Administrateur

Offline

Joined: 20 Aug 2007
Posts: 1,663

PostPosted: Thu 13 Aug - 23:43 (2009)    Post subject: Luc-sur-Mer (14530) Reply with quote

Eglise

Eglise Saint-Quentin, au Vieux-Luc. Le clocher fortifié du XIIe a été classé MH en 1886, ce qui l'a sauvé de la destruction à la fin du XIXe. L'actuelle église, de style néo-roman, avec une nef flanquée de bas-coté, transept et abside-hémicirculaire, a été finie en 1912. Depuis, comme à Lion-sur-Mer, le centre de gravité du bourg s'est déplacé au bord de la mer.

S'il est impossible de dire quand les hommes vinrent pour la première fois s'installer sur le territoire de la commune, par contre des trouvailles concernant le néolithique sont nombreuses. Elles attestent qu'il y a environ 5000 ans, une population humaine a occupé les lieux qui ne seront plus jamais désertés. Cette population était installée le long de la Douvette, cours d'eau alors abondant, et près d'un forêt qui s'étendait alors là où se trouve aujourd'hui le littoral (comme à Langrune : Grüne Land, terre verte encore du temps des Vikings). Ainsi en témoigne le menhir qui selon toute vraisemblance date de cette époque. De ce menhir, il ne reste que la base conservée à Luc et propriété de la Société Préhistorique Française. La période celte (ou gauloise) est marquée par le nom même de "Luc", en latin lucus, ce qui indique la présence d'un bois sacré. On peut d'ailleurs remarquer les restes d'une forêt, aujourd'hui immergée à la limite ouest de la commune. Il semblerait qu'à l'époque, il y eut un centre religieux englobant Lion, Luc et Douvres. L'appellation "point du jour" serait dérivée du latin et désignerait un moulin que les gaulois auraient installé le long d'un cours d'eau à l'est de Luc. A noter que le ruisseau sur lequel il fonctionnait est devenu une rivière souterraine et ressort aujourd'hui en résurgence d'eau douce à environ 1km en mer.

Vers 1096, on constate la présence à Luc d'un nommé THOROLD et d'un autre noble Viking TURSTIN qui firent un don de terre à l'abbaye de Caen ; le village de Luc appartenant alors à l'abbaye de Saint Etienne. Le protestantisme eut une audience éphémère, mais important à Luc qui fit partie des paroisses obligées de constituer un cimetière protestant. Ce cimetière fut établi à mi chemin du village et du bord de mer. Après la révocation de l'Edit de Nantes, ce lieu fut surnommé le "Petit Enfer". En 1561, la garnison du Château de Caen dont le gouverneur était protestant fit une expédition sur Douvres pour y détruire le sanctuaire où était vénérée la statue miraculeuse de la Vierge. Selon la tradition, celle-ci fut brisée en morceaux sur la plage de Luc (à la Brèche Moulin) et jetée à la mer. Un habitant de Luc aurait réussi à en sauver quelques fragments. Un morceau aurait été enchâssé dans le mur de l'église de Luc. La destruction de cette dernière à la fin du 19ème siècle en interdit toute vérification.

En 1846, Arcisse de CAUMONT fait cette description de l'ancienne église : "L'église de Luc se compose d'une nef du XIIe dans laquelle on a refait des fenêtres modernes; la façade occidentale qui avait un porche roman est masquée par un porche dorique. La tour latérale au sud ornée de longues arcades dans lesquelles on remarque des têtes plates est de la même époque de la nef mais il faut en exclure les assises du parapet. Ce couronnement est probablement du XVIe. Le choeur était roman comme la nef, on distingue encore deux fenêtres en plein cintre; mais une grande fenêtre ogivale a été percée en plein milieu et les murs latéraux refaits. Des chapelles ont été ajoutées [...] la plus ancienne est la chapelle du nord. Une autre addition a été faite au nord de la nef." Il signale en outre la croix de pierre située alors face au portail, portant la date de 1662, et qui a été depuis déplacée plus au centre du cimetière et classée monument Historique. Sous l'Ancien Régime, les 2/3 de la dîme revenaient à l'abbaye de Fécamp qui en avait le patronage, le dernier tiers étant au curé.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Quentin
Siécle de l'édifice: XIIe-XVIe-XXe
Forme du clocher : terrasse fortifiée
Position du clocher : beffroi (hors oeuvre)
Clocher en péril : non

Photos (5) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

la façade du XXe et le clocher
le clocher (XIIe)

sud de la nef
chevet à l'est
coté nord et clocher

Chapelle

Chapelle Notre-Dame d'Espérance (début XXe), construite dans le bourg pour les vacanciers. De style néo-gothique, elle possède un transept et un chevet à pans, ainsi qu'un fort joli clocher-mur au-dessus de la baie à double lancette trilobée couronnée d'une rose qui est ménagée en façade.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Notre-Dame d'Espérance
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : clocher-mur
Clocher en péril : non

Photo (1) : (c'est une photo personnelle, cliquez pour agrandir)

façade et coté sud


Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 13 Aug - 23:43 (2009)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Le site des clochers de la France Forum Index -> Clochers de Normandie -> Clochers du Calvados All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group