Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint-Ségal (29590)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers du Finistère
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Dim 27 Fév - 23:25 (2011)    Sujet du message: Saint-Ségal (29590) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Séverin

La paroisse de Saint-Ségal, qui dépendait autrefois de l'ancien évêché de Cornouaille, est un démembrement de la paroisse primitive de Pleyben, à laquelle elle était d’ailleurs unie au XVIIème siècle. On rencontre les appellations suivantes : Sanctus Severinus ou Seint Sengar (vers 1330), Seint Sengar (en 1368), Sainct Segal (en 1535). L'église était autrefois dédiée à saint Sengar, un moine irlandais du IVe siècle, avant d'être remplacé au Ve par saint Séverin, évêque de Bordeaux. Vers 1330 on trouve des traces écrites d’un Sanctus Severinus (St Séverin est actuellement le St patron de l'église du bourg), puis, en 1368, Seint Sengar. Ce nom devient Sant Segall en 1405, et enfin, Sainct Segal en 1535. La commune a été diminuée d’une partie de son territoire au profit de Port-Launay (en 1840), partie portuaire de la commune, annexe du port militaire de Brest et de Pont-de-Buis. Cette dernière commune abritait depuis Colbert une poudrerie et se détache de Saint-Ségal en 1949 après avoir vainement tenté de l'absorber, ainsi que Quimerc'h.

L'église actuelle est édifiée en 1896/97 sur les plans de l'architecte Armand GASSIS. Il s'agit d'un édifice comprenant, précédée d'un clocher extérieur, une nef de cinq travées avec bas-côtés, un transept et un choeur : la première travée est dépourvue d'arcades entre le vaisseau et ses bas-côtés. L'église abrite les statues anciennes de la Vierge-Mère et de saint Séverin. Les fonts baptismaux datent du XVIe.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Séverin
Siécle de l'édifice: fin XIXe
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
côté sud
chevet
côté nord


Chapelle

Chapelle Saint-Sébastien (XVIe siècle), fondée par les seigneurs de Kergoet au milieu du XVIe siècle car la peste, qui ravageait Brest et ses alentours, avait épargné saint-Ségal; la chapelle est remaniée en 1696. Il s'agit d'un édifice lambrissé qui comprend une nef de trois travées avec bas-côtés, un transept et un choeur peu débordant communiquant avec une sacristie octogonale. Sur l'une des poutres se trouve l'inscription "M. P. Cunat. Cure. Ch. Lharidon. Fa. 1586". Le choeur est construit dans le deuxième quart du XVIe siècle. Le transept, les grandes arcades de la nef et la porte occidentale sont édifiés vers 1554 (date du mariage de Gilette de Kergoet et de Michel du Bot, les maîtres d'ouvrage).

La nef, la charpente et le clocher-porche sont reconstruits à la fin du XVIIe siècle par René François de Kergoet et son épouse, née du Dresnay (le charpentier et le maçon sont Ch. et I. Lharidon). La tour porte l'inscription "I. Lharidon 1696". L'ensemble est restauré au XXème siècle. Le porche sud, surmonté d'une Vierge-Mère, date de 1695 et porte l'inscription "S. Sebastien prie pour nous 1695" : sur l'un des piliers du chevet se trouvent les armes mi-parties Kergoët - du Bot.
La sacristie porte les dates de 1707-1708 (celles de la construction) et 1742 (celle d'une restauration) ainsi que plusieurs inscriptions : sur un linteau, l'inscription "Faite Lan 1708. F. Autret. F. 1707", sur la porte, l'inscription "Sebastien Joncour Ptre et C. C. Mocaer Fabrique", sur le mur, l'inscription "Mire Julien Bornic Recteu.
r. Mire Michel Gravec cure 1742. Mre Jehan Helgouarc'h chapelain. Mire Iean Bris Ptre
". La poutre de gloire, avec un Crucifix entre la Vierge et saint Jean, date du XVIIe siècle. La chaire à prêcher date du premier quart du XVIIIe siècle (ou de la fin du XVIIe) et porte l'inscription "N. et D. Mre Y. Coquet docteur et recteur".

Le confessionnal date du XVIIIe et porte l'inscription "N. Mre G. Leon. Bachelier en Sorbonne Recteur 1766". Les retables datent de 1698-1710. Au retable du maître-autel (XVIIIème siècle), dû, semble-t-il, à l'atelier Cevaer, on voit deux scènes du supplice de saint Sébastien : aux deux côtés de l'autel les vertus théologales, quatre vertus cardinales et un saint Roch. Les peintures et dorures du maître-autel, oeuvre d'Ollivier Le Grall de Landerneau, datent de 1729. Le retable et les boiseries du bras sud, peints et dorés en 1714 par Louis Cozic, datent de 1708. A l'autel nord (XVIe), dix-huit bas-reliefs rappellent l'histoire de la sainte maison de Lorette, celle d'un saint évêque et l'Enfance de Jésus. On remarque deux vitraux armoriés. La chapelle abrite les statues de sainte Anne, la Vierge-Mère, saint Zacharie, saint Fabien en pape, saint Sébastien, saint Maudez, saint Joachim, saint Jean évêque, saint Guénael, saint Joseph et un Crucifix en pierre du XVIIème siècle. Sur l'arc d'entrée du cimetière, on trouve saint Sébastien entre deux archers, saint Yves et saint Laurent.

Sur le calvaire du placître de la chapelle (1540-1550) figure saint Sébastien entre deux archers. Le calvaire est relié à la chapelle par un arc triomphal. La porte monumentale de l'enclos date du XVIIe. Le calvaire porte les armes mi-parti de Jean de Kergoet et de son épouse Perrine de Kerpaen.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Sébastien
Siécle de l'édifice: XVIe-XVIIe-XVIIIe
Forme du clocher : clocher-porche
Clocher en péril : non

Cartes postales anciennes (3) :

chapelle
calvaire
bas-reliefs (XVIe)



Anciennes chapelles

Ancienne chapelle Saint-They, située au nord de la commune et détruite à la Révolution. Une fontaine rappelle son emplacement.

Ancienne chapelle du manoir de Kerbriant (XVIIe), détruite à la Révolution


A signaler
Arrow Calvaire, place de l'église (1150-1630). Il porte saint Pierre, saint Sébastien et une Descente de Croix.

Arrow Croix du bourg, à l'entrée du cimetière (XVe)


Arrow Croix d'Ar-Croas-men, ancienne borne milliaire de l'époque romaine qui se trouvait à un carrefour de routes conduisant de Crozon vers Carhaix (via Châteaulin et Pleyben) et de la ria du Faou vers Quimper. Cet axe, encore très emprunté durant l'époque médiévale, est l'un des itinéraires conduisant au pélerinage de Compostelle, en Galice. La route bretonne (le Coz Hent) autant fréquentée par terre que par mer partait des abbayes finistériennes : St Matthieu au Conquet, du Relec en centre Finistère ... La borne est donc surmontée d'une croix entre le IXe et le XIIIe siècle.

Arrow Portail ancien

Arrow Maison de bourg, décorée d'un panneau représentant la Chapelle Saint-Sébastien


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Fév - 23:25 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers du Finistère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com