Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Arradon (56610)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers du Morbihan
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 22:47 (2009)    Sujet du message: Arradon (56610) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Pierre

Arradon est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Ploeren. La paroisse d'Arradon est citée pour la première fois dans les archives en 1387, mais elle semble plus ancienne. Ploeren a perdu Culéac et Le Vincin au profit de la commune d'Arradon. A la restauration religieuse post-normande du XIème siècle, la paroisse d'Arradon eut pour annexe l'Ile-aux-Moines, qu'elle a conservée jusqu'à la révolution française.

A une date inconnue, la paroisse d'Arradon, avec son annexe, fut unie à l'Hôtel-Dieu de Vannes. Par suite, le recteur devint simple vicaire perpétuel, à portion congrue. Plus tard, en 1695, le vicaire se chargea de la perception de la dîme, en payant un abonnement fixe à l'hôpital, et reprit définitivement le titre de recteur. En 1756, son revenu net était évalué à 610 livres. Arradon relevait jadis de la seigneurie de Largoet, de la sénéchaussée et du territoire de Vannes. En 1790, il fut érigé en commune, et même en chef-lieu de canton, du district de Vannes, et eut dans son ressort : Baden , Ploeren, l'Ile-aux-Moines et l'Ile-d'Arz. Son recteur, M. Le Galliot, refusa le serment en 1791, et vit bientôt vendre nationalement la dotation des chapellenies, le pourpris et la métairie de Moréac, appartenant à la Retraite des femmes, les tenues du Moustoir, de Kerjaffré et de Kerguen, appartenant aux Carmélites de Nazareth, et la tenue du Clayo, dépendant du collège de Vannes. Le pays était vivement opposé aux excès de la révolution, et il fournit un certain nombre de volontaires à la Chouannerie. En 1801, Arradon perdit son titre de chef-lieu de canton et fut rattaché à celui de Vannes-ouest. En 1802, l'évêque accepta cette situation, ainsi que la séparation définitive de l'Ile-aux-Moines. Depuis ce temps, on a construit un presbytère, et bâti une vaste école de garçons. Les filles sont établies dans l'ancien presbytère. (source : Joseph-Marie le Méné, Histoire du diocèse de Vannes, 1888)

Il s'agit d'un édifice de style gothique, non orienté, commencé le 2 août 1885 et achevé le 23 septembre 1888. Cet édifice remplace une ancienne église et a été édifié à l'initiative du recteur Quilleré, puis après 1886, du recteur QUESTEL. Cette église est réalisée entre 1885 et 1887 sur les plans de l'architecte Mainguy, de Nantes, par Bonnet, entrepreneur de Guérande, et inaugurée le 15 août 1887. La croix de mission due à Hernot date de 1899, et la flèche, construite par l'entrepreneur Le Normand sur les plans de Mainguy, date de 1900-1901. La nef qui date de 1885-1887 est constituée de six travées. Trois peintures ornent l'église : - une peinture représentant un "Sacré-Coeur de Jésus entouré d'angelots" datée du XVIIIème siècle et située dans le transept Sud, - une peinture "La Déploration du Christ mort", oeuvre d'Auguste Boyer, datée de 1847 et située dans le déambulatoire, - une fresque représentant la Vierge tendant son fils aux enfants et une Crucifixion, oeuvre d'André Mériel-Bussy et située au-dessus des fonts baptismaux. L'église abrite une statue en bois du XVIIème siècle représentant saint Vincent Ferrier (qui a séjourné à Arradon en 1419), ainsi que les statues de saint Pierre et saint Roch. L'horloge (aujourd'hui installée dans la nef Sud), oeuvre de Gourdin, père et fils, de Mayet (Sarthe), date de 1895.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Pierre
Siécle de l'édifice: XIXè-XXe
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade au sud et coté est
coté ouest
chevet au nord

Chapelles

Chapelle Saint-Pierre, dite chapelle du bourg (XVème et XIXème siècles), située Place de l'Eglise et amputée en 1889. Le carré du transept de la fin du XVIème siècle et le choeur de l'ancienne église ont alors été conservés et transformés en chapelle. Le choeur est devenu la nef et on ajouta deux croisillons et un choeur peu profond à l'Ouest. On y remarque plusieurs éléments gothiques : les contreforts du chevet, des fenêtres en arc brisé et le carré du transept avec ses piles à chapiteaux moulurés. La chapelle abrite un décor représentant la Trinité au milieu d'angelots, peint en 1783 par Vautrin (1729-1793), de Vannes. Elle sert aujourd'hui de lieu d'expositions et est donc fréquemment ouverte aux visiteurs.

Historique de la chapelle et dessin de la chapelle avant 1889 :


Type d'Edifice: Chapelle, ancienne église
Nom de l'Edifice : Saint-Pierre
Siécle de l'édifice: XVe-XIXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

coté sud
coté nord
chevet, ancien emplacement de la façade ouest

Chapelle Sainte-Barbe (XVIIème siècle), située rue Saint-Vincent Ferrier, sur une hauteur. Il s'agit d'un petit édifice rectangulaire surmonté d'un clocheton ;

Chapelle Saint-Martin (XVIIème et XXème siècles), restaurée en 1651, 1922, 1932, et située au village du Moustoir, à 3 km du bourg en direction de l'Ile Aux Moines. Elle remplace une chapelle beaucoup plus ancienne. Il s'agit d'un simple édifice avec un petit clocheton et reconstruit en 1932. La chapelle abrite les statues de saint Martin et saint Roch.

