Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Loc Brévalaire (29260)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers du Finistère
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Dim 25 Oct - 20:06 (2009)    Sujet du message: Loc Brévalaire (29260) Répondre en citant

Eglise Saint-Brévalaire, restaurée en 1770 et 1910.

L'édifice comprend une nef avec un bas-côté nord de cinq travées. L'église a été, semble-t-il, construite au XVIème siècle avec les matériaux de l'ancienne chapelle du Forestic-Vian, dédiée à sainte Edeltrude et le porche sud avec les matériaux d'une chapelle du cimetière que donna Bernard Touronce à condition d'avoir ses armes au haut de l'entrée. Il y a aussi des pierres XIVe-XVe de l'ancienne église. Le pignon occidental, ruiné en 1698, est reconstruit. Le clocher, à deux étages de cloches et une galerie, porte la date de 1699 et les armes de Kernaeret. Le retable du maître-autel date du XVIIIème siècle. On y trouve un tableau de sainte Edeltrude (santez Wentroc). L'église abrite les statues de saint Brévalaire (XVIIème siècle), sainte Edeltrude, saint Herbot, saint Ursin, saint Augustin ou saint Eloi, sainte Thérèse d'Avila, un groupe de sainte Anne la Vierge et l'Enfant, une Vierge-Mère et un Crucifix.

Loc-Brévalaire a pour origine une fondation monastique. En effet, au VIème siècle, un moine breton du nom de Brévalaire ou Brandan (signalé, sous la forme Brangualadre, dans les anciennes litanies du Missel de Saint Vougay au XIème siècle), donne son nom à ce territoire. On prétend que Brandan aurait été un compagnon de saint Sezni. Dépendant, semble-t-il, en 1185 de l'abbaye de Saint-Mathieu, le territoire de Loc-Brévalaire est détaché de Plouvien vers 1415 par Alain du Refuge, seigneur de la Rue, évêque de Léon. En 1415, Loc-Brévalaire devient trève de Plouvien. Loc-Brévalaire est attestée comme paroisse dès le XVème siècle et dépend de l'ancien évêché de Léon. Attestée comme paroisse depuis le XVe, Loc-Brévalaire accède au statut de commune à la Révolution. Une certaine aisance, due au commerce fructueux du lin et du fil, s'installe à la fin du XVIIe siècle.

Le clocher de l'église s'inspire des édifices de l'atelier Beaumanoir, au XVe-XVIe (voir ici : http://gilles.saunier.free.fr/00/b03.html ); s'il n'a pas la tourelle d'escalier caractéristique (normalement ronde et dégagée de la maçonnerie, alors qu'ici elle est dans le premier étage de la tour), le clocher s'appuie sur un pignon massif et asymétrique (plus bas au nord), adopte un plan rectangulaire et a une forme achevée qui montre la recherche d'une grande perfection et d'une certaine rigueur : une balustrade en encorbellement souligne le premier niveau-campanile, lui-même surmonté d'une autre arche carrée sur laquelle s'arqueboutent des pinacles; le tout est couronne par lanternon en pierre. S'appuyant uniquement sur le pignon, ce clocher massif est en fait un clocher-mur particulièrement abouti comme le sont les réalisations de l'atelier Beaumanoir ou celles qui s'en inspirent. La nef a quatre travées, éclairées par des baies aux arrondis peu marqués. Au sud s'élève le porche chapitreau de 1698. Au chevet est accollée une sacristie à lucarne, qui était aussi sans doute le logement du sacristain.

Dans le mur près de l'enclos, dehors, se trouve la fontaine Saint-Brévalaire. Elle est ornée d'une sculpture qui représente saint Brévalaire avec le chien et le dragon. La tradition veut qu'il instruisit les populations de Kerlouan, puis se rendit à l'intérieur des terres pour y bâtir un nouveau penity, lieu d'ermitage et de pénitence. Son choix se porta près de la source où se trouve la fontaine, et il en fit le berceau de Loc-Brévalaire. Au 19e siècle, les enfants viennent en pèlerinage auprès de la fontaine vénérer le patron de leur paroisse.

Anciennes chapelles

Ancienne chapelle Sainte-Edeltrude, à Forestic-Vian, détruite au XVIe.

Ancienne chapelle du cimetière, détruite au XVIe

Ancienne chapelle privée du manoir de Penchréac'h (XVIIe). Un bénitier découvert à la limite des XIXe et XXe siècle indique l'emplacement de la chapelle.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 25 Oct - 20:06 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers du Finistère Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com