Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint-Gondon (45500)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mar 12 Juil - 15:40 (2011)    Sujet du message: Saint-Gondon (45500) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Gondon (XIe-XIIIe-XVIe-XIXe)

Selon la tradition, Gondon ou Gundulfus est consacré évêque en 555 par le pape Pélage 1er et envoyé à Milan. Plus prosaÎquement, il fut nommé évêque de Mediolanensis, Chateau-Meillant dans le Cher. Gallo-romain, il vécut en ermite avec ses disciples dans la forêt d'Autry, près des sources de la Quiaulne. Sur son tombeau fut construit un oratoire qui subsista jusqu'au XIXe.
Entre le VIe et le IXe, son corps fut transféré à Nobiliacus, toponyme désignant une terre à laquelle étaient accordés les droits d'une terre possédée par un noble (exemption d'impôt etc. ) ou donnée par le Roi: une église s'y construisit dans le choeur de laquelle, devant l'autel, fut inhumé le saint. Bien plus tard, les fidèles qui jugeaient irrespectueux de passer sur le corps du saint pour aller faire l'offrande à l'autel, placèrent ses ossements entre l'autel et le vitrail du fond du choeur. Les reliques furent incendiées avec l'église en 1570 par les Protestants et disparurent à tout jamais.

Le 16 janvier 866, Charles le Chauve donne à l'abbé de Saint-Florent du Mont Glonne (aujourd'hui Saint-Florent le Vieil aux confins de l'Anjou et de la Bretagne) une celle (petite fondation monastique) près de Bourges dans laquelle on honore avec respect la dépouille de Saint Gondon. Un siècle avant, le village de Saint-Gondon, anciennement Nobiliacum, devint un bourg protégé par une motte fortifiée surmontée d'une tour en bois.
Les moines d'Anjou s'empressent de fonder une chapelle et un bourg qui portent toujours le nom de leur saint patron, le premier Saint-Florent le Jeune. Il va y en avoir un deuxième, avec l'abbaye Saint-Florent de Saumur. Les Normands détruisent en effet l'abbaye du Mont Glonne, qui ne sera rétablie qu'au XIe par les moines de Saumur, une fois la paix rétablie et les incursions des Bretons hors de leur pays raréfiées.

En 936, Louis IV d'Outremer, fils de Charles III le Simple, devient abbé de saint Gondon. Geoffroy, vicomte de Bourges, lui succède dans cette fonction. Une des filles de ce dernier, Hildeburge, épouse Gilon comte de Sully vers 1092 et lui apporte dans sa dot les terres de saint-Gondon. En même temps, le couvent de saint-Gondon et celui de Vierzon furent réunis et donnés aux bénédictins d'Angers.
Au XIIe, une tour hexagonale remplaça la tour de bois de la motte de Saint-Gondon, isolée au sommet de la butte. L'église, le prieuré et la grande dimière se trouvaient sur l'un des pans, un peu en contre-bas de l'actuelle rue de l'Eglise. La rivière formait une barrière naturelle tandis qu'un profond fossé décrivait un arc autour du village pour rejoindre la rivière. Par la suite, la ville s'étendit en s'éloignant de la rivière pour former un carré, une île au nord avait été aménagée pour l'installation d'un moulin.

L'église, longue de 34 m et large de 19 était initialement consacrée à Notre-Dame de Pitié avant de prendre au Xe le vocable de saint-Gondon. Le choeur de l'église, construit au dernier quart du XIe, descend de l'ancienne chapelle du prieuré devenue église après le départ des moines. La chapelle de gauche était dédiée à saint Gondon. Le chevet, constitué de trois absides, date de la fin du XIe et est inspirée de l'architecture lombarde tout en étant assez représentatif de l'architecture du Berry. Le portail du XIIIe est ménagé dans le mur sud et porte encore la marque de l'incendie de 1570. Il été précédé d'un caquetoire où se réunissaient les assemblées de fabrique (pour l'administration des biens et revenus de la paroisse et des travaux de l'église). Sa charpente a été refaite en 1773. En 1840, il fut fermé et converti en sacristie et sert aujourd'hui de remise.

