Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vésinet (Le) (78110)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Yvelines
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Lun 5 Avr - 04:14 (2010)    Sujet du message: Vésinet (Le) (78110) Répondre en citant

Eglises

Eglise Sainte-Marguerite (XIXe) rer a Le Vésinet-centre

Le nom de Visiniolium apparait pour la première fois en 704, dans une charte du roi mérovingien Childebert III par laquelle la terre d'Aupec et son annexe, Le Vésinet, sont octroyées aux moines de Fontenelle. En 886, les invasions normandes ravagent le pays, provoquant la dispersion des moines, qui s'établissent au Pecq vers l'an 1000. En 1496, le cardinal de Bordeaux, abbé de Saint-Wandrille, reçoit en apanage la forêt du Vésinet. Vers 1721, la forêt est affermée pour la première fois. Le hameau, nommé ferme du Vésinet ' aujourd'hui rue de Verdun au Pecq ' et sa chapelle en attestent. Pendant plus d'un siècle, la forêt vit au rythme des chasses. Pendant la Révolution, elle est partagée entre les municipalités nouvellement créées : Montesson, Chatou, Croissy et Le Pecq. Elle est à nouveau érigée en chasse royale sous le règne de Charles X. Une loi de 1835, ordonnant la construction de la première ligne de chemin de fer pour voyageurs, change définitivement l'histoire de la forêt. Les premières ventes de terrains par adjudications, organisées en 1858, rencontrent un succès immédiat. La « colonie du Vésinet » acquiert son indépendance le 31 mai 1875. Paysagé comme un parc anglais, Le Vésinet ne possède aucune usine, et seuls sont autorisés les jardiniers, fleuristes et pépiniéristes. L'éclairage public assuré par 32 becs au gaz, est installé dès octobre 1882. Remplacé par l'éclairage électrique en 1937, avec 1 400 candélabres, il vaut à la ville le titre de « ville lumière ».

Ce goût de la modernité conjugué à la jeunesse de la ville laisse le champ libre aux innovations architecturales. Le château d'eau construit en 1856-1860 est le premier édifice français construit en béton brut de décoffrage (http://fr.topic-topos.com/chateau-deau-le-vesinet). L'église Sainte-Marguerite est quant à elle la première en France à être construite entièrement en béton, sa seule pierre étant celle posée lors du début des travaux.

Le 20 juillet 1862, Mgr Mabille, évêque de Versailles, pose solennellement la première pierre de l'édifice. Construite sous la direction de Pierre-Joseph OLIVE, d'après les plans de Boileau, l'église d'inspiration éclectique est consacrée le 2 juillet 1865. Elle est dédiée à sainte Marguerite, en hommage à la fille d'Alphonse Pallu décédée à l'âge de 10 ans. La façade ouest, de style gothique, contraste avec les façades latérales plus classiques. La nef comprend trois vaisseaux, dont le principal, au centre, est divisé en travées de plan carré, couvertes par une voûte bombée sur croisée d'ogives. Chaque coupole est ainsi percée d'une sorte de puits de lumière, délimité par des nervures partant du sommet des doubleaux. Les matériaux utilisés sont résolument modernes, tels la fonte pour les piliers, le béton pour les murs (avec des fauts joints imitant la pierre) ou le zinc arrondi pour les toitures, et la technique employée, dite « système Coignet », du nom de son inventeur, se caractérise par un moulage de mortier-ciment, permettant la construction de maçonneries monolithiques sans joints.

Les chapelles de la Vierge et du Sacré-Coeur, toutes deux édifiées en 1896, ont été décorées par Maurice DENIS en 1901 et 1903. La chapelle de la Vierge, inaugurée le 13 octobre 1901, est couverte d'une voûte divisée en huit parties, sur laquelle le peintre a réalisé une fresque figurant l'Assomption de la Vierge ; Jésus est également représenté sur la voûte céleste. Les tympans surmontant l'entrée sont également peints, ainsi que les culots et les branches d'ogives, ornés de motifs floraux et géométriques. Ces fresques ont été fortement altérées l'an dernier par un incendie dont l'origine reste mystérieuse; en voici donc une photo du site topic-topos avant l'incendie : http://fr.topic-topos.com/image/bd/chapelle-de-la-vierge-voute-le-vesinet.j…

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Marguerite
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade et coté sud
coté nord
chevet

Eglise Sainte-Pauline (XXe) rer a Le Vésinet - le Pecq

L'église est construite sur un terrain offert à l'évêché peu après la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat par Mme Chardron, qui en a également assuré le financement avec quelques paroissiens. L'édifice construit sur les plans de l'architecte DEBEAUVE-DUPLAN, est béni le 12 juillet 1913 par l'évêque de Versailles, Mgr Gibier, est dédié à sainte Pauline en mémoire de la fille des Chardron, décédée à l'âge de 20 ans. L'église, d'abord annexe de Sainte-Marguerite, est érigée en paroisse en 1919. Le style gothique est imposé par la donatrice. Les baies étroites et élancées font l'originalité de ce bâtiment construit entièrement en béton, comme l'église principale. La couverture en berceau de la nef et des bas-côtés est imposée par l'utilisation de la brique creuse au niveau des voûtes. Un chevet à pans coupés répond à la rigueur des lignes et des volumes du clocher-porche. Les élévations intérieures sont répétées sur les façades latérales.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Pauline
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (7) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (4) :

façade
coté nord
chevet
coté sud

Intérieur (3) :

vue de la nef
vue vers l'entrée

Chapelles

Chapelle de l'hôpital du Vésinet, anciennement asile impérial (XIXe)

L'empereur Napoléon III ordonne, par décret du 8 mars 1855, la construction de deux asiles de convalescence, l'un à Vincennes et l'autre dans la forêt du Vésinet. Le choix du site est lié au caractère salubre des lieux, à l'écart des miasmes urbains. Les conceptions hygiénistes et humanitaires nouvelles conduisent les médecins à éloigner les convalescents des malades et à leur offrir promenade, soleil et plein air. Une large cour d'honneur, encadrée de pavillons carrés, donne sur le bâtiment principal central en U. Deux ailes en retour et deux autres dans le prolongement de la façade postérieure complètent la structure. Elles sont reliées par un réseau de galeries. Divers autres bâtiments sont répartis dans le parc, lui-même aménagé avec soin. L'asile est inauguré le 29 septembre 1859 en présence de nombreuses personnalités. Initialement réservé aux ouvriers blessés sur les chantiers publics, il est rapidement ouvert à tous les convalescents, dont les ouvrières convalescentes du département de la Seine. Entre 1866 et 1869, deux ailes dessinées par Eugène Lacroix sont ajoutées en retour sur la façade postérieure. L'asile impérial est aujourd'hui l'hôpital du Vésinet.

À l'origine, le dôme de la chapelle, construite par Eugène LAVAL en 1859, était coiffé d'une couronne impériale démontée en 1928. Percé de douze oculi, il présente une charpente en fer à assemblage en fonte, semblable à celles des gares et marchés couverts construits à l'époque. La chapelle comprend une loggia sur sa façade antérieure. L'intérieur, dont les murs sont ornés de fleurs peintes, rappelle les églises byzantines. Au centre, l'autel et le tabernacle sont encadrés par quatre anges porteurs de cierges placés sur des colonnes. Photo du site topic-topos : http://fr.topic-topos.com/image/bd/chapelle-le-vesinet.jpg


Chapelle de l'ancien orphelinat des alsaciens-lorrains (1875-1900)

L'orphelinat d'Alsace-Lorraine, inauguré en 1875 par la Maréchale de Mac-Mahon, est destiné primitivement aux enfants d'Alsaciens et de Lorrains morts à la guerre. Cette institution, originellement placée sous l'égide des soeurs de Saint-Charles, est rattachée à la Fondation des orphelins apprentis d'Auteuil depuis 1930. L'édifice, légèrement influencé par l'architecture de la fin du XVe siècle, compte sept travées sur la façade. En 1900, l'ajout d'un second corps de bâtiment, dans le respect du style premier, a conservé à l'ensemble une certaine homogénéité. La chapelle d'inspiration gothique, est modifiée en 1924 dans un style plus byzantin. Elle abrite la sépulture d'Édouard de Naurois, donateur de la propriété.


Autres cultes

Temple protestant, 1 route du Grand Pont rer a Le Vésinet-centre

Édifié en 1881 sur les plans de l'architecte ROYER grâce aux souscriptions des protestants du Vésinet, de Croissy, de Chatou et du Pecq, ce temple est de dimensions modestes. La façade est ouverte par une porte en arc brisé, dont le tympan est sculpté d'une bible et de l'inscription : « La Sainte Bible. Tu as les paroles de la vie éternelle. S. Jean VI.68 ». Un campanile, soutenu par quatre colonnes en bois de forme polygonale, coiffe l'édifice et porte la cloche unique. Les baies situées près de l'entrée figurent Moïse et les Tables de la Loi d'une part, et Moïse au Mont Sinaï d'autre part.

Intérieur du temple : http://huguenotsinfo.free.fr/temples/le_vesinet_int.htm
Orgue du temple (Cavaille-Coll 1911, augmenté) : http://temples.free.fr/orgues/liste/le_vesinet_org.htm

Type d'Edifice: Temple protestant
Nom de l'Edifice : Temple de Vésinet
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : flèche
Position du clocher : en façade
Clocher en péril : non


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Avr - 04:14 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Yvelines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com