Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bonnelles (78830)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Yvelines
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 2 Jan - 00:52 (2010)    Sujet du message: Bonnelles (78830) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Gervais-Saint-Protais (XIIIe-XIXe)

La terre de Bonnelles, aux confins des diocèses de Chartres et de Paris, appartient à l'abbaye de Saint-Martin-des-Champs vers 1160. Entre la fin du XVe et le début du XVIe siècle, les La Villeneuve construisent un premier château. Au milieu du XVIIIe siècle, le prieuré est rattaché aux bénédictins anglais de Paris. Le Prieuré a été donné à Thibaud II, Prieur de Saint Martin des Champs par le Pape Innocent II en 1143. En 1659, le domaine du prieuré Saint-Symphorien est cédé par Pierre de Bullion à son frère Noël, marquis de Bonnelles. Le prieuré disparaît à la Révolution, mais une rue Saint Symphorien située au nord de l'église rappelle son existence.

Les bénédictins de Saint-Martin-des-Champs auraient édifié une première église, érigée en paroisse en 1119 par le pape Calixte II. Au début du XIIIe siècle, cette dernière est complètement reconstruite. De cette période, il reste la tour du clocher et le mur du fond, qui ont été épargnés par les restaurations successives. En 1868-1869, l'architecte Baurienne restaure entièrement l'édifice. De nouveaux travaux sont entrepris en 1909, puis entre 1970 et 1980. Les vitraux, en mauvais état, ont été remplacés par un ensemble de 14 vitraux créés par le peintre Louis-René Petit et réalisés par l'atelier monastique de Saint-Benoit-sur-Loire en 1969. L'église elle même possède un clocher latéral et porche à la fois, massif, soutenu par quatre forts contreforts, et couronné d'une toiture à quatre pans. Une grande croix y trône. La nef rectangulaire de quatre travées, est suivie d'un choeur bien plus étroit et hémicirculaire, auquel une petite sacristie est accollée au sud, du coté de la place s'ouvrant sur le bourg. Cette place était sans doute l'ancien cimetière.

L'église abrite le coeur du douzième duc d'Uzés, décédé à Paris le 28 novembre 1878, placé dans une urne en marbre noir. La chaire date du XIXe et porte l'inscription suivante gravée sur une plaque de cuivre : « Honoré Pierre Frechu, ancien Maire, et Julie Françoise Saintin son épouse ont donné cette chaire en l'an 1872 de N. SJC. ». Un tableau du XVIIe représente Porcia, fille de Caton d'Utique, est la femme de Calpurnius Bibulus, puis de Brutus, meurtrier de César. Stoïcienne et républicaine, elle se serait donné la mort après le désastre de Philippes en avalant les charbons ardents de son brasero. Le prie-Dieu en bois sculpté et tapissé est acheté par la paroisse de Bonnelles après le décès de la duchesse d'Uzès, née Marie-Clémentine de Rochechouart-Mortemart (1847-1933). Son décor richement sculpté de feuillages et de coquilles évoque le mobilier du XVIIIe siècle.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Gervais - Saint-Protais
Siécle de l'édifice: XIIIe-XIXe
Forme du clocher : flèche
Position du clocher : clocher-porche latéral
Clocher en péril : non

Photos (2) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

vues de l'église et du clocher

Chapelle

Chapelle du château de Bonnelles

Ce domaine très ancien est implanté à la frontière de l'Hurepoix et de la Beauce. Il devient la propriété de la famille d'Uzès au XVIIIe siècle. La duchesse d'Uzès, dont les équipages sont célèbres, notamment le Rallye Bonnelles, y vit jusqu'en 1933. Le château est de style Louis XIII. Le parc, planté d'une grande variété d'arbres et de plantes, comporte un étang, avec embarcadère, ainsi qu'un temple de l'Amour. Le corps principal est édifié au-dessus d'un soubassement percé de fenêtres. Deux ailes carrées flanquent la partie centrale, et des pavillons annexes sont disposés pour favoriser l'organisation de grandes réceptions. Le domaine de Bonnelles abrite aujourd'hui un collège. Il est entouré d'un parc naturel régional qui occupe une superficie de 25 000 hectares entre l'Yvette et la Remarde. Après la Seconde Guerre mondiale, le château abrite le Séminaire des Pères blancs. En 1965, Jean Sayad crée le Collège internat Charles de Foucault. A partir du milieu des années 1970, il devient le Collège international de Bonnelles, dirigé par M. Kaminsky, qui a racheté le château aux Pères blancs.

Au début des années 1990, le château est acquis par une société japonaise qui envisage de le transformer en golf. Mais il est laissé à l'abandon et se dégrade de manière importante. Il est racheté par des investisseurs luxembourgeois dans les années 2000, qui envisagent de le transformer en une résidence hôtelière de grand standing. Un projet de restauration et de réaménagement est établi par les architectes Christian Dugelay et Jean-Édouard Girardot, qui connaît un commencement d'exécution. Une protection par inscription à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques est envisagée. Mais, dans la nuit du 23 septembre 2008 un incendie détruit une bonne partie de la toiture. Le château fait l'objet, depuis le printemps 2009, de restaurations importantes.

Ladite chapelle se trouve au bord de la route évitant le centre du bourg, et se distingué par une flèche élancée.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : du château de Bonnelles
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photo (1) : (c'est une photo personnelle, cliquez pour agrandir)

vue du clocher

Couvent

Monastère des Orantes de l'Assomption, chemin de Noncienne

Le monastère se trouve à l'écart et au-dessus du bourg. Fondé en 1971, il abrite le corps du Père assomptionniste François Picard. La chapelle située à l'écart des bâtiment a un joli clocher-mur en anse de panier.

Type d'Edifice: Couvent
Nom de l'Edifice : des Orantes de l'Assomption
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : des Orantes de l'Assomption
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : clocher-mur
Clocher en péril : non

Photo (1) : (cliquez pour agrandir)



Crédits : Photo d'Henry Salomé, utilisateur de Wikipédia. Distribution sous licence ShareAlike 3.0, c'est à dire liberté de copier et de modifier sous réserve de mentionner clairement le nom de l'auteur.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Jan - 00:52 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Yvelines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com