Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Auffargis (78610)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Yvelines
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 2 Jan - 00:34 (2010)    Sujet du message: Auffargis (78610) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-André

Le village est mentionné sous le nom d'« Ulfrasiagas » dans une charte de Pépin le Bref en 768. Au cours du Moyen Âge, les trois quarts du territoire de la commune dépendent de l'abbaye des Vaux-de-Cernay. La seigneurie d'Auffargis, qui dépend directement du roi, est achetée par Regnault d'Angennes en 1388, sans entrer dans le domaine de Rambouillet. Elle devient en 1707 la propriété du comte de Toulouse. L'église paroissiale est détruite en 1793.

L'église actuelle de style néo-gothique est construite entre 1853 et 1857 pour remplacer l'édifice précédent détruit en 1793. Prosper Lemesle, puis Charles-Henri Avril, exécutent les travaux à partir des plans réalisés par Daniel Ramée. L'édifice allongé est composé d'un vaisseau unique et d'un clocher-porche surmonté par une flèche. Encadré par deux contreforts, ce clocher-porche est orné d'une horloge exécutée par Frestel en 1857. Le portail est surmonté d'un tympan en céramique sur lequel figure, dans une mandorle, un Christ en majesté bénissant entouré des symboles des quatre évangélistes. Cette composition d'inspiration médiévale est fréquemment utilisée au XIXe siècle. Le chevet est à trois pans. En lieu et place des transepts il y a, par manque de place et de budget sans doute, une absidiole saillante à pans de chaque coté. L'église est située à l'extrême ouest du village, à coté de la croisée des routes vers Les Essarts et Le Perray, et est orientée d'est en ouest.

Le mobilier de l'église est conçu par l'architecte rambolitain Charles-Henri Avril. Les fonts baptismaux, entièrement réalisés en fonte et datés de 1855, sont d'un type rare. La vasque, ornée d'une frise, est surmontée d'un médaillon dans lequel figure un triangle, symbole de la Trinité. Au-dessus de ce médaillon, deux têtes d'angelots supportent une croix. Le tableau de la Nativité, donné à la paroisse au XIXe, date du XVIIIe. Le tabernacle classique est l'unique vestige de l'ancienne église; il date du XVIIe. Le chemin de croix, quant à lui, date de 1920.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-André
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade à l'est
coté nord
chevet à l'ouest
coté sud

A signaler :

===> Ferme Saint-Benoît : attestée depuis 1247, elle a été jusqu'en 1791 la propriété de l'abbaye des Vaux de Cernay. Le logis et les dépendances datent du XIXe et ont été restaurés à la fin de ce siècle par la famille Rotschild. La grange seule est un vestige des constructions pré-révolutionnaires; les bases des deux piliers du porche sont des tambours de colonne datant des XIIIe et XIVe siècles.

===> Ferme des Vallées, aujourd'hui occupée par un hôtel, au lieu-dit des Vallées. Implantée depuis le XIe, cette ferme a été propriété de l'abbaye des Vaux de Cernay. Les bâtiments, dont les fondations des plus anciens dateraient du XIIe, ont été restructurés au XIXe autour d'une cour en U.

===> Hôtel de la Recette : Cet ancien manoir en pierre de taille, aujourd'hui occupé par La Poste, est bâti à l'origine pour la famille d'Angennes, comme résidence seigneuriale occupée par le procureur fiscal. Au XIXe siècle, le bâtiment abrite la mairie-école. Après 1878, il est occupé par le presbytère. Une partie de l'édifice est détruite vers 1853 au profit de la construction de l'église et le bâtiment subit des modifications vers 1900. Ce manoir constitue le seul témoignage de l'architecture antérieure à la modification de la rue principale effectuée au XIXe siècle.

Photo (1) :


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Jan - 00:34 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Yvelines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com