Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sainte-Colombe (77650)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers de Seine-et-Marne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Ven 28 Mai - 16:43 (2010)    Sujet du message: Sainte-Colombe (77650) Répondre en citant

Eglise

Eglise Sainte-Colombe (XIe-XIIe-XIXe )

Sainte-Colombe connait un essor rapide au XIIIe siècle qui s'explique d'une part par sa proximité avec Provins et, d'autre part, par l'utilisation des deux cours d'eau qui traversent la commune en voie de navigation, facilitant ainsi le transit des marchandises et favorisant les échanges commerciaux. À cette époque, Sainte-Colombe est déjà un gros bourg et abrite une léproserie et un prieuré clunisien. La paroisse, qui appartient successivement à l'archevêque de Sens et aux comtes de Champagne, devient terre royale après l'annexion de cette dernière province à la couronne en 1284. Jusqu'à la Révolution, le fief de Sepvieilles-Sainte-Colombe fait partie de la seigneurie de Lourps. En 1780, le village compte 90 feux et 240 communiants.

L'église, dédiée à sainte Colombe et à la Vierge, présente toutes les caractéristiques de l'art roman élaboré : nef et transept de même hauteur, collatéraux épaulant le vaisseau central, percements de baies étroites. Le clocher est ajouté en 1754, comme en témoigne l'inscription gravée sur l'une des poutres ; il possède un toit dit à chapeau à huit côtés, style peu répandu en Brie. Les bas-cotés de la nef ont été ajoutés au XIXe avec les matériaux pris sur la vieille église de Poigny. La rosace de la façade a aussi été bouchée alors, sans doute pour l'établissement d'une tribune pourvue d'un orgue. L'ancien presbytère a été vendu; maintenant la porte donnant du transept nord au clos du presbytère a été bouchée, au contraire des deux portes donnant depuis les sacristies, en appentis au chevet, elles aussi ajout du XIXe.
Les trois vitraux situés derrière l'autel, posés en 1874, consacrent sainte Colombe, la Vierge et le Christ en Majesté.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Colombe
Siécle de l'édifice: XIe-XIIe
Forme du clocher : pavillon octogonal
Position du clocher : à la croisée du transept
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
coté sud
chevet

Prieuré

Prieuré du Mez de la Madeleine (XIIIe), au nord du bourg, sur le plateau

Lors de sa fondation, le prieuré, placé sous le vocable de sainte Marie Madeleine, relève des religieux de la Charité-sur-Loire. L'édifice est mentionné pour la première fois en 1223 sous l'appellation mexum justa Provinum. Le prieuré possède un domaine agricole regroupant des terres labourables, des vignes et des prés. Les moines ont recours à une main d'oeuvre jusqu'au premier quart du XVe siècle. Le prieuré est dévasté par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans ; une déclaration d'héritage de 1515 indique qu'il est en ruine. Seules subsistent les travées et les piles septentrionales de la nef, prises dans une maçonnerie ultérieure. Leurs dimensions indiquent que le bâtiment devait être très imposant. Une absidiole à trois baies a aussi survécu, voir ici : http://fr.topic-topos.com/image-bd/vestiges-du-prieure-du-mez-de-la-madelei…

Ancien patrimoine religieux

Ancienne Léproserie de Close-Barbe (XIIe), puis grange des oratoriens (XVIIe)

De cette maladrerie fondée sous Henri Ier, comte de Champagne de 1152 à 1181, ne subsistent qu'une partie du mur d'enceinte datant du XVe siècle et une salle dont les voûtes d'arêtes retombent sur de courtes colonnes à chapiteaux décorés de feuilles et aux bases sculptées de griffes. Cette salle voûtée pourrait avoir abrité le réfectoire de la léproserie (voir ici : http://fr.topic-topos.com/image-bd/leproserie-de-close-barbe-sainte-colombe… ). Le clergé se charge de l'administration de l'édifice jusqu'en 1578, date à laquelle sa gestion est confiée à la ville de Provins. Close-Barbe n'accueille plus aucun lépreux à partir de 1640 ; les bâtiments, abandonnés, tombent en ruine. En 1693, les pères de l'Oratoire du collège de Provins transforment l'endroit en grange (ferme monastique). Confisquée sous la Révolution, la léproserie est vendue comme bien national en octobre 1794. Les vestiges ont été classés MH par arrêté du 20 juillet 1942.


Accès : Réseau Paris-Est, direction Provins


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 28 Mai - 16:43 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers de Seine-et-Marne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com