Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sospel (06380)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Provence-Alpes-Cote-d'Azur (PACA) -> Clochers des Alpes-Maritimes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hébé
Contributeurs actifs

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2009
Messages: 8

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 21:43 (2009)    Sujet du message: Sospel (06380) Répondre en citant

Cathédrale

Cathédrale Saint-Michel

Sospel est située à 20 km de Menton, à environ 350 m d'altitude, aux portes du parc national du Mercantour. Avec son célèbre Pont vieux à péage datant du XIIIe siècle, un des derniers d'Europe, Sospel est un petit village médiéval tranquille sur le bord de la Bévéra. Commune sous la tutelle des comtes de Vintimille au Moyen Age, Sospel affirme très tôt son indépendance face aux revendications des comtes, qui furent forcés de faire acte d'allégeance à la république de Gênes qui avait des visées sur la région. Sospel cherche donc la protection du comté de Provence, seul contrepoids à l'hégémonie génoise. Le 28 mars 1258 la cession de Sospel à la Provence est effective. Chef-lieu de viguerie, Sospel gagne en importance sur le plan administratif. Il existait en 1258 seulement 6 vigueries dans le comté de Provence : Marseille, Hyères, Draguignan, Nice, Grasse, Sospel (viguerie de Vintimille - Val de Lantosque) et 4 bailliages : Toulon, Saint-Maximin, Brignoles, Puget-Théniers. Il suffit de constater l'étendue de cette viguerie pour juger de l'importance de cette cité médiévale. Le grand Schisme d'Occident permet à Sospel de devenir évéché dès 1378, en faisant pression sur le nouvel évêque de Vintimille, qui s'établit définitivement à Sospel. En représailles, le pape romain Urbain VI nomme un autre évêque à Vintimille. Un nouvel évêque, Pierre Marinaco, est nommé à Sospel en 1384, et ce dernier ayant été promu archevêque à Famagouste laisse le poste vacant. Suite à l'élection d'un troisième souverain pontife en 1409 au concile de Pise (Alexandre V), l'église catholique romaine, en plein chaos, ne se soucie guère de trouver un remplaçant à Pierre Marinaco, et Sospel se retrouve donc sans évêque. Il faut attendre la fin de l'année 1411 pour que l'évêque de Vintimille pardonne à Sospel ses infidélités épiscopales pendant le schisme. Face à la guerre de succession pour la couronne provençale, déclenchée par l'assassinat de la reine Jeanne, Sospel, tout comme l'ensemble du comté de Nice, fait acte de dédition à la Savoie en 1388 (voir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dédition_de_Nice_à_la_Savoie ). S'ensuit pour Sospel une longue période de prospérité, avec de terribles épidémies de peste. L'allégeance des comtes de Tende (les célèbres Lascaris) au comte de Savoie permet enfin la libre circulation des marchandises entre Nice et Turin, pour le plus grand bénéfice de la communauté de Sospel. À partir de la seconde moitié du XVe siècle, l'hérésie vaudoise commence à s'implanter dans les vallées et de grands bûchers sont organisés, ce qui n'entrave nullement le commerce florissant. Mais un fait majeur remet tout en question à long terme : en décembre 1481, la Provence est rattachée à la France. Le comté de Piémont-Savoie fait connaissance avec un nouveau voisin : le puissant royaume de France.
Dès 1614 et jusqu'en 1796, Sospel est le siège de l'une des quatre préfectures du ressort du Sénat de Nice.

Située sur une place bordée de maisons aux arcades du Moyen Âge, la cathédrale est de style baroque (1641 à 1762), seul le clocher du XIe siècle est de l'époque lombarde. Le dessus de la façade est de l'époque pré-baroque roman. Les deux statues à l'intérieur des niches représentent les protecteurs de la ville de Sospel « Saint-Hippolyte et Saint-Absende ». Sur la gauche, à l'intérieur de la cathédrale, se dresse la « Vierge Immaculée de Sospel ». Ce retable à trois volets a été réalisé par François BREA membre d'une famille de peintres niçois des XVe et début du XVIe siècles, et sur la droite le retable de la vierge de pitié en bois sculpté.

Une page sur SOSPEL, ses fortifications et sa cathédrale : http://pagesperso-orange.fr/hybouves/sospel.html

Type d'Édifice: Eglise dite "Cathédrale"
Nom de l'Édifice : Saint-Michel
Siècle de l'édifice: 11e-18ème siècle
Forme du clocher : clocher beffroi
Position du clocher : clocher latéral
Clocher en péril : non


Photos ( 5 ) :

façade






Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 21:43 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 02:09 (2009)    Sujet du message: Sospel (06380) Répondre en citant

Chapelles

Chapelle des Pénitents Blancs ou Chapelle Sainte-Croix (XIe-XVIe)

