Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Maule (78580)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Yvelines
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 8 Juil - 23:26 (2010)    Sujet du message: Maule (78580) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Nicolas (XIe-XVIe-XIXe)

Une grande nécropole mérovingienne est établie en la ville de Maule avant que celle-ci ne devienne un établissement carolingien puis une baronnie confiée dès le Xe siècle à la famille Le Riche. Dès le XIIe siècle, une branche cadette de la famille de Maule s'établira en Angleterre puis en Ecosse. En 1014 Maule est donnée à l'abbaye St Martin des Champs; l'église est attestée ruinée le 23 septembre 1033. En 1060, le seigneur Ansold fait une donation à Saint-Martin des Champs. En 1076, après donation du seigneur Pierre 1er de Maule (1025-1101), un prieuré est construit par les moines bénédictins de Saint-Évroult (Normandie), près de l'église dont les premières traces connues remontent au VIIe siècle. Ces moines ne partent qu'en 1624, laissant le prieuré et leurs biens aux oratoriens.
Chef-lieu de canton après la Révolution, Maule demeure au XIXe siècle, un centre régional agricole où l'artisanat, les fermes construites en ville, l'hôtellerie et les services s'ajoutent aux résidences ouvrières et à celles, plus cossues, de la petite noblesse puis des bourgeois aisés. Maule compte jusqu'à six châteaux, dont trois subsistent. L'industrie se développe dans la vallée de la Mauldre, le long de la ligne de chemin de fer (elle-même établie sur un premier petit chemin de fer local, dit tramway d'Epône à Mareil, construit en 1883 mais falli en 1884) et du petit train à voie métrique établi sur la chaussée depuis Versailles-Rive-droite au centre ville de Maule (1899) puis jusqu'à Meulan (1909).

Un premier sanctuaire est probablement construit à Maule au cours du VIIe siècle ; il est vraisemblablement mis à sac par les incursions vikings. La façade de l'église paroissiale, où se mêlent le roman et l'ogival, est dominée par une tour Renaissance. Construite par Robert de Harlay, seigneur de Maule, cette tour est terminée en 1547 ; elle est ornée de 22 statues de saints et d'un cadran solaire. Un triforium aveugle évoquant l'architecture normande d'époque préromane orne le côté nord de la nef. Les arcs, en pierre blonde du pays, sont surmontés de chapiteaux représentant des visages ou des ornements végétaux. L'édifice connait une importante restauration au cours du XIXe siècle et est classé Monument Historique en 1883. La crypte semi-enterrée date du XIe. Les escaliers qui en permettent l'accès sont situés de part et d'autre et permettaient autrefois le cheminement des pèlerins et la vénération des reliques qui y étaient conservées, notamment les cheveux de la Vierge. Une cloche fondue par Maitre Janet en 1625 est nommée Marie, à la demande de Nicolas de Harlay, seigneur de Sancy, baron de Maule, ami de Henri III et ministre de Henri IV, devenu père oratorien en 1627 ou 1637. C'est le 23 mai de cette dernière année que la seigneurie de Maule est vendue pour 205 800 livres à la famille de Bullion; entre-temps, elle est érigée en marquisat en faveur de Francis de HARLAY par lettres d'août 1667 enregistrées le 15 mars suivant. Le marquisat est confirmé en 1701 en faveur des Vieuville, à qui les de Bullion vendent la seigneurie le 25 septembre 1699.

Histoire seigneuriale de Maule : racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/Harlay.pdf

Arrow Une autre Maule existe en Sarthe, voici son histoire : http://www.sendspace.com/file/gjffko

Photos, plans et élévations réalisées par les Monuments Historiques : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/memoire_fr?ACTION=CHERCHER&FI…

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Nicolas
Siécle de l'édifice: XIe-XVIe-XIXe
Forme du clocher : pavillon
Position du clocher : clocher latéral
Clocher en péril : non

Photos (5) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
coté nord, sur la place de ville
chevet et abside à l'est

