Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Briare (45250)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Ven 29 Juil - 15:03 (2011)    Sujet du message: Briare (45250) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Etienne (XIXe-XXe)

Une petite ville du nom de Brivodurum défend le pont sur la Trézée sous l'Empire romain. Elle a une église dédiée à sainte-Geneviève, déjà plusieurs fois rebâtie, vers l'an 500. Depuis le règne du roi GONTRAN (561-592), Briare dépend du diocèse d'AUXERRE. Elle est citée, avec Dammarie (Vernolium) comme annexe parmi les 37 paroisses rurales du diocèse d'Auxerre, en 596. Au IXe, Brierre est un refuge contre l'invasion normande et sa population croît. L'église est reconstruite au VIIIe et au IXe.
Après 1160, le choeur de l'église est rebâti. L'église est rebâtie au XIIIe sous le règne de Philippe Auguste (┼ 1223). Son chevet est plus ancien et plus étroit; le choeur était voûté en pierres. Elle avait aussi un clocher en pierre.
Briaire se trouve à la fin du XIVe sur la route AVIGNON - ORLEANS qui est le cordon ombilical du "royaume de Bourges". En 1419, elle soutient plus les Bourguignons au milieu d'un fief des Armagnacs et est complètement dépeuplée, même si aucun texte ne signale l'arasement des habitations. En 1440, seul le bourg commence à se repeupler faiblement. Les archives et vieux papiers sont détruits, la mémoire se déplace, mais Briare redevient paroisse et est repeuplée par les solognots des villages environnants. Curé en 1444, Guillaume ODELLI ou HODEAUX vient du hameau des Hodeaux en CERDON.

Quoi qu'il en soit, si le château de Briare a été reconstruit par Claude de CHAMIGNY à la fin du règne de Louis XI, en conservant une tour du XIIe restée intacte, l'église et la chapelle Notre-Dame de Grâce n'ont pas été démolies. Un collatéral sur le cimetière est ajouté à l'église, un grand cimetière étant créé au sud du bourg et mis en service en 1534. Sur la plus ancienne carte de France de l'astronome Oronce Finé (1523), ce n'est plus Brierre, mais Briare qui figure, entre Gien et Bonny. François Ier l'autorise à devenir ville enclose de murs et pourvue d'échevins en 1542. Mais c'est encore une ville de vignerons et de moulins qui tourne le dos à la Loire.

A partir de 1562, GIEN, à cause des relations privilégiées de ses marchands avec ceux de Lucerne et de Genève, devient un centre de l'hérésie protestante. Comme ARRABLOY, BRIARE reste entièrement catholique et vit intensément sa foi. Les protestants l'occupent à l'été 1562 et la pillent. De mars 1563 à septembre 1567, la ville se remet assez vite et continue à croître grâce à la trève. Mais en 1567/68, suite au massacre de catholiques à la BUSSIERE, les catholiques de Gien et des environs affluent à l'abri des murs de Briare. Le 21 novembre 1567, les cloches de l'église sont descendues et cachées, les protestants ayant pris l'habitude de briser toutes celles qu'ils rencontraient, et la ville se met en état de siège. Jusqu'au 15 avril 1568, les baptêmes sont groupés et se font de nuit dans la grande salle du château, 168 baptêmes se font ainsi. En avril, on entrevoit une trêve mais le 22 août COLIGNY et CONDE mettent fin à la trêve par leur manifeste de NOYERS et Briare se remet pour un an en état de siège, accueillant presque toute la population de saint Firmin sur Loire.
En 1587, les reîtres et les lansquenets à la solde des princes protestants pillent à nouveau la Charité, puis Bléneau. Briare est en état de siège, mais ne peut éviter le pillage par des lansquenets licenciés le 22 juin 1591.

