Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Rambouillet (78120)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Yvelines
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 27 Aoû - 23:15 (2011)    Sujet du message: Rambouillet (78120) Répondre en citant

Eglises

Eglise Saint-Lubin (XIXe)

Rambouillet est mentionné en 768 dans le document qui consigne la donation de la forêt d'Yveline par Pépin le Bref à l'abbaye de Saint-Denis. Au cours de la guerre de Cent Ans le château est pris et incendié. Le château est successivement propriété de la famille d'Angennes, de Fleuriau d'Armenonville, puis du comte de Toulouse et de son fils le duc de Penthièvre. Rambouillet devient ville royale grâce à Louis XVI, qui acquiert le domaine en 1783 et nomme le comte d'Angiviller gouverneur de la ville. Dès 1804, Napoléon décide de faire rénover le château. En 1811, Rambouillet devient sous-préfecture de Seine-et-Oise. La ville subit ensuite l'invasion prussienne de 1815, les journées de 1830, puis la guerre de 1870, à la suite de laquelle elle est occupée par les troupes prussiennes. Sous l'impulsion de Félix Faure, en 1896, le château devient résidence présidentielle.

L'église primitive date d'avant le XIe siècle et a été agrandie et en partie reconstruite pour les d'Angennes à la fin du XVIe siècle. Les travaux se poursuivent au XVIIe siècle. La nef est allongée vers 1705. Mais à partir de la fin du XVIIIe siècle, l'église est connue pour être en mauvais état et la Révolution n'arrange guère la situation, tant et si bien que l'on doit se résoudre à construire une nouvelle église, et une fois celle-ci achevée, détruire l'ancienne. Un projet de nouvelle église est lancé dès 1847. Le concours est finalement organisé en 1864. Parmi les 5 projets, celui d'Anatole de Baudot est retenu. En 1867, les travaux lui sont donc adjugés et l'église est achevée en 1871. L'année suivante, l'église ancienne, visiblement reconstruite à la fin du Moyen-Age et qui tombait de vétusté, est détruite.

A l'intérieur de l'église, le buffet d'orgue date de la fin du XVIIIe ou du début du XIXe; il a été néanmoins très remanié par le facteur d'orgues COLLET en 1920 et une nouvelle restauration vers 1980. Les vitraux sont de Eugène-Stanislas OUDINOT. L'essentiel du mobilier, à l'exception d'une statue, date du XIXe.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Lubin
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : clocher-porche de type kreisker
Clocher en péril : non

Photo (1) : (c'est une photo personnelle, cliquez pour agrandir)

façade

Eglise Sainte-Bernadette, rue de la Paix, construite au XXe siècle.

L’Association diocésaine de Versailles fit entreprendre à l'orée des années 1970 l’édification de cette église, dans le quartier de la Louvière. L’image protectrice de la grande couverture sur une belle charpente de bois lamellé-collé est certainement à rechercher aux États Unis du côté de l’église unitarienne, à Madison dans le Wisconsin, réalisée plus de vingt ans plus tôt, en 1949, par l’architecte américain Franck Lloyd Wright. L'église est inaugurée le 19/9/1971 et fut récemment agrandie de deux salles paroissiales. C'est la paroisse des quartiers neufs du sud, au-delà de la ligne de chemin de fer.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Bernadette
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Chapelles

Chapelle du château de Rambouillet

Le château fort est construit pour Jean Bernier entre 1368 et 1384. La salle de marbre est ajoutée en 1556 par Olivier Ymbert pour Jacques d'Angennes. L'avant-cour date de la fin du XVIIe. En 1700, Fleuriau d'Armenonville achète le château et fait aménager le parc avec canaux et sculptures. L'aile ouest est flanquée d'une tourelle entre 1723 et 1736 par Michel Jumel. Les communs sont reconstruits vers 1740.
Le château est pourvu d'un jardin anglais, d'un ermitage et d'une chaumière de coquillages par Goupy sous le règne de Louis XVI. La laiiterie est construite en 1785 par Jacques Jean Thévenin pour Marie-Antoinette. Le même architecte construit l'année suivante une ferme expérimentale et rebâtit la façade des communs. En 1805, l'aile orientale construite par LE VAU est détruite par l'architecte TREPSAT, nommé par l'Empereur. La salle de bains est aménagée par Vasserot et Godard vers 1807 pour Napoléon Ier.
A partir de 1806, Napoléon restaure le palais, qu'il attribue en 1811 à son fils nouveau-né, le Roi de Rome. Auguste FAMIN, architecte, reconstruit le corps principal et réutilise les ailes basses. En 1832, Louis-Philippe renonce à conserver le Palais et il est vendu : la partie centrale du corps de logis en fond de cour est détruite peu après et le passage ainsi pratiqué s'ouvre sur un petit pavillon construit à cette époque.
Il y eut durant les siècles de l'histoire du château une chapelle qui, comme dans de nombreux autres châteaux, a souvent migré au gré de l'espace disponible et des travaux. Actuellement, c'est une petite pièce avec une abside en cul-de-four, visiblement construite au début du XIXe.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : du château de Rambouillet
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

CPA (1) :


Oratoire de la maison de la Sainte-Enfance (XVIIe)

Cette ancienne maison, probablement du XVe siècle, était le siège de la première école publique fondée en 1686 par Mademoiselle Catherine Godard de Barisseuse pour l'éducation des jeunes filles pauvres de Rambouillet. À la même époque, Madame de Maintenon fondait, dans le même esprit, la Maison de Saint-Cyr. L'école fonctionne selon le vœu initial de la fondatrice jusqu'en 1834. Laïcisée, elle est reprise par la congrégation des Sœurs de la Sainte-Enfance en 1853. Malgré les restaurations, cette maison conserve son porche cintré et sa corniche de grès sous l'avancée du toit.