La chapelle Sainte Croix ou Chapelle des Pénitents Blancs a été bâtie au XVIème siècle à la place d'une ancienne église romane dédiée à Saint-Nicolas dont seule subsiste l'abside (XIème siècle). Elle abrite toujours la confrérie des pénitents blancs dont on peut admirer, à l'intérieur, le mobilier de procession ancien. La Confrérie est née en 1398; elle a donc plus de 600 d'existence! Rapppelons au passage que les Pénitents Blancs (ou rouges, gris, bleus... selon les villes) sont un type de confrérie laïque consacrée fondé au Moyen-Age dans les villes du Sud de la France; ils s'occupaient des malades, des esclaves, des prisonniers... Le clocher date de la fin du XVIIIème siècle. De forme atypique car triangulaire, il paraît bouger parfois même tomber selon l'endroit d'où on l'observe! La façade, de part le choix des couleurs jaune et bleu, rappelle l'importance de l' influence italienne (région ligure). L'intérieur invite au recueillement; une atmposhère intime se dégage de cet édifice. Un retable, des tableaux divers qui retracent l'histoire, le gisant porté pendant les processions, des peintures murales, motifs floraux et mises en scène propres au baroque, une croix datant du XVIème siècle, objet de dévotion durant des siècles; des lanternes de diverses tailles et formes jadis tant portées en processions... Un véritable musée mémoire d'un riche patrimoine religieux...

La Chapelle est ouverte à la demande selon les disponiblités des agents d'accueil de l'Office de Tourisme, pendant les visites guidées ou lors des messes traditionnelles: le 3 mai - les Pénitents depuis leur création se sont engagés à donner une messe chaque année à cette date; le 14 septembre à l'occasion de la Fête de la Sainte Croix; le 25 novembre pour la Sainte Catherine, patronne des Pénitents Blancs. La Procession du Vendredi Saint est traditionnellement organisée et assurée par les Pénitents.

La confrérie des Pénitents blancs possédait en 1398 une chapelle où brûlait une permanence une lampe, symbole du feu sacré. Au XVe, la confrérie fusionna avec une autre, féminine, dédiée à Sainte-Catherine d'Alexandrie. Avec cette confrérie, et celles des Pénitents gris, noirs, rouges et bleus, il eut jusqu'à 5 confréries de pénitents à Sospel, ville d'évêché.

Chapelle des Pénitents gris (IMH en 1952) : elle date de la 2e moitié du XVIe et de la première moitié du XVIIIe. les statuts de la confrérie ont été approuvés en 1619 et ils construisirent alors leur chapelle face à celle des Pénitents Rouges, sur la place Saint-Michel. La chapelle a une belle façade en trompe-l'oeil.

Chapelle des Pénitents rouges. Cette chapelle possédant 7 chapiteaux sculptés du XIIe est aujourd'hui réhabilitée en salle multimédia. La chapelle elle-même a été construite au XVIe, accollée à la cathédrale.

Chapelle Saint-Eloi des Pénitents Noirs

La confrérie des Pénitents Noirs de Sospel fut fondée vers 1590, leur chapelle se trouvant près de l'actuel hospice. Ils assistaient les condamnés à morts et fournissaient du blé aux nécéssiteux au XVIIIe, et sont encore présents vers 1910-11. Le petit clocher latéral carré est couvert d'un curieux toit de tuiles colorées et vernissées, quelque peu étonnant dans les Alpes-maritimes.

Chapelle votive Saint-Sébastien 17ème, proche Maison de Retraite, restaurée 1998 par les Beaux Arts. A l'extérieur peinte en rose, couverte de tuiles et sans clocher, elle recèle à l'intérieur de magnifiques peintures que vous pouvez voir ici : http://villaamiel.com/385

Chapelle votive du Sacré-Coeur (1944), à côté d'une vieille ferme avec un four d'angle.

Chapelle Sainte-Madeleine: Cette petite chapelle simple, sans clocher ni fioritures, est située au bord de la route en pleine campagne. Son choeur est un peu plus large que la nef.

Chapelle Saint-Charles : Cette chapelle simple, couverte de tuiles, possède un clocher-mur à gauche de la façade.

Chapelle privée Saint-Joseph, au hameau de Berrins.

Comme chaque année, la famille Roland et Patricia Orengo-Pavia ont organisé dans la tradition la célébration de la Saint-Joseph. L'archiprêtre Fantozzi et le père Patrick ont concélébré cette messe qui a revêtu, cette année, un caractère particulier : c'était en effet l'inauguration de la restauration de la petite chapelle privée Saint-Joseph, bâtie en 1786. Après la réparation du toit en 1981, la restauration complète du bâtiment a eu lieu en 2008, soit 222 ans après sa construction. En 2005, dans le cadre du concours Patrimoine Historique, le Dr Frère, vice-président du conseiller général, remettait à la famille Roland et à Patricia Orengo-Pavia, le prix dans la catégorie « propriétaire privé ». Une subvention du conseil général était versée afin de mener à bien une restauration dans les règles de l'art. Ce qui, aujourd'hui est chose faite. Dans son discours, Patricia Orengo-Pavia a remercié le Dr Frère, ainsi que Christian Estrosi, alors président du conseil général, MM Debacker et Doin pour leur aide dans le suivi du dossier. Elle a salué la Fondation du Patrimoine pour son Label et la subvention allouée sous la forme d'une défiscalisation. Une aide qui oblige à ouvrir la chapelle lors des Journées du Patrimoine. La mairie de Sospel, représentée par Jean-Mario Lorenzi, a également été remerciée : une subvention a été promise et, comme chaque année, la commune a prêté la tente, les bancs et tables, pour la cérémonie.

Source : http://www.nicematin.com/ta/patