Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chaville (92370)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Hauts-de-Seine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 12 Déc - 22:26 (2009)    Sujet du message: Chaville (92370) Répondre en citant

Eglises

Eglise Notre-Dame de Lourdes, avenue Roger Salengro, face à la mairie.

La première chapelle de Chaville est bâtie au IXe siècle. En 1269, mention est faite de l'érection en paroisse de l'église Saint-Jean au détriment de la cure d'Ursine attachée à Chaville auparavant et qui, jusqu'en 1482, dépend de la paroisse de Montreuil. Après la mort de Simon de Vigny, seigneur de Chaville, Michel Le Tellier, son riche suzerain, rachète la seigneurie en 1596. Vers 1635, son petit-fils Michel III Le Tellier, secrétaire d'État à la guerre puis grand chancelier de France, agrandit considérablement l'église qui sera restaurée à plusieurs reprises, et notamment en 1769. Lors de l'accroissement de la population et la rénovation du quartier, le bâtiment est démoli en 1966. C'était une église de plan ancien, avec une nef flanquée de bas-cotés, et un clocher latéral érigé au bout de celui de gauche.

Le 10 octobre 1906, alors que l'ambiance anti-cléricale était au plus fort suite à la séparation de l'Eglise et de l'Etat de 1905, et aux remous engendrés par cette loi, Albert BOURET est nommé à la cure de Chaville. Conscient de l'évolution de la population de Chaville, il décide la construction d'une nouvelle église de 1000 places. Il achète en son nom propre en 1909 et en 1912 un terrain de 2258 m² face à la nouvelle mairie. Les travaux commencent alors sous la direction d'Alphonse de la Richardière, la première pierre étant bénie le 14 juin 1912. En 1913, l'ossature du choeur est finie, puis celle de la nef est achevée en 1919. Les tensions entre Eglise et Etat étant retombées, en 1921 le Père Bouret transfère les terres à une association paroissiale présidée par Henri LESAGE et créée par Martial BOUDET, ancien maire de Chaville. Le 24 mai 1926, l'église est bénie sous le vocable de Notre-Dame de l'Assomption. En 1928 les travaux reprennent pour le clocher et les cloches, et sont achevés en 1931 avec la bénédiction des trois cloches le 11 octobre 1931. Madeleine, la première, sonnant le Sol, pèse 690 kg, Alexandrine, sonnant le La, pèse 489 kg et Albertine, sonnant le Si, pèse 349 kg.

Les vitraux de l'église sont réalisés entre 1934 et 1937 et constituent un ensemble figuratif remarquable. A l'entrée au-dessus de la porte, le vitrail de Sainte Thérèse " Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre" est de Henri RIPAULT et date de 1937. Les dix vitraux de la nef relatent la vie de la Vierge Marie : quatre d'entre eux, reconnaissables à leur bleu lumineux, sont d'Albert GSELL, les autres sont d'Henri RIPAULT. Dans le transept gauche, "St Louis protégeant la veuve et l'orphelin" ainsi que "l'Apparition de la Vierge Marie à Catherine Labouré et six panneaux portant les emblèmes des litanies de la Vierge" sont dHenri RIPAULT. Dans le transept droit, "Jeanne d'Arc offrant la France à la Vierge Marie" est de RIPAULT tandis que "l'Apparition de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous dans la grotte bordant le Gave à Lourdes" est une interprétation libre de GSELL. Les oculi du choeur représentant l'Annonciation, La Visitation et La Nativité sont d'Albert GSELL. Les vitraux ont été solennellement inaugurés le 3 mai 1937.

La propriété des lieux est transmise au diocèse en 1941. En 1943, le vocable est changé et l'église devient Notre-Dame de Lourdes. Le presbytère est construit en 1953 par le Père LEGROS près de l'église, et rénové en 1995. Des locaux paroissiaux en bois sont construits en 1975 par le Père LYNHAM et arasés en 1993 par le Père MARESCHI pour faire place à l'actuelle maison paroissiale. L'église est rénovée en 1986, puis en 2005 par le Père Hugues de WOILLEMONT.

L'église n'a qu'une seule nef, précédée d'un clocher-porche et flanquée à l'entrée de deux chapelles latérales hémi-circulaires; celle de droite abrite l'escalier hélicoïdal de la tribune et la tombe du Père fondateur Albert BOURET. Les deux transepts sont saillants. Dans le mur du chevet, deux chapelles latérales à tois pans entourent le choeur.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : ND de Lourdes
Siécle de l'édifice: XXe
Forme des clochers : clocher-porche à flèche et flèche à la croisée du transept
Clocher en péril : non

Photos (22) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (2) :

l'église et le clocher

Intérieur (20) :

la nef
chapelle de droite
tombe du Père BOURET

vitraux du coté gauche de la nef

vitraux du coté droit de la nef

transept gauche

transept droit

vue de la nef depuis l'autel

le choeur
oculi de l'abside centrale

Eglise Sainte-Bernadette (2e moitié XXe), rue du Pavé de Meudon (passer sous le pont de la gare, puis 3e à gauche). L'église date de 1962 et est l'oeuvre de l'architecte LOUARD. D'une construction résolument moderne, en béton, elle se constitue d'un volume rectangulaire constituant l'église à proprement parler, flanquée à droite d'un presbytère discret et devancée d'un baptistère bas sur lequel s'appuie le campanile en béton à trois pieds, sur lequel pendent trois cloches et s'accroche l'horloge. Tout cela est posé sur un soubassement rectangulaire constituant le niveau des salles paroissiales et le parvis de l'église. L'espace intérieur de l'église est largement vitré du coté de l'entrée et pour chaque travée de part et d'autre de l'autel; les autres murs sont aveugles, hormis une frise de vitraux sur les cotés. Le mur en ligne brisée du chevet est complètement aveugle.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Bernadette
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : campanile
Clocher en péril : non

Photos (5) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

l'église
le clocher

vue vers l'autel
l'autel
vue vers le fond de l'église

Chapelles

Chapelle du lycée Saint-Thomas de Villeneuve (XXe), rue Roger Salengro. La chapelle, datant de la deuxième moitié du XXe, se trouve dans la cour du lycée. Affectant la forme générale d'une vague creusée, c'est un édifice relativement petit avec un clocher-mur latéral portant une seule cloche.

Type d'Edifice: Chapelle d'établissement scolaire
Nom de l'Edifice : Saint-Thomas
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : clocher-mur latéral
Clocher en péril : non

Photo (1) : (c'est une photo personnelle, cliquez pour agrandir)

vue de la chapelle

Couvent

Carmel Saint-Joseph, à l'établissement de santé Sainte-Thérèse, rue Martinière (contre la forêt des Fausses Reposes)

La chapelle date de 1951, et se trouve au coeur du carmel, orientée est-ouest et reliée à l'établissement de santé Sainte-Thérèse par une large galerie couverte au nord. Le chemin de croix d'un seul tenant, en pierres, est de Meauzé.

Type d'Edifice: Couvent
Nom de l'Edifice : Carmel St Joseph
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Type d'Edifice: Chapelle de couvent
Nom de l'Edifice : Chapelle du Carmel Saint-Joseph
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : clocher-mur
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)


Dernière édition par Admin le Dim 27 Déc - 19:45 (2009); édité 8 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Déc - 22:26 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 12 Déc - 22:26 (2009)    Sujet du message: Chaville (92370) Répondre en citant

Autres cultes

Eglise orthodoxe Notre-Dame Souveraine, au sud de la ville, route de Jouy (n°22, rue Alexis Maneyrol)

En 1926, les Russes orthodoxes qui habitent Chaville et les communes limitrophes, alors nombreux, élisent un comité qui aura pour mission de constituer le fondement d'une église paroissiale. Le Métropolite Euloge confie la célébration des offices à Clamart et à Chaville au père Kalachnikov. L'église, qui venait d’y être installée dans un garage près de la gare Chaville-Vélizy et ressemblait alors plus à une chapelle de fortune - est placée par Monseigneur Euloge sous la protection de l'Icône de Notre Dame Souveraine. Dès la constitution de la paroisse, Jean MAXIMENKO, un homme actif et inspiré par le zèle religieux, est remarqué par le métropolite. Il est ordonné pope et nommé recteur de l'église en 1932. À cette époque, la communauté, décidée à avoir enfin une véritable église paroissiale, achète un terrain à la limite de la forêt de Meudon. L'endroit est choisi dans un site calme et boisé près des étangs, au cœur de la communauté russe qui se répartissait sur Chaville, Viroflay, Vélizy Bas et Vélizy le Clos. La somme est réunie grâce à la générosité des fidèles. Guidés par la ferveur du père Jean Maximenko, ils s'arment de tout leur courage pour construire de leurs propres mains l'église Notre Dame Souveraine de Chaville-Vélizy.

La première pierre est posée le 19 mai 1935 ; le 9 juin suivant, le métropolite Euloge vient célébrer la consécration de l'Autel et l'Office de la pose de la première pierre. Le père Jean MAXIMENKO, élevé à la dignité d'Archiprêtre mitré, sera le recteur de l’église jusqu'en 1954. Les offices sont assurés par le prêtre p. Jivko PANEV. Des travaux de rénovation, décidés en 2008, sont en cours.

Type d'Edifice: Eglise orthodoxe
Nom de l'Edifice : ND Souveraine
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : bulbe
Position du clocher : au-dessus de la façade, sur le toit
Clocher en péril : non

Photos (2) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
coté nord

Eglise arménienne Saint-grégoire l'Illuminateur, rue du Père Komitas.

Une église arménienne existait en ce lieu depuis le début du siècle. Le 17 février 1957 a lieu la bénédiction de la première pierre de l'actuelle église. Elle fut consacrée le 15 décembre de la même année par l'évêque arménien Mgr Séropé Manoukian. Des travaux de rénovation ont été décidés en 2007 et sont en cours.

Type d'Edifice: Eglise arménienne
Nom de l'Edifice : Saint-Grégoire l'Illuminateur
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : lanternon à flèche
Position du clocher : au-dessus de la façade, sur le toit
Clocher en péril : non

Photos (2) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
coté sud

Source: http://www.eglise-apostolique-armenienne.com/tertig.htm


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:10 (2017)    Sujet du message: Chaville (92370)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers des Hauts-de-Seine Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com