Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Oysonville (28700)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers de l'Eure-et-Loir
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 17:56 (2009)    Sujet du message: Oysonville (28700) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Pierre-Saint-Paul (XIIe-XVe)

L'église se trouve au centre du bourg, jadis fortifié, et est accollée au château fort des marquis d'Oysonville, seigneurs fondateurs et préeminenciers de l'église. Sa proximité avec le château lui vaut d'être bien ornée de boisieries, autels, etc..., et de possèder beaucoup d'enfeus de la famille, mais aussi d'avoir été brûlée avec le château au XVe par les Anglais. L'église se compose d'une nef flanquée d'un bas-coté droit. La façade occidentale est quasiment collée au logis du château (XVIIIe). Un contrefort soutient cette façade, percée d'un porche donnant sur la nef, d'un autre porche du XVIe donnant sur le bas-coté, d'une grande baie gothique éclairant la tribune de la nef, et de trois oculi d'époques diffèrentes : celui dans l'axe du porche de la nef, à gauche, est ménagé au XIXe pour éclairer l'espace sous la charpente, celui, en briques, en haut à droite, éclaire l'espace sous la charpente du bas-coté quant à celui, en pierres, du dessous, il est ouvert au XVIIe. Au début du bas-coté droit, la chapelle des fonts baptismaux est ajoutée au XIXe. le chevet est plat, avec une grande baie flanquée de deux plus petites pour la nef, une autre, large et gothique pour le bas-coté et une toute petite en haut, éclairant la charpente. En 1856, avec les fonds du marquis d'Oysonville, est érigée une chapelle latérale, en pignon au bas-coté droit, la chapelle saint-André. Elle est bénite par Mgr REGNAUD, évêque de Chartres. En même temps, le 28 septembre 1856, est établi le chemin de croix de l'église. Deux plaques dans ladite chapelle relatent le souvenir des deux bénédictions.

Le clocher est engagé dans le bas-coté droit, avec une tourelle d'accès extérieure quasiment aveugle. Sa porte d'accès est dans le bas-coté droit, masquée par des boiseries. La tourelle d'accès, dont le plâtre est fissuré, conduit au niveau de l'horloge, qui a été retirée de son armoire. La fenêtre porte la date de 1851 marquée à la peinture verte. De part et d'autre, dans le vide sous la charpente du bas-coté droit, sont aménagées des débarras. Une échelle donne accès au vide sous la charpente de la nef, largement éclairé et exempt de tout pigeon. Une échelle en alu attachée à l'ancienne en bois, haute de 6 bons mètres, monte à la chambre des cloches. Au contraire du dessous, celle-ci est le royaume des pigeons : les cloches et le sol sont couverts de fientes et de plâtras divers, des bouts de bois traînent, les inscriptions des cloches sont quasi illisibles. Il y a bien des grillages anti-pigeons en fer, mais ceux-ci sont vétustes, les pigeons passant par des trouées entre les grillages, les murs et les abat-sons. Dans le clocher, l'une des cloches est bénite en 1643 et pèse 346 kg. Deux autres sont descendues et fondues en 1793. Elles sont remplacées en 1851 par deux autres de 989 et de 722 kg. Tout est éléctrifié en 1953.

Les boiseries de revêtement datent pour la plupart du XVIIe. Le retable du maître-autel, celui du bas-coté droit et celui de la chapelle latérale droite St André (1663) datent du XVIIe. Les vitraux et les peintures à motifs géométriques qui recouvrent toute l'église datent de la fin du XIXe. En 1879, des reliques des apôtres Pierre et Paul sont données par le comte de RILLY, seigneur du lieu. Au sujet des peintures, celles-ci sont trsè défraîchies et nécessitent une sérieuse restauration, comme les voûtes partiellement fissurées du choeur.

L'église possède la pierre tombale d'Adam, marquis d'Oysonville, mort le jour de Pâques fleurie en 1409 : cette plaque de 2m de haut pour 1.25 m de large est fixée sur le mur du choeur à gauche. Juste à coté se trouvent les plaques en marbre noir de Paul le Prévost, marquis d'Oysonville, décédé en 1679, de Dame Françoise le Prévost décédée en 1702, de Jeanne de Montceau. A coté, un blason de la famille est une litre funéraire. Dans la nef à gauche deux plaques carrées, l'une en marbre blanc, l'autre en marbre noir, honorent le souvenir de François Guillaume Simon Briçonnet, marquis d'Oysonville mort en 1766 et de Claude Henri Briçonnet marquis d'Oysonville mort en 1773 pour la première ainsi que d'André Henri Paul marquis de Rilly et d'Oysonville mort en 1886 pour l'autre. Une plaque ogivale en schiste noir rend hommage à Madame Marie-Clotilde, comtesse du Saint-Empire, marquise de Rilly, décédée à Paris en 1879. A droite, fixée au pilier séparant nef et bas-coté se trouve une plaque rappellant une donation de prières perpétuelles à Marguerite HOUSSAYE en 1605. Toutes ces plaques sauf la dernière ont été transférées de la tribune lorsque Maurice, comte de RILLY et marquis d'Oysonville en fit donation à l'église, à condition que le banc seigneurial soit réservé à sa famille à perpétuité et que les plaques soient placées dans l'église.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Pierre-saint-Paul
Siécle de l'édifice: XIIIe-XVe-XVIe-XVIIe-XVIIIe-XIXe
Forme du clocher : flèche sur bâtière
Position du clocher : clocher latéral
Clocher en péril : non

Photos (36) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (3) :

façade et clocher
coté sud
chevet

Intérieur (18) :

vue de la nef
vue vers la tribune

plaques mémoriales sur le mur gauche de la nef
blason

le choeur
plaques mémoriales XVIIe
pierre tombale du XVe

retables du bas-coté droit et de la chapelle St André

plaques d'inauguration de la chapelle St André

fondation de prières (1605) et transcription
porte du clocher

mur de façade du bas-coté droit
chapelle des fonts

Clocher et charpentes (15) :

niveau de l'horloge et échelle du beffroi

accès à la charpente de la nef
charpente de la nef

les cloches
inscription d'une cloche de 1851

charpente du clocher
aspect dû aux pigeons et au manque d'entretien

A signaler :

====> Le château-fort (XVe-XVIIIe-XIXe), situé près de l'église et garni de plusieurs tours, dont une grosse, au nord, une tourelle ronde accolée au logis et une tour carrée donnant sur la cour et abritant sans doute l'escalier à l'origine.

Photo (1) :


===> La mariette, sur la route de Congerville, bâti à la fin du XIXe en briques. Le terme désigne localement une grande niche à madone, mais encore insuffisante pour faire une chapelle, puisqu'on ne peut s'y tenir debout sous un toit.

Photo (1) :


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 2 Nov - 17:56 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers de l'Eure-et-Loir Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com