A la Révolution, l'église est fermée et sert de salpêtrière. En outre les Révolutionnaires "étrangers à la commune" à en croire les textes entassent les bancs, les livres, les papiers et titres de la fabrique, les statues et objets du culte devant l'église et y mettent le feu. Un des curés installés après la Révolution écrit " J'ai pris possession de la cure de Saint-Gondon le 27 juin 1832. L'église était comme une halle, les murs noircis par le salpêtre qu'on y a fait pendant la Révolution". Par ailleurs, le pavage posé en 1774 et en partie retiré, et reconstitué après 1804 notamment avec les diverses dalles funéraires qui gisaient ça et là.

Le clocher-porche actuel est établi en 1865 alors que Aristide POURADIER était curé et abrite deux cloches, l'une de 1729 pesant 800 kgs et l'autre de 1872 pesant 548 kgs.
Le clocher précédent était assis sur quatre gros piliers en bois dans l'avant-choeur et était de section octogonale, tout en charpenterie, juché sur le toit. L'escalier d'accès menait d'abord à la tour quadrangulaire de l'horloge, sur le mur sud, refaite en 1763, puis de là dans le toit. L'horloge est installée au moins depuis 1604.

Dans le choeur, le grand retable Renaissance a été fait par le sculpteur GODARD d'Orléans, en 1697-99, modifié en 1755 puis encore en 1832. La voûte du choeur a été peinte en 1902-1903 par Gustave HU, d'Orléans. Le crucifix date du XIVe et figurait sur les quatre piliers qui soutenaient le clocher précédent, assis sur l'avant-choeur. Au nord, la chapelle saint-Gondon, reconstruite au XVIe, a perdu son vocable au XIXe pour celui de saint Joseph, celle du sud étant dédiée à Notre-Dame de Pitié. Les deux baies latérales en plein cintre qui éclairent le choeur ont été ouvertes en 1868-1870 et sont ornées de vitraux installés en 1872.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Gondon
Siécle de l'édifice: XIe-XIIIe-XVIe-XIX
Forme des 2 clochers : flèche et pavillon
Position des 2 clochers : clocher-porche et clocher latéral (horloge)
Clocher en péril : non

CPAs (3) :



Chapelle

Chapelle Saint-Roch, établie au hameau qui porte aujourd'hui le nom de "La Chapelle". Elle fut construite pendant la fièvre de décembre 1669 à février 1670 qui causa une grande mortalité, avec un cimetière qui servit jusqu'en 1695, et fut fermé suite à une autre épidémie qui fit rage de 1693 à 1695, pendant laquelle 264 personnes y furent inhumées. De 1695 à 1925, le Paturiau du prieuré, un grand rectangle le long du mur d'enceinte, servit de cimetière paroissial.
Au XVIIIe des offices étaient dits en cette chapelle et une grande procession y allait chaque année le 16 août. Elle est vendue comme bien national à la Révolution et transformée en habitation. Il en reste le pignon ouest, le mur nord et sa fenêtre maçonnée et une porte datée 1669 et portant inscrits les noms de N. ROBERT, POUPA, NOUBLANCHE. Le bâtiment mesure 9 m par 14.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Roch
Siécle de l'édifice: XVIIe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non


Prieuré

Prieuré de Saint-Gondon, dit la Moinerie (XVe)

