Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pierrefitte-sur-Sauldre (41300)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loir-et-Cher
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 5 Fév - 23:05 (2011)    Sujet du message: Pierrefitte-sur-Sauldre (41300) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Etienne (XIIe-XVe-XVIe-XIXe-XXe)

L'église Saint-Étienne de Pierrefitte dépendait autrefois du chapitre de la collégiale Saint-Vrain de Jargeau.

La nef est une construction romane, mais entièrement remaniée au XVIe siècle. Extérieurement, l'église ressemblait à celle de Brinon-sur-Sauldre. Des galeries de 3 mètres de large l'entouraient, sur une longueur de 25 mètres à l'ouest, puis se prolongeaient de 12 mètres à l'est, pour venir s'appuyer sur la chapelle de la Sainte-Vierge bâtie au XVe ou au XVIe siècle. Un porche de charpente de même style que les galeries précédait autrefois le portail roman. Galeries et porche ont été été détruits en 1875, à la grande satisfaction du curé de l'époque, et malgré la protestation de quelques notables. La chapelle du Sacré-Cœur fut construite en 1875 grâce aux dons des demoiselles Dezellus.

Le samedi 18 septembre 1937, un coup de foudre tombe sur le clocher, doté d'un paratonnerre. Deux heures plus tard, un fort incendie se déclare, et ravage la toiture du clocher, qui venait d'être refaite, ainsi que celle de la nef. Les trois cloches fondirent, les poutres s'effondrèrent, mais les voûtes en briques de la nef résistèrent. Le 27 Février 1938, Monsieur le Maire, M.VILLOING, et les Membres du Conseil Municipal votaient à l'unanimité la réfection de l'église et la réédification de la flèche ancienne. Grâce à de nombreux dons, Monsieur l'Abbé ROUETTE réussissait à réunir en trois ans une somme importante (150.000 frs) qu'il remettait à la Municipalité et qui venait s'ajouter aux deniers publics. En avril 1938, le Curé pouvait écrire : "Nous retrouverons donc notre église avec le double aspect intérieur et extérieur que nous lui connaissions et dent nous étions fiers." Seul changement extérieur, la hauteur du clocher qui, de 55 mètres avant la catastrophe, était ramenée à 50 mètres pour d'évidentes raisons économiques. Le 28 Avril 1940, 2000 ou 2500 personnes assistaient à l'inauguration de l'église et du clocher restaurés et à la bénédiction des trois nouvelles cloches, fondue par BOLLEE à Orléans.

L'église de Pierrefitte renferme un crucifix armorié du XVIe siècle, une table de communion du XVIIIe, et une peinture de La Cène du XVIIe provenant probablement de l'ancien retable.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Etienne
Siécle de l'édifice: XIIe-XVe-XVIe-XIXe-XXe
Forme du clocher : flèche
Position du clocher : entre nef et choeur
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
coté sud
chevet
coté nord

Chapelle

Chapelle Notre-Dame des Sept-Douleurs (XIIe(?) - 1600 - XIXe)

La tradition veut que la chapelle ait été construite suite à une légende, bien connue dans le Loir-et-Cher (notamment à Salbris) : deux boeufs paissaient dans un pré : l'un mangeait beaucoup et maigrissait, l'autre se contentait de lécher une grosse pierre et engraissait. Le maître des animaux, ennuyé de voir l'un de ses boufs maigrir et étonné de voir l'autre grossir, les observa. Il s'aperçut du miracle et, par curiosité, souleva la pierre. II trouva alors une statue de la Vierge. On édifia une chapelle sur cet emplacement. L'explication rationnelle viendrait du fait qu'à cet endroit se trouvait jadis une pierre fichée, un menhir, adoré par les païens. Lors de l'évangélisation, le menhir fut couché. Mais les gens y venaient encore, et répandaient sur la pierre couchée du lait ou du miel. Une chapelle fut alors édifiée pour mettre définitivement fin à ces rites anciens.

En 1600, de gros travaux sont entrepris sur la chapelle dite de la Maladrerie, et dépendant sans doute d'une ancienne léproserie, depuis le XIIe siècle. Pierre DAVID, le charpentier, refait la charpente pour une somme de 30 écus 9 sols. Il semble que l'édifice a été entièrement modifié à cette époque mais qu'une "construction" (laquelle ?) existait déjà car, en 1598, il y eut un pardon à la Vierge Noire.

En 1829, la chapelle est consolidée, malgré les difficultés financières de la commune. En 1863, elle agrandie et prend la structure qu'elle a gardée jusqu'en 1984. L 'Abbé BOUCHASSON, Curé de Pierrefitte en 1863, décrit les travaux : "La Chapelle de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs qui, autrefois, portait le nom de Notre-Dame des Miracles à cause des guérisons extraordinaires qui s'y opéraient, était jusqu'en 1863 dans le plus triste état. A part les deux murs de côté, le pignon et la couverture, on ne voyait rien autre que des carreaux tout verts et des murs tout salpêtrés. Elle était ouverte à tous les vents et les animaux pouvaient y entrer comme bon leur semblait". Monsieur l'Abbé BOUCHASSON s'adressa à quelques bonnes âmes qu'il connaissait à Paris et, après avoir reçu la plus grand partie de la somme qu'il lui fallait, il se mit à l'ouvre. Il la fit agrandir de huit pieds, c'est-à-dire autant que les ingénieurs voulurent bien lui permettre vu l'alignement qu'il était obligé de suivre. Après l'allongement des deux murs latéraux, on éleva la façade qui regarde la route. Elle fut drainée car elle était très humide. Enfin, le plâtrier y mit la dernière main en faisant la voûte. La chapelle restaurée fut bénite le 16 juillet 1863 par M. le Duc, vicaire général de Blois, et dès septembre, on y disait la messe.

Enfin, en 1984, quatre poteaux en béton sont élevés pour soutenir la voûte. La chapelle a été restaurée, à l'intérieur comme à l'extérieur, il y a quelques années.

Source : Mairie de Pierrefitte-sur-Sauldre

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : ND des Miracles
Siécle de l'édifice: XIIe-XVIIe-XIXe
Forme du clocher : flèche
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
porte
coté nord et église du bourg


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Fév - 23:05 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loir-et-Cher Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com