Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint-Péravy-la-Colombe (45310)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mer 29 Déc - 23:04 (2010)    Sujet du message: Saint-Péravy-la-Colombe (45310) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Pierre et Saint-Sébastien

Saint Péravy la Colombe, en latin Sanctus Petrus ad vicum columnae (Saint Pierre au village de la colonne) est cité par Grégoire de Tours qui écrivait au Vlème siècle, puis dans une charte de 651. La colonne, en latin columna, a donné colombe par altération de langage. Cette borne indiquait, à l'époque romaine, la limite entre le pays chartrain et l'Orléanais.

La première église fut construite au XIIIe siècle, elle dépendait d'un prieuré-cure fondé par l'abbaye de Bonneval. Lors de la visite pastorale de 1706 par Mgr Fleuriau, le prieuré est signalé au hameau de Coulmeles, mais il n'y dispose pas de chapelle et les charges n'en sont pas connues; il est possédé par un religieux. Il dépend toujours de l'abbaye bénédictine de Bonneval. En 1714, l'évêque émet cette ordonnance : "attendu les Charges résultantes de notre procès-verbal de visite, nous ordonnons au Sieu Curé de se retirer pendant un mois dans notre Séminaire afin d'y reprendre l'Esprit Ecclésiastique et cependant lui défendons de retirer chez lui aucune fille ni femme contre la disposition de l'article 1er des ordonnances synodales de 1711 et 1712. Le curé a souscrit au bas de l'ordonnance et promis de s'y conformer." A noter qu'à l'époque, le Séminaire diocèsain n'étais pas seulement une école de formation des curés (quoique ouvert à Orléans depuis 1667, il n'avait formé en 1712 qu'une petite part des curés du diocèse) mais aussi une sorte de "maison de correction" pour les curés qui auraient failli dans l'exercice de leurs charges ou qui se seraient détournés de leur vocation pastorale.

L'église était couverte de tuiles, avec le clocher au centre et l’autel du côté du château, donc du côté de la route de Patay, à l'est. L’église fut reconstruite de 1862 à 1864 avec le clocher actuel bâti à l'est, l'autel étant passé à l'ouest.

Dans les Mémoires de la Société d'Agriculture, des Arts et des Belles Lettres d'Orléans, en 1846, on trouve une description de l'église en quelques mots : << L'église est [...] très certainement du XIIIe siècle. Elle était d'une seule [nef] et dans le XVe on y ajouta un bas-côté. Elle n'a point d'abside. Le pignon auquel l'autel est adossé est percé d'une fenêtre à trois baies sans meneaux. Les baies latérales ont une hauteur moindre que celle du milieu. Le clocher en flèche, porté par une charpente qui appuie ses quatre pieds dans le bas de la nef, est du XVIe siècle. L'absence d'une abside est une exception assez remarquable. Il est à présumer que cette église a été construite par les Anglais chez lesquels on en voit un assez grand nombre de la même époque, sans abside ou avec des chevets carrés.>> Mais, dans les faits, l'église n'a pas été édifiée par les anglais, contrairement à ce que la tradition orale assure. Le bas-coté a été construit par les seigneurs de Saumery, leur écusson se voyait encore en 1846 sur le pilier soutenant le bénitier de la porte latérale. Ces seigneurs s'étaient réservés dans le bas-côté une chapelle qui leur servait d'enfeu; elle a été remplacée par une chapelle dédiée à saint Sébastien, au XIXe.

La statue de St Sébastien provient du château de Montpipeau. le bas de l’autel représente la chapelle mortuaire des seigneurs de Saumery qui habitaient aussi le château de St Péravy. L'autel lui-même date du XVIIe, et provient de l'ancien couvent de la Visitation d'Orléans; il est classé MH. L'église contient aussi la dalle funéraire de Pierre de SAUMERY, écuyer, mort le 25 juillet 1588. En 1871, la veuve du Comte de Verthanmon a offert les deux bénitiers actuels, en marbre, disposés de chaque côté de la porte d’entrée.

L'église a un orgue tout neuf, fabriqué par le facteur PESCE, de Pau, en 2001-2002 :


A noter que le hameau de Nuisement faisait partie, avant la Révolution, des multiples possessions de l'abbaye Saint-Mesmin de Micy.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Saint-Pierre et Saint-Sébastien
Siécle de l'édifice: XIIIe-XVIe-XIXe
Forme du clocher : clocher-porche de type kreisker
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
coté sud
coté ouest
coté nord


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 29 Déc - 23:04 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loiret Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com