Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint-Laurent des Combes (16480)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Poitou-Charentes -> Clochers de Charente
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 21:49 (2011)    Sujet du message: Saint-Laurent des Combes (16480) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Laurent (XIe-XVe-XIXe)

L'église est donnée au XIe à l'abbaye de Brantôme qui y constitue un prieuré-cure. Au XVe, les anglais incendient la nef, qui est reconstruite. Le portail roman à triple voussure est très sobre. Le clocher, une grosse tour carrée est construit entre la nef et le choeur; il était éclairé sur chaque face par trois baies ogivales, maintenant maçonnées. Entre 1840 et 1848, l'église est reconstruite, les chapelles du transept sont abattues et les percées fermées par des blocs calcaires de gros appareil.

Le chevet, appareillé en petits moellons, nécessite une restauration, le gel ayant atteint les parties exposées aux intempéries (arrêtiers des contreforts, encadrements des baies, corniches). La présence d'une corniche bien inférieure au niveau de la charpente actuelle laisse penser que le chevet a été surélevé postérieurement à la construction originelle de l'église par les moines de Brantôme. Les baies du chevet ont été maçonnées à une époque plus tardive, sauf la fenêtre axiale. Il y a aussi un vestige de corniche auprès d'un contrefort au sud de la nef, légèrement en-dessous du niveau actuel de la charpente : si surélévation il y a eu, elle n'était pas très importante. Les deux modillons qui subsistent sont en revanche trop dégradés pour savoir s'ils ont été ou non figurés.
Dans le clocher se trouve une cloche fondue à Orléans par la maison Bollée. L'église présente à l'extérieur plusieurs fissures et des enduits assez dégradés, notamment en ce qui concerne le contrefort sud-ouest en façade et l'abside hémi-circulaire.

A l'intérieur, la voûte de la coupole sous le clocher carré est fissurée. L'humidité est très présente, à la fois sur le dallage de l'édifice et au niveau de la voûte lambrissée, très dégradée et par endroits pourrie, notamment au droit de la petite porte sud. Le clocher demeurerait en revanche accessible sans qu'il faille marcher sur la voûte. Il serait très dégradé par les pigeons.

Le plan est fort simple : une nef rectangulaire prolongée par une abside ronde. Un arc de triomphe précède le choeur. Sur le côté gauche de la nef, l'on voit une grande niche qui avait pu servir d'enfeu. Des arcades sur le côté droit communiquaient sans doute avec le bas-côté sud brûlé par les Anglais pendant la Guerre de Cent Ans et qui n'a jamais été reconstruit. Ces arcades s'interrompent peu avant la façade, ce qui laisse à penser que celle que l'on voit aujourd'hui n'est pas d'origine, bien qu'elle devait être sensiblement à la même place. C'est aussi ce que suggèrent les motifs de pierre ciselés, replacés au-dessus du porche, de part et d'autre, alors que leur place originelle était très probablement juste en-dessous des retombées de la voussure extérieure, à raison de trois de chaque côté. Les voussures du porche semblent aussi être incomplètes et quelque peu noyées dans la maçonnerie qui leur est postérieure. L'église n'est pas classée MH.

Le mobilier est très réduit : une chaire du XIXe, un confessionnal au fond de l'église, un autel-tombeau probablement rescapé de l'ancien retable, quelques statues, un vitrail fort sobre posé après la mission de 1945 dans la baie axiale, et qui représente sans surprise le saint auquel est consacrée l'église. Une console assez fruste du XIXe a été reconvertie en bénitier, tandis qu'une ancienne cuve baptismale a été fixée à demeure tout au fond de l'église, sous l'échelle d'accès au clocher.
Un badigeon épais à la chaux, plusieurs fois renouvelé sans doute, recouvre tous les murs. Il noie entre autres le chapiteau sculpté d'un pilier du choeur. Celui-ci est décoré, tout le long du mur extérieur, d'une série d'arcatures soutenues par des colonnettes, dont les chapiteaux semblent être sculptés. Des traces de polychromie sont visibles et des études antérieures des services de l'inventaire du Patrimoine ont soulevé la possibilité de fresques sous ce badigeon.

La mairie projette actuellement des travaux pour les parements et enduits des contreforts et le colmatage des fuites du toit qui donnent sur la voûte lambrissée et la charpente. Deux faces du clocher carré ont été restaurées récemment.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Laurent
Siécle de l'édifice: XIe-XVe-XIXe
Forme du clocher : pavillon
Position du clocher : entre nef et choeur
Clocher en péril : non

Photos (14) :

Extérieur (7) :

façade
le porche

côté sud
chevet
clocher

Intérieur (7) :

vue de la nef
le choeur
vitrail axial

vue vers l'entrée
niche

arcades du bas-côté détruit (15e)
chapiteau sculpté

Crédits : Photos aimablement transmises par Matthieu CROMWELL - Tous droits réservés.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 21:49 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Poitou-Charentes -> Clochers de Charente Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com