Chapelle du domaine de Grand-Colombes, construite à la fin du XIXe.

Chapelle de l'Ermitage, dans le grand parc du château de Rambouillet, tout au sud. C'est un édifice rectangulaire surmonté d'un clocheton.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : de l'Hermitage
Siécle de l'édifice: XIXe (?)
Forme du clocher : lanternon à flèche
Position du clocher : au-dessus de la façade, sur le toit
Clocher en péril : non

CPA (1) :


Chapelle de l'institution Sainte-Thérèse, lycée de jeunes filles construit au XIXe. La chapelle est de style néo-gothique.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Sainte-Thérèse
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

CPA (1) :


Chapelle de l'Hopital (XXe)

Albert Lebrun, président de la République, inaugure cet hôpital-hospice le 17 septembre 1933. Cet établissement remplace le Pavillon de Toulouse, fondé en 1731 par Marie-Sophie de Noailles, comtesse de Toulouse, qui était devenu insuffisant. Malgré les travaux de modernisation et d'agrandissement des locaux entrepris depuis 1956, l'entrée principale conserve son aspect des années 1930. Les fresques de la chapelle ont été peintes en 1944-45 par M. Cailly. Le Christ en ivoire est de M. Le Bourgeois à la même époque.

Chapelle Saint-Hubert de Villeneuve (XXe), construite vers 1952 pour desservir les quartiers de Villeneuve et de la Clairière, à l'est. Cette chapelle a un petit clocher latéral couvert par un toit à deux pans. Elle est bâtie en moellons de pierre apparentes. Le saint patron a du êtredéterminé par l'importance de la tradition cynégétique de la région et la proximité de la forêt de Rambouillet.

Elle fut érigée à l’initiative de Maurice Otto, maître d’équipage du Rallye Bonnelles et qui fait encore vivre le souvenir de la personnalité exceptionnelle du père Jacques Gamet. En la transformant en lieu d’accueil pour « paumés », cet aumônier au cœur débordant de générosité y oeuvrait en effet auprès des plus démunis. Cette chapelle est aujourd’hui propriété de la ville et n'est plus utilisée pour le culte depuis une dizaine d'années.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : St Hubert
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : bâtière
Position du clocher : clocher latéral
Clocher en péril : non

CPA (1) :



Patrimoine religieux disparu

Ancienne chapelle de la nouvelle vénerie (XVIIIe)

La nouvelle vénerie est construite par Jacques-Jean Thévenin pour Louis XVI vers 1783. La chapelle est ajoutée en 1786 d'après Lorin. Elle a servi de prison après la Révolution puis fut détruite, mais après 1830 puisqu'elle est présente sur ce cadastre.





Autres cultes

Temple protestant (XXe), construit en 1986 derrière un immeuble de la rue Gambetta pour remplacer l'ancien temple devenu trop petit. Depuis la cour, l'on voit un clocher qui n'est que le campanile décoratif d'une école publique toute proche.

Type d'Edifice: Temple
Nom de l'Edifice : ERF Rambouillet
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (2) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

le nouveau temple
l'ancien temple

Ancien temple protestant (XXe), rue Georges Clémenceau

A l'origine de cette construction, il y a la volonté des protestants de Rambouillet d'avoir un lieu de célébration du culte et des cérémonies. Dès 1927, Monsieur Jean-Louis Courvoisier, un banquier à Paris qui est installé en résidence secondaire à Orphin, en a l'initiative. Un terrain (lieu-dit les Petits Champs) est acheté le 9 janvier 1928 à Monsieur Chevalier, boucher à Rambouillet. Ces frais sont couverts par des dons émanant de toute la paroisse.

L'étude de la Construction est confiée à l'entreprise Bertolotti à Roinville-sous-Dourdan. Trois projets sont étudiés sur présentation de devis, et l'entreprise retenue est celle de P. Letourneur rue du Moulin à Rambouillet. Le 8 mars 1928, M. Courvoisier retourne à M Letourneur les plans et devis dûment signés et annotés du « Bon à exécuter ». La réception des travaux a lieu le jeudi 17 juin 1928, en présence notamment du pasteur Marcel MONOD (de Versailles) assurant déjà auparavant les cultes à Rambouillet. Sur le fronton extérieur, l'entreprise Vatinet, sise au 47 de la rue Nationale à Rambouillet, exécute l'inscription Que ton règne vienne / St Luc Xl. 2. en « lettres imitation gravure, façon décor chêné, soigné et reglacé». A l'intérieur, pour une surface de 37 m² au sol, il y a quarante deux places assises et des bancs le long des murs. Sont installés alors une estrade en bois, une table à pieds tournés, et un meuble de rangement.

Le premier culte dans la chapelle remonte au 9 juillet 1927. Les cultes et cérémonies s'y sont tenus régulièrement jusqu'en 1986, date à laquelle est construit le temple actuel, au 49 de la rue Gambetta, dans le souci de résoudre l’exiguïté des lieux face au nombre croissant de protestants recensés. L'ancienne chapelle après avoir servi aux réunions des mouvements de jeunesse est acquise par la municipalité de Rambouillet en l’an 2000, et confiée dès lors à la Maison des Jeunes et de la Culture.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Aoû - 23:15 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Yvelines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com