Chapelle Notre-Dame (XVème siècle) du prieuré de Vincin, restaurée au XVIIIème siècle. Elle est construite au XVème siècle, au Vincin (paroisse de Ploeren). Il s'agit d'un édifice en forme de croix latine, restauré au XVIIIème siècle, époque à laquelle fut reconstruite la tour sur le carré du transept qui faisait partie de l'édifice primitif. Un vitrail de la "Présentation de la Vierge", oeuvre de Champigneulle, date de 1876 et a été offert par Monseigneur Bécel. La chapelle abrite une statue, en albâtre, de la "Vierge à l'Enfant" du XVème siècle.

Chapelles privées

Chapelle privée de Kerran (XVIIIe). Le château de Kerdréan ou Kerran est fondé au XIIIe. Berceau de la famille Arradon (1288-1640), puis il passe par alliance entre les mains du Comte de Lannion (en 1642 et jusqu'en 1766), et d'Edmond de Stapleton (jusqu'en 1842).

Chapelle privée de Roguédas (XIXe). L'actuel manoir a été édifié au XVIIe à l'emplacement d'un édifice primitif daté des XVème et XVIème siècles. La seigneurie était très riche et possédait 27 tenues et 3 métairies.

Chapelle privée de Langat (XIXe). En 1640, le manoir appartenait à la famille Drouet. La chapelle, visible depuis la route venant de Port Blanc, est bâtie en style néo-gothique, sans clocher, et est accollée au mur de clôture.

Chapelle privée de l'ancien château de Porcé (1911). Le château de Porcé, ou manoir de Kervoyer, avait une chapelle dédiée à Sainte-Marguerite, démolie et remplacée en 1911. Il a servi de dépôt de munitions entre 1940 et 1944 et a été incendié par les allemands dans leur retraite.

Chapelle Saint-Joseph (1862-1864), édifiée sur les plans du Dr Herr (revus par le père Martin) par les Jésuites du collège Saint-François-Xavier de Vannes dans leur propriété de Penboch achetée en 1854. En forme de croix, elle possède un porche. Au sommet du clocher se trouve une statue de saint Joseph, due au sculpteur Carado de Vannes. Les vitraux du choeur datent de 1887-1888 et sont l'oeuvre de Megnen d'Angers. Les vitraux de la nef, qui représentent les saints de Bretagne, datent de 1934 et sont l'oeuvre de Rault de Rennes. Les vitraux représentant les quatre évangélistes, Yves Nicolazic et la Bonne Armelle, oeuvres du maître verrier Lardeur de Paris, datent de 1937 et 1940. Le vitrail daté de 1937 et représentant l'évangéliste saint Mathieu est un don de l'historien Roger Grand, décédé en 1962.

Prieuré

Prieuré du Vincin, aujourd'hui maison de retraite (XVIIIe)

Situé au Nord-Est de la commune d'Arradon, il dépendait primitivement de la paroisse de Ploeren et existait déjà au XVème siècle comme fondation ducale. Il est la propriété de l'évêque de Vannes au XVIIème siècle. L'édifice est reconstruit au début du XVIIIème siècle. Vendu comme bien national en 1791, il est racheté par le clergé en 1817. Il est à nouveau saisi en 1906 pour devenir alors la propriété du département du Morbihan. L'édifice est racheté de nouveau en 1950 par le diocèse de Vannes pour devenir une maison de retraite.


Dernière édition par Admin le Ven 28 Aoû - 00:36 (2009); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 22:47 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 22:56 (2009)    Sujet du message: Arradon (56610) Répondre en citant

Ancien prieuré

Ancien prieuré du Moustoir (?) : son origine et son existence restent hypothétiques, mais c'est pourtant l'explication probable du village et de son nom, moustoir étant une déformation du mot moustier, venant lui-même de monasteris et ayant donné ailleurs des toponymes comme Noirmoutier (originellement : île d'Her) ou Les Moutiers en Retz (originellement : Prigny).

Ce prieuré aurait été antérieur au Xe et aurait été ruiné par les Normands.

Anciennes chapelles

Ancienne chapelle Sainte-Catherine, aussi dédiée à la Sainte-Trinité, bâtie par les seigneurs d'Arradon dans le cimetière près de l'église paroissiale, et détruite en 1750. La chapellenie a été fondée en 1500 par Olivier d'Arradon et était desservie dans la chapelle du cimetière.

Anciennes chapelles privées

Ancienne chapelle privée du manoir de Kervoyer, dédiée à Sainte-Marguerite et démolie en 1911

Ancienne chapelle privée du manoir de Locqueltas. La seigneurie est attestée dès le XVe.

Ancienne chapelle du manoir de Moréac, siège d'une ancienne seigneurie.




Pour s'y retrouver avec toutes ces chapelles, voir le plan de la commune ici (cliquez pour l'agrandir) :


- le cercle rouge est l'église Saint-Pierre
- les cercles bleus sont les chapelles avec en 1 la chapelle Saint-Pierre, en 2 la chapelle Sainte-Barbe, en 3 celle du Moustoir et en 4 celle du Vincin avec son prieuré.
- les cerles verts pleins à lettres blanches sont les chapelles privées avec en A celle de Kerdréan (Kerran), en B Roguédas, en C Langatte ou Langat, en D celle de Porcé et en E la chapelle St Joseph de Penboch. ces emplacements sont indicatifs.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:34 (2017)    Sujet du message: Arradon (56610)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers du Morbihan Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com