Chapelles

Chapelle Saint-Léonard du Coudray

La chapelle fut érigée en 1118, par Robert de Maule, alors revenu des croisades et ayant fait vœu de servir le seigneur en lui construisant une chapelle sur ses terres. En 1119, elle est bénite par le prêtre de Maule. L'évêque de Chartres la consacre le 9 mai 1154. En 1233 la chapelle passe sous les ordres de l'abbaye de Joyenval. En 1240, le fils de Robert de Maule, Barthélémi, seigneur et chevalier d'Andelu, devient moine de l'abbaye de Joyenval et reçoit la responsabilité de la chapelle. En 1254, Saint-Léonard est cédée à l'abbaye de Clairefontaine, puis revendue en 1482 à l'abbaye d'Abescourt, et est abandonnée après la Révolution. Casimir Guibourg la restaure en 1885. La chapelle se trouve sur le plateau d'Andelu, au-dessus du bourg de Maule qui prend appui à mi-coteau.


Chapelle Saint-Jacques (XIIIe)

La chapelle Saint-Jacques est construite au XIIIe par le baron Henri de Maule pour servir de lieu d'inhumation des pestiférés de 1280; en 1347-48, la peste noire frappe à nouveau, 437 personnes sur ce bourg qui en compte près de 1700, périront; reconstruite au XVe, elle sert de chapelle de cimetière à partir de 1766. Elle abrite sous son porche, construit postérieurement à l'ensemble de l'édifice, la sépulture de Mlle Landouillette de Logivière, avant dernier seigneur de Maule, décédée en 1770. Ce petit édifice, couvert d'un toit de tuiles en croupe, évasé en façade, n'a pas de clocher; une restauration complète a été menée au XIXe, cet édifice est protégé au titre des Monuments Historiques. L'édifice est soutenu par sept contreforts en saillie, le dernier, au niveau du chevet plat de l'oratoire, est absorbé par le tombeau de l'abbé Jean-Baptiste Réal. L'intérieur de l'oratoire, divisé en deux travées, et voûté d'ogives reposant sur six culs-de-lampes sculptés d'angelots et de motifs floraux.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : St Jacques
Siécle de l'édifice: XIIIe-XVe-XIXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (2) : (cliquez pour agrandir)

façade
côté

Crédits : Photos de l'utilisateur wikipédia Speedona, distribution sous licence Creative Commons 3.0 : ces images peuvent être dupliquées, modifiées, distribuées à nouveau sous réserve qu'elles le soient sous une même licence et avec mention de l'aueur originel.

Prieuré Notre-Dame (XIIIe)

Le prieuré est le petit ensemble de bâtiments construits sur le plateau près l'église; le musée municipal y est maintenant installé. La salle souterraine voûtée d'ogives du XIIIe et du XVe est classée monument historique. Les bâtiments datent du début du XVIe. La confrérie de Saint-Sébastien qui s'y réunissait durant l'ancien régime regroupait des Maulois de tous métiers qui vivaient dans la piété et l'amitié. La fête du village se tenait le jour de la Saint-Sébastien, le 20 janvier. Les procès verbaux de la confrérie ont été conservés depuis 1667, le dernier date de 1795.

Type d'Edifice: Prieuré
Nom de l'Edifice : Notre-Dame
Siécle de l'édifice: XIIIe-XVe-XVIe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (1) : (c'est une photo personnelle, cliquez pour agrandir)



Fiefs religieuxs :

===> Ferme de Beaurepaire (XVIIe), propriété des moines de St Evroult puis des oratoriens. Isolée sur la plaine, c'est une grande ferme à cour carrée. En 1306, il n'y avait en ce lieu qu'un moulin, cédé par Pierre VI, baron de Maule, à l'abbaye de Saint-Evroult.

===> Fief du Buat, sis près de l'ancienne porte du même nom. Il est offert au monastère par Jacques du Buat, chanoine de Saint-Paul à Saint-Denis en échange d'une messe de requiem dans l'église une fois par semaine. En 1491 les moines revendent la propriété à Thomas Morise, manoeuvrier. L'actuel château du Buat est bâti en 1730. Cédé à des bénédictines au début du XXe siècle, il est le siège d'un lycée privé.

Y aller : Réseau-Montparnasse direction Mantes par Plaisir-Grignon (ou direct Dreux, puis changer à Plaisir), descendre à Maule. Le bourg est 1 km au-dessus, sur la côte.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Juil - 23:26 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Yvelines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com