Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint-Sulpice-le-Verdon (85260)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers des Pays de la Loire -> Clochers de Vendée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 00:10 (2009)    Sujet du message: Saint-Sulpice-le-Verdon (85260) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Sulpice (XIXe)

Saint Sulpice Le Verdon doit son nom au patronage d'une chapelle dédiée depuis 1182 à Saint Sulpice, l'évêque de Bourges (mort en 591). Quant au surnom "Verdon" (Viridis : vert, verdoyant) ajouté à Saint Sulpice, il tirait son origine d'un pré placé dans le fief de la Chabotterie, appelé "Pré Verdon".

L'église actuelle, bâtie au XIXe dans un style composite, remplace l'ancienne, brûlée avec le bourg le 28 février 1794 par le général républicain Cordelier, défait par le général vendéen CHARETTE. Le soir même de cette terrible journée, la statue de Notre-Dame de saint-Sulpice est retrouvée par le sacristain Pierre FAVREAU, qui la préserve durant les années tourmentées. Remise à la paroisse en 1800, cette statue miraculée du XVIe est exposée sur un autel datant du 8 septembre 1929.

Cette église du XIXe est assez étonnante dans sa composition et a sans doute été bâtie en deux tranches. En effet, on a d'abord une partie somme toute très classique pour les églises du 19e : une nef assez courte, avec des bas-cotés, ainsi qu'un transept saillant, précédée d'un clocher-porche. Le porche est au premier niveau, élevé sur un parvis auquel on accède par des marches. Au-dessus trois croisllons placés dans des oculis éclairent sobrement le niveau de la tribune. Au-dessus encore se trouve le niveau de l'hologe, surmonté d'un beffroi carré plus étroit, qui s'ouvre sur chaque coté par des fenêtres triplées garnies d'abats-sons. Le tout est surmonté par une flèche à 4 pans tronquées couronnée par un haut lanternon à jour.
D'autre part, accolé au transept, on voit un choeur carré (!) qui s'ouvre sur trois cotés par des fenêtres triplées, et est couvert par un toit à 4 pans couronné d'un petit dôme en zinc. Ces fenêtres triples sont bouchées sur les cotés, là où l'on a ajouté a posteriori les absidioles au bout des bas-cotés et des sacristies accollées au choeur lui-même. L'ensemble de l'édifice est réalisé dans le style néo-roman, avec des éléments tirés du gothique, comme le lanternon-pinacle en haut du clocher ou le galbe triangulaire du porche. Les "cheminées" décoratives qu l'on voit au-dessus des absidioles des bas-coté ou des chapelles à droite et à gauche du clocher, respectivement vouées au souvenir des morts et aux baptêmes, sont, elles, un élément inspiré de la Renaissance.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Sulpice
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade et clocher-porche
coté sud
le choeur
coté nord

Chapelles

Chêne-chapelle, au lieu-dit La Petite Chevasse

Une chapelle rustique dédiée à Notre Dame du Sacré Cœur et de la Chevasse a été aménagée dans le creux de ce chêne de 800 ans d’âge et d’une circonférence à la base de 14.50m. Selon la tradition, les vassaux se rendaient sous un chêne séculaire pour y rendre foi et hommage au seigneur suzerain du lieu. Ce chêne était appelé « chêne des vassaux » puis, par contraction, « Chevasse ».
Actuellement ce site très visité a été restauré par l’association Sauvegarde du Patrimoine de St Sulpice Le Verdon. Ce chêne abritant une chapelle est toujours vivant et fait l’objet de soins attentifs. Il serait le quatrième de France de part sa grosseur et certainement le 1er depuis la destruction des chênes du Château de Versailles en 2004.

Type d'Edifice: Abre sacré
Nom de l'Edifice : Chêne-Chapelle de la Chevasse
Siécle de l'édifice: XIIe (chêne) - XIXe (chapelle)
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (2) : (cliquez pour agrandir)

extérieur
intérieur

Crédits : Photos aimablement transmises par la mairie de Saint-Sulpice-le-Verdon

Chapelle de la Siffraire (XXe)

A l’entrée du village de la Siffraire s’élève une petite chapelle sans clocher, peinte en bleu et blanc, érigée lors de la 2nde guerre mondiale. Alors que 5 hommes du village étaient prisonniers en Allemagne, leurs femmes exprimèrent le souhait de faire construire une chapelle sur une parcelle des communs du village pour favoriser leur retour. Alcime Mallard la construisit avec les matériaux de l’époque : du mâchefer recouvert d’un enduit. La chapelle a été financée par les familles du village ou des villages voisins et la commune. Elle fut inaugurée le 17 janvier 1944. La statue de la Vierge fut transportée en procession du bourg vers le village de la Siffraire, disposée sur un timon de charrette tiré par 5 ou 6 paires de bœufs, devant une assistance nombreuse. La Vierge fut appelée Notre-Dame de l’Espérance.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : du village de la Siffraire/ ND de l'espérance
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (1) : (cliquez pour agrandir)

la chapelle

Crédits : Photos aimablement transmises par la mairie de Saint-Sulpice-le-Verdon

Chapelle privée

Chapelle du château de la Chabotterie (XIXe)

La chapelle fut ajoutée au XIXe au premier étage, derrière la tour d'escalier du XVIIe. Le général vendéen CHARETTE, blessé et réfugié dans le bois de la Chabotterie, s'est rendu au général républicain TRAVOT le 23 mars 1796. Il est fusillé place Viarme, à Nantes, le 29 mars. La Croix Charette marque le lieu exact de la capture du Général, le 23 mars 1796, dans le bois de la Chabotterie. Erigée le 6 août 1911, cette croix en granit avec 3 pointes se terminant en fleur de lys est soutenue à la base par un bloc de pierre orné d’un faisceau d’armes.

En 1990, le conseil général de Vendée rachète le château, le restaure dans son état de la fin du XIXe. Le château restauré est inauguré en 1993. On peut maintenant le visiter toute l'année.

Histoire et photos du château : http://chabotterie.vendee.fr/

Type d'Edifice: Chapelle privée
Nom de l'Edifice : du château de la Chabotterie
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 30 Oct - 00:10 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers des Pays de la Loire -> Clochers de Vendée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com