En 1596 est descendu pour réparations le coq du clocher, le seul de la région au XVIe. A partir de 1604 et jusqu'en 1643, un tournant économique majeur se profile pour Briare avec la construction du canal de Briare, qui fait de la ville un centre marchand important, les bateaux y traversent la Loire avant le pont-canal construit à la fin du XIXe (1891-1896) parl'ingénieur MAZOYER. La population de la ville croît au cours du XVIIe et accueille le château de la compagnie des Seigneurs du Canal, les financiers Guillaume BOUTHEROUE et Jacques GUYON qui achèvent de 1630 à 1643 le canal commencé par le sieur Hugues COSNIER de 1604 à 1611 et qui était resté à l'abandon près de 20 ans.
L'église a une horloge en 1630, que Nicolas Carré et JAMBILLE son beau-frère s'engagent à entretenir.

L'église, assez vétuste, est détruite en 1861 et reconstruite aux frais de la famille BAPTEROSSE dans le style néo-roman. Le fronton de la façade et l'intérieur de l'église sont décorés de fresques réalisées par la manufacture d'émaux de Briare, à qui on doit aussi les vitraux du choeur posés en 1892.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Etienne
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : de type kreisker
Position du clocher : clocher latéral
Clocher en péril : non

Photos (2) :
façade
côté sud et chevet

Crédits : Jean-Claude MOREAU pour http://clochers.org


Chapelle

Chapelle de l'hospice saint-Jean, fondé à la fin du XIXe par Jean-Félix BAPTEROSSE, propriétaire de la manufacture des émaux. L'hospice est maintenant une maison de retraite. La chapelle est décorée d'émaux de la fabrique. Jean-Félix Bapterosse, créateur d'une presse permettant de fabriquer 500 boutons en simultané, enregistrée le 4 novembre 1844, rachète la manufacture d'émaux de Briare, créée en 1838 et échouée depuis 1845. En 1890, la Manu qui produit 1 400 000 boutons par jour et plus de 500 T de perles par an (essentiellement destinées à l'Afrique, où elles sont un signe de richesse et servent de monnaie d'appoint), emploie 990 personnes soit un habitant sur six.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Jean
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : flèche
Clocher en péril : non





Patrimoine religieux disparu

Ancienne chapelle Notre-Dame de Grâce (XIIe-XIVe), construite sur le grand chemin Rémy pour les itinérants qui remontent le Val de Loire vers le Puy-en-Velay. Elle est confiée à des religieux hospitaliers. Louis d'Evreux l'agrandit au XIVe alors que les Hospitaliers s'en étaient dessaisis. La canonisation de Louis IX le 6 août 1297 ou le partage de ses reliques le 17 mai 1306 sont la cause de la transformation gothique de cet édifice.
En 1562, les Huguenots en font une écurie; la chapelle est restaurée et existe toujours en 1630. Elle est ruinée depuis la Révolution et il n'en reste que quelques arcades éparses.
Cette chapelle était située face au chevet de l'église, à l'est de la rue principale. (n°10 sur le plan) :


Chapelle de la Maladrerie Saint-Marc, fondée au XIIe sur les bords de la Trézée. L'ostel-Dieu est délaissé à partir de 1358, les crimes des routiers anglais (Robin CANOLLES) et français (Arnaud de CERVOLLES) se multipliant dans les environs. La peste revient en 1361, mais ce n'est pas une raison suffisante pour cantonner les malades hors-les-murs, tant l'insécurité est grande.

Ancienne chapelle Saint-Roch, dépendante de l'Hôtel-Dieu créé vers 1540. La chapelle n'est construite qu'avec la peste de 1581 au cours de laquelle se propage dans la région l'invocation du saint.

Ancienne chapelle du château des Seigneurs du Canal (XVIIe), aménagée au rez-de-chaussée du bâtiment et qui disparut à la Révolution.
Dossier de l'Inventaire Régional des MH : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR24/IA45000043/inde…



Sources :
Arrow GACHE Paul, Histoire de Briare avant le Canal, éd. ville de Briare
Arrow MONTAIGU J-Y (textes), QUEMERE Erwan (photos), Briare, un canal, des émaux (2000), éd. la Renaissance du livre.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Juil - 15:03 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com