Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lailly-en-Val (45740)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Lun 23 Mai - 00:27 (2011)    Sujet du message: Lailly-en-Val (45740) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Sulpice (XVIe-XIXe)

Lailly est donné au chapitre Cathédral d'Orléans par l'empereur Charles III le Gros en 883. L'église est citée dans une bulle du pape Innocent II de l'an 1139, parmi celles dont il donne le patronage au chapitre Notre-Dame de Beaugency.
L'église est presque ruinée en 1581 suite aux exactions des Réformés, qui dévastèrent les alentours de Beaugency en 1568. Des travaux de refection furent entrepris par Pierre de la Guerche, tailleur de pierre et maçon, Nicolas Preschereau, charpentier (probablement l'un des descendants de Colin Preschereu qui réalisa la charpente du logis du château de Beaugency en 1520-24) et Esmery Roussat, couvreur, tous trois de Beaugency. La tour-clocher date de la fin du XVe ou du début du XVIe. Elle fut jadis un clocher-porche, mais ce porche surbaissé est aujourd'hui maçonné.
En 1827, il est prévu de réaliser un nouveau bas-coté au nord. Le projet fut conçu par Brunet, architecte à Orléans, et les travaux adjugés à Rouillon-Blondain, entrepreneur de bâtiments à Beaugency. Les travaux sont achevés début 1830. En 1835, les entraits des fermes du comble de la grand nef sont supprimés. En 1841 et 1842, le chevet plat de l'église est remplacé par une abside semi-circulaire et l'église encore agrandie vers l'ouest par l'allongement du vaisseau central et du bas-coté nord à l'alignement de la face occidentale du clocher. En 1850 une nouvelle sacristie est élevée. L'église a 40 m de longueur sur 16 m 10 de largeur. Une chapelle de la sainte-Vierge a été construite et ornée aux frais des ducs de Lorges, propriétaires du château de Fontperthuis au XIXe, depuis 1804.
Dossier de l'Inventaire Régional des Monuments Historiques (plans, photos intérieures et extérieures) : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR24/IA45000072/inde…

Le gros du mobilier liturgique date du XIXe siècle; un banc date cependant du XVIIe. Les vitraux sont de 1882 (atelier LORIN), sauf la verrière de Jeanne d'Arc, donnée en 1725 la comtesse Czaiouki et son mari comte de Maleyssie, propriétaires du château des Bordes. Leurs devises (Bogi ja zemno) et (Ma dame et mon tort) figurent sur ce vitrail. Une verrière figurée de Saint Vincent est offerte en 1913 par Olivier de Durfort, évêque de Langres et frère de Guy, 8e duc de Lorge demeurant au château de Fonpertuis à Lailly-en-Val. Le culte du saint patron des vignerons, se justifie par l' importance de la culture de la vigne à Lailly-en-Val, à l' instar des communes du canton longeant la rive droite de la Loire, jusqu' à l'aube des années 40. Une confrérie Saint-Vincent était d'ailleurs établie en l'église, et son baton de procession orné d'une statuette du saint est conservé.

L'église conserve aussi plusieurs quenouilles du début du XXe siècle, formées de manches en bois d'environ 75 cm terminés par un fuseau de chanvre. Elles étaient présentées traditionnellement aux offices du dimanche aux femmes et aux fêtes de la Vierge aux jeunes filles contre un don en argent pour augmenter les revenus de la fabrique. Cette tradition interrompue, durant environ un quart de siècle, en raison de la Révolution, fut reprise dès 1804 et continuée jusqu' à la veille de la Grande Guerre.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Sulpice
Siécle de l'édifice: XVIe-XIXe
Forme du clocher : bâtière
Position du clocher : latéral
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade et côté sud
côté nord
chevet


Chapelles privées

Chapelle privée du château de Fontperthuis (XIXe)

Il ne reste aucun vestige du château antérieur à 1720, qui appartenait à Louis-Augustin Angrand, chevalier vicomte de Fontpertuis, qui le vendit avec la terre, seigneurie et vicomté le 9 octobre 1714 à Jacques Papillon de la Grange. Ce dernier fit construire un nouveau château avec ses dependances entre 1720 et 1723. L'ensemble fut racheté par son précédent propriétaire lors d'une adjudication du 3 août 1730. De ce château, nous connaissons l'élévation de l'aile percée d'une porte monumentale par des cartes postales ainsi que le colombier toujours existant.
Un nouveau corps de bâtiment principal, entouré de douves, fut élevé en 1858 à l'emplacement de l'ancien par la famille des ducs de Lorge qui acquirent Fontpertuis le 6 ventôse An XIII (28 septembre 1804). Après 1919, l'aile sud fut détruite puis reconstruite dans un style unifiant l'ensemble du château dont les façades du corps principal furent transformées à partir de 1921. Les dépendances furent édifiées vers 1890 par l'architecte orléanais Pagot et les entrepreneurs Guilletdoux et Gervaise. Le chenil du château, sis à Montizeau, est implanté dans la forêt solognote sur la commune de Lailly. Le château est actuellement la propriété du Fonds humanitaire polonais après sa vente par le duc de Lorge le 27 février 1957.
Dossier de l'Inventaire Régional des Monuments Historiques (cartes, plans, photos) : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR24/IA45000081/inde…

Chapelle privée du château des Gachetières (XVIIe-XIXe)

Le domaine des Gaschetières appartenant à Claude Galmet, veuve de J-J. Bigot, fut adjugé à Guillaume Cornuel leur gendre, époux d'une célèbre Précieuse, Anne Bigot, le 30 août 1635. Ce dernier, adjudicataire de 5 grosses fermes en 1620, trésorier de l'extraordinaire des guerres en 1628 et traitant dans les années 1635-1645, fit reconstruire le château vers 1643/1645.
En 1650, il fit élever le petit pavillon à usage de chapelle implanté devant et à gauche de la façade principale. La chapelle est sous le vocable de la Sainte Vierge et de Sainte Anne; elle n'a pas de clocher, des oculi sont ménagés dans ses murs et une sacristie est accolée sur un côté. L'intérieur est voûté d'ogives; l'autel est du XIXe. Sur la clef de voûte sont accollées les armes de François-Marie Roland, marquis de Fricon et de Laure, Marie-Thérèse Huchet de Quennetain son épouse.
Un second pavillon voué à l'habitation, lui est symétrique et contemporain. Ces deux pavillons sont construits en briques avec chaînages d'angles en pierre de taille.

Le domaine resta la propriété de sa famille jusqu'à son achat en 1730 par le fermier général Thoynard de Jouy. Ses descendants en furent propriétaires jusqu'au tout début du XIXe siècle. Le 17 janvier 1836 c'est la famille Fricon qui l'acheta et réalisa les importants travaux qui transformèrent le château, tel qu'il nous est parvenu, avec un nouvel escalier édifié au même endroit que le précédent. Les noms de Ricard, architecte orléanais et Louis Parent, architecte parisien, apparaissent sur des mémoires en 1867 et 1877 pour l'un et 1884 et 1887 pour l'autre. Les lucarnes primitives du château ont été détruites au 20e siècle. La ferme du château et ses dépendances furent modifiées ou construites au XIXe siècle ou au début du XXe siècle. Le colombier fut transformé en habitation avant la guerre de 1939-40.
Dossier de l'Inventaire Régional des Monuments Historiques (plans, photos intérieures et extérieures) : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR24/IA45000084/inde…

Chapelle privée de la Giraudière (XIXe), 10 rue de la Mairie

Cette chapelle privée dépend d'une demeure de notable dont le terrain, appelé la Giraudière, fut acquis en 1838 par Anne de Jaucourt, épouse de Guy, duc de Lorge. Au milieu du siècle, Eudoxie, sa fille, fit construire la chapelle puis le logis. En 1858, elle achetait des maisons à l'emplacement actuel des communs en abside qui les remplacèrent. En 1869, l'acquisition d'autres bâtiments au nord-est permirent la construction de l'écurie, de la sellerie, et du logement de domestique. A la mort d'Eudoxie en 1877, la propriété fut léguée à l'évêché d'Orléans qui en fit une maison pour prêtres agés jusqu'en 1899, date à laquelle la comtesse de Clermont-Tonnerre en fit l'acquisition. En 1916, elle la revendait au duc de Lorge Robert et c'est sans doute entre les deux guerres, période où ce dernier l'habita, qu'elle prit le nom de Villa.
La chapelle se trouve au fond de la cour carrée, côté rue. Elle est percée de ce côté de deux fenêtres géminées en ogive.
Dossier de l'Inventaire Régional des Monuments Historiques (photos) : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR24/IA45000078/inde…




Ancienne église

Ancienne église Saint-Nicolas de Monçay, détruite à la fin du XIXe. Par décret de l'Assemblée du 15 juin 1791, Monçay, commune et paroisse, est rattachée à Lailly-en-Val et sa paroisse réunie à celle de Lailly.

Ancienne chapelle privée

Ancienne chapelle privée du château du Pully (XIXe)

Le château a été sans doute construit avec ses communs vers 1771, date d'un dessin signé Binet S. les représentant et dédié à la comtesse d'Archiac, la propriétaire. Le monogramme G et L visible sur le beau portail datant de la fin du règne de Louis XV fut rapporté postérieurement, certainement au XIXe lorsque M. Geffrier en était propriétaire. C'est sa fille, Mme de la Frésange, qui hérita de la propriété et la vendit en 1955 à la famille Hackenberger. Cette dernière fit démolir le château et sa chapelle mais conserva les communs.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Mai - 00:27 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com