Le prieuré est créé sur autour de l'église où a été transféré le corps de saint Gondon, sous la protection d'une motte féodale. Il est propriété des moines de saint-Florent du Mont Glonne, puis des bénédictins d'Angers. Disposant d'un moulin au nord du bourg fortifié et de divers bien, il connaît deux riches périodes au XIIIe et à la fin du XVe et au début du XVIe siècle, après la Guerre de Cent Ans. La maison priorale est reconstruite sur la requête des moines en 1487.
Il n'es pas détruit par les protestants en 1570. En 1680, sur ordonnance de l'évêque de Bourges, le prieuré passe en commende et dans le giron de l'abbaye de Sancerre, les moeurs s'y relâchent au profit de l'exploitation seule des biens fonciers du prieuré. En 1793, ses biens et bâtiments sont vendus, les moines dispersés.
En 1802, les Clarisses de Gien chassées de leur couvent s'y installent et fondent une école qui perdure jusque vers 1840. De 1831 à 1840, la Moinerie sert aussi d'Hôtel de Ville. Par la suite, de 1880 à 1902, une école de filles confiée à la Congrégation de la Pommeraye y est instituée.
Ce bâtiment possède une belle tour d'escalier polygonale hors-oeuvre, sise au milieu du bâtiment, comme le prieuré (XVIe) de Chouzy-sur-Cisse dans le Loir-et Cher.

Type d'Edifice: Prieuré
Nom de l'Edifice : Saint-Gondon
Siécle de l'édifice: XVe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

CPA (1) :



Fontaine sacrée :

Fontaine Saint-Gondon, sur le lieu du premier tombeau du saint.

Une statue du saint fut faite en 1661 pour être exposée dans l'église jusqu'en 1732 où elle fut installée dans l'abri nouvellement édifié auprès de la fontaine de saint Gondon, sur le lieu présumé de son premier tombeau. En effet, les temps changeaient, le culte des reliques commençait à perdre de sa superbe et ce notamment au profit des dévotions anciennes telles que les cultes liés aux fontaines curatives. L'abri près de la fontaine, sans clocher, fut reconstruit en 1882 en briques, près de la fontaine elle-même en briques. La statue du saint est de nos jours revenue en l'église, pour la protèger des tentations et des dégradations diverses. Cet abri n'abrite qu'une profonde niche pour accueillir la statue, et n'est pas assez grand pour que l'on puisse le qualifier d'oratoire ou de chapelle.

Type d'Edifice: Fontaine sacrée
Nom de l'Edifice : Saint-Gondon
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non



Patrimoine religieux disparu

Ancienne chapelle

Ancien ermitage Saint-Romain, construit près de la Quiaulne et de la maladrerie. Il est démoli vers 1770-74 pour la construction du presbytère de saint Florent le Jeune.

Ancien Hôtel-Dieu, dit Maladrerie (XIIe)

En 1112, un seigneur de Sully revenu des Croisades fondait un Hôtel-Dieu dans la grande rue de la ville. Il y avait sans doute une maladrerie à l'extérieur des murs, car l'on comprend mal comment une maladrerie accueillant des lépreux pouvait se trouver dans la ville enclose, d'autant plus qu'à l'époque on pensait que la lèpre se répandait par l'air et que les maladreries étaient construites dans le sens contraire aux vents dominants (pour une ville où le vent soufflait de l'ouest, la maladrerie était à l'est). D'ailleurs, les lépreux de la Maladrerie étaient libres d'aller et de venir dans un vaste espace, cantonné par une croix de la Maladrerie, au pied de laquelle étaient déposés les vivres destinés aux malades, que la population saine n'approchait pas.
Le 10 septembre 1695 cet Hôtel-Dieu et ses biens furent réunis à l'Hôtel-Dieu de Sully distant de deux lieues, à condition que ce dernier Hôtel-Dieu accueille les pauvres malades du village et fournisse le nécessaire pour leur inhumation dans leur village d'origine.
En 1853, les habitants de saint-Gondon tentent d'obtenir par lettre au Préfet du Loiret la révocation de l'acte de 1695 pour pouvoir constituer en leur village un petit hospice. Leur démarche fait long feu. La Grange-Dieu qui dépendait de cette maladrerie et était passée à l'hospice de Sully ne fut vendue qu'en 1922, les droits concernant les malades étant encore conservés à cette époque.

Source : Saint-Gondon, un saint, un village, une histoire, Association Saint-Gondon Patrimoine Historique (2009)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 12 Juil - 15:40 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com