Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Aubervilliers (93300)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers de Seine-Saint-Denis
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yann Sciardis
Contributeurs actifs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2009
Messages: 92
Localisation: Ozoir-la-Ferrière

MessagePosté le: Mar 24 Nov - 13:28 (2009)    Sujet du message: Aubervilliers (93300) Répondre en citant

Églises

Église Notre-Dame des Vertus

La première mention d'Aubervilliers, en 1060, est trouvée dans un acte de donation d'Henri Ier au prieuré Saint-Martin-des-Champs de Paris, auquel il offre, entre
autres biens, des terres qu'il possède dans ce village. Au XIIe siècle, alors que toute bourgade relativement peuplée possède une cure, Aubervilliers dépend de la
paroisse de Saint-Denis, dont l'abbaye est pendant tout l'Ancien Régime la seigneurie principale du lieu. On n'y trouve qu'une simple chapelle, dédiée à saint
Christophe, et la paroisse est fondée vers 1300.

En 1336, une longue sécheresse désolait les cultivateurs. Il est dit que, le 14 mai, une jeune fille priant la Vierge dans la chapelle voit ruisseler les yeux de la
statue. Au même moment, la pluie se met à tomber, vivifiant la terre. Par ce miracle, le lieu devient célèbre et attire dès lors des fidèles de tous les milieux,
dont Philippe de Valois et son épouse Blanche d'Évreux qui accordent des donations à la paroisse. Jeanne d'Arc, en route pour le siège de Paris, y vient prier en
1429. De nombreuses guérisons s'y produisent jusqu'en 1607. Ce pèlerinage sera dédié à Notre-Dame des Vertus. La riche congrégation des Oratoriens assure,
à partir de 1616, le service liturgique auprès des pèlerins et gère les biens des donateurs.

La chapelle primitive ne suffisant plus à contenir l'afflux des fervents, l'église actuelle est commencée à la fin du XIVe siècle et trouve sa version définitive trois
siècles après le miracle de la pluie. Certains prétendent que l'on doit la tour carrée à Louis XI, qui aurait eu une dévotion particulière pour la Vierge des Vertus.
Louis XIII, le roi pieux, vient y prononcer des voeux en 1614, dont celui de construire à Paris une église dédiée à la Vierge s'il remporte la victoire sur les
protestants. Exaucé, il fait construire Notre-Dame-des-Victoires, qu'il considère alors comme la fille de Notre-Dame-des-Vertus d'Aubervilliers. C'est la
reconnaissance de Louis XIII envers la Vierge miraculeuse qui permet à l'église de se doter d'une nouvelle façade. Édifiée vers 1628, dans le style jésuite, cette
façade, dont l'architecture massive est accentuée par la corniche qui la traverse, se divise en deux niveaux. Dans le registre inférieur, deux niches renfermaient à
l'origine les statues de saint Christophe et de saint Jacques. Percée de deux oculi dans le registre supérieur, elle présente une statue moderne de la Vierge dans
une niche centrale. Contrebutée par deux grosses volutes, cette niche est couronnée par un fronton triangulaire surmonté d'une croix. À droite de la façade, la
tour carrée, d'une hauteur de trente mètres, porte sur son soubassement la date de 1541. Au XIXe siècle, elle est surélevée d'une flèche de neuf mètres qui est
détruite en 1900 lors d'un incendie. L'édifice n'ayant jamais été terminé, le chevet est droit et amorti aux angles par un pan coupé. De plan rectangulaire, l'église
comprend une nef et deux collatéraux, et son choeur occupe la dernière des huit travées. Auprès de l'église se trouve une chapelle des catéchismes du XVIIe, qui
flanque son chevet et qui est placée sous le patronage de Saint-Charles.
Placée à l'origine sous le patronage de Saint-Christophe et Saint-Jacques, ce n'est qu'en 1866 que l'église devient Notre-Dame des Vertus, dévotion déjà célébrée
dans l'église depuis les origines.

Les vitraux historiés sont mis en place en 1920. L'un d'eux à pour sujet un pélérinage historique à ND des Vertus : En 1529, dans la nuit du Vendredi au Samedi
saint, les fidèles de toutes les paroisses de Paris se rassemblent à Notre-Dame et partent en procession à Notre-Dame-des-Vertus pour supplier la Vierge
miraculeuse de conjurer la Réforme protestante. Alors, chaque pèlerin portant un cierge, la lueur est tellement intense que les habitants de Montlhéry (Essonne)
croient que Paris est en feu. Le vitrail ici présenté relate cet épisode. Il est mis en place en février 1920, et béni le 11 mai de la même année, lors du pèlerinage
annuel. Dans l'église, huit des dix-sept vitraux illustrent des ' vertus ' accomplies par la Vierge d'Aubervilliers. Le vitrail du miracle de la pluie est offert en 1894
par les familles Demars-Sivot et détruit, en 1918, par le souffle d'une explosion qui se produit à La Courneuve. Il est reconstitué et posé en novembre 1919 par
les ateliers Charles Champigneulle. Ce dernier, maitre verrier originaire de Metz, a inventé le procédé dit du ' double vitrail ' utilisant la reproduction
photographique sur verre. On lui doit la plupart des vitraux de l'église.

Le grand orgue de tribune, restauré depuis peu, est le mieux conservé de ceux de cette époque et le seul du début du XVIIe siècle en Île-de-France. Le grand
buffet, les consoles, les Harpies, les moulurations et l'ensemble du décor datent de 1630 environ. La partie instrumentale, refaite entre 1770 et 1780, est l'œuvre
de François-Henri CLICQUOT; descendant de Robert Clicquot (1645-1719), l'un des plus grands facteurs d'orgues français, il est l'auteur, en 1779, d'une Théorie
pratique de la facture d'orgue
. La main sculptée date du XIVe et est celle de l'antique statue de la Vierge, profanée à la Révolution, traînée sur les routes aux
sons des chants révolutionnaires et finalement brûlée, hormis cette main. Dans le bas-coté gauche, une vitrine garde des cierges offerts en 1336 par le maréchal
de Toulouse. S'étant moqué de la crédulité des pèlerins, celui-ci subit sa pénitence sous la forme d'un enflement généralisé du corps. Il vient alors à Aubervilliers
implorer sa guérison auprès de la Vierge miraculeuse. Son voeu exaucé, il fait offrande de ces cierges à Notre-Dame-des-Vertus. L'un des vitraux de l'église
représente la scène de l'offrande.

Dans la chapelle de gauche du choeur se trouve une statue de la Vierge, sculptée en 1873 par la maison RAFFET de Paris. C'est une copie d'une statue ancienne
retrouvée cette année-là dans la chapelle de Saint-Julien-le-Pauvre de l'Hôtel-Dieu, où se réunissait, sous l'Ancien Régime, la confrérie de Notre-Dame-des-
Victoires (c'est l'actuelle église Saint-Julien-le-pauvre de PARIS, l'Hôtel-Dieu de Paris s'étant étendu au XVIIe sur la Cité et dans le Ve à coté de la rue
Saint-Jacques jusqu'aux quais). Réalisée en bois de tilleul, cette statue est logée dans un encadrement néogothique, orné de deux angelots porteurs de phylactères
(banderoles aux extrémités enroulées portant des légendes), qui rappellent un miracle attribué à la Vierge miraculeuse : la légende veut qu'en 1582 un enfant
mort-né ressuscitât lors de ses obsèques en l'église de Notre-Dame-des-Vertus. De part et d'autre de la Vierge, les deux anges adorateurs de facture maniériste
(Classés M. H.) datent probablement du XVIe siècle. Recouverts d'un enduit blanc, au XIXe siècle, dans un esprit d'unification, ils sont rendus depuis peu à leur
état originel.

[source : topic-topos]

Type d'édifice: Église
Nom de l'édifice : Notre-Dame des Vertus
Siècle de l'édifice: XVe-XVIe-XVIIe
Forme du clocher : beffroi à terrasse
Position du clocher : latéral
Clocher en péril : non

Photo personnelle, cliquez pour agrandir :






Église Saint-Paul du Montfort

Située au 26 rue du Buisson et probablement édifiée par les Chantiers du Cardinal dans les années 30, l'église Saint-Paul est typique de l'architecture de ces églises
qui se sont implantées dans les nouvelles banlieues pavillonnaires au début du XXème siècle.

Type d'édifice: Église
Nom de l'édifice : Saint-Paul du Montfort
Siècle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : clocher-mur
Position du clocher : porche
Clocher en péril : non

Photos personnelles, cliquez pour agrandir :




NB : la partie sud-est de la commune est rattachée à la paroisse Sainte-Marthe des 4 Chemins, qui se trouve sur la commune voisine de Pantin (site : http://stemarthe.free.fr/echo/echo_200610.html )


Dernière édition par Yann Sciardis le Ven 26 Fév - 22:12 (2010); édité 7 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Nov - 13:28 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yann Sciardis
Contributeurs actifs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2009
Messages: 92
Localisation: Ozoir-la-Ferrière

MessagePosté le: Mar 24 Nov - 13:32 (2009)    Sujet du message: Aubervilliers (93300) Répondre en citant

Chapelles

Chapelle Notre-dame de la Route

Chapelle non localisée (1933)

Type d'édifice: Chapelle
Nom de l'édifice : Notre-dame de la Route
Siècle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : ?
Clocher en péril : ?


Dernière édition par Yann Sciardis le Jeu 14 Jan - 14:59 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Yann Sciardis
Contributeurs actifs

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2009
Messages: 92
Localisation: Ozoir-la-Ferrière

MessagePosté le: Jeu 14 Jan - 14:56 (2010)    Sujet du message: Aubervilliers (93300) Répondre en citant

Autres cultes

Église réformée de France "Foyer Protestant"

Le temple a probablement été construit dans les années 80.

Type d'édifice: Temple de l'église réformée de France
Nom de l'édifice : Foyer Protestant
Siècle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:02 (2017)    Sujet du message: Aubervilliers (93300)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers de Seine-Saint-Denis Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com