Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ingrannes (45450)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 25 Juin - 16:52 (2011)    Sujet du message: Ingrannes (45450) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Médard

Le nom d'Ingrannes procède du toponyme gaulois egoranda dont l'évolution la plus fréquente en France est Ingrandes. Egoranda devait fondamentalement signifier « limite » et correspondait souvent à la frontière entre deux peuples gaulois. À l'époque gauloise, Ingrannes se trouvait effectivement à la frontière (forestière) entre les Carnutes et les Senones, qui devint limite entre les cités gallo-romaines d'Orléans et de Sens, puis, jusqu'en 1789, entre les diocèses d'Orléans et de Sens. Mais, lors de la création des départements en 1790, le Gâtinais méridional (Montargis), qui appartenait au diocèse de Sens, et à la généralité d'Orléans, a été rattaché au Loiret, de sorte qu'Ingrannes a perdu sa position limitrophe, contrairement à d'autres Egoranda.

L'église était indépendante de l'abbaye de la Cour-Dieu et était le centre d'une paroisse; la nomination des curés dépendait du diocèse d'Orléans (archidiacre de Pithiviers). L'église, construite au XIIe, a été reconstruite au XVIe et au XIXe siècles. La plaque funéraire de Claudie (┼1597), femme de Jean de la Mainferme, est classée Monument Historique.

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
côté nord
chevet
côté sud


Abbaye

Abbaye Notre-Dame de la Cour-Dieu (XIIe/XIIIe - XVIIIe)

L'abbaye fut fondée en 1119 par l'évêque Jean II, sur un terrain donné par le prélat et le chapitre de Sainte-Croix, avec des moines venus de Cîteaux. En partie détruite en 1399, pillée par les Protestants en 1562 et 1567, l'abbaye fut abandonnée en 1791.
Au début du XIXe siècle, les propriétaires démolirent une partie des bâtiments pour en vendre les matériaux. Par ailleurs, de nombreux "visiteurs" indélicats ont buché ou volé tout ce qui pouvait l'être, chapiteaux, sculptures, arcatures, ferrures et volets...

L'abbaye a conservé son plan d'origine. Un mur entourait les bâtiments disposés en quadrilatère. Des fossés complétaient la clôture qui incluait jardins et vivier. De la porterie subsiste la grande porte en arc brisé et une maison qui pouvait servir de logement au portier ou aux hôtes. De l'église commencée en 1170 et consacrée en 1216, ne subsistent que la façade ouest, les murs des bas-côtés, les piliers séparant les trois nefs et le transept nord. La nef précédait un transept saillant, comportant trois chapelles alignées dans chaque bras. Le choeur était plat et peu profond. La façade était précédée d'un porche et percée d'une porte en arc brisé. Elle est flanquée d'une tour d'escalier qui servait aussi de donjon. Des bâtiments claustraux ne subsistent que quelques constructions de l'aile sud (chauffoir, une partie du réfectoire, les cuisines). Du cloître ne subsiste que le préau.
Au sud-ouest, le bâtiment des convers a été dénaturé. La maison du prieur et de l'abbé, construite en 1720, a été remaniée au XIXe siècle. Sous un arc de décharge maintenant enterré, à l'est de l'abaye, partait un souterrain, une galerie de terre boisée qui rejoignait dit-on, l'église de Fay-aux-Loges (plus probablement la chapelle de Sully, annexe de la Cour-Dieu).

Photos (14) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

la vieille porte
la porterie

façade de l'église
la nef

un transept
pilier
niche

vestiges de l'abbaye et du cloître
piliers du scriptorium

ouvertures conservées
les cuisines


Ancienne chapelle privée

Ancienne chapelle privée du château de Centimaisons, citée en 1670 lors d'une visite pastorale et signalée "en état".


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 25 Juin - 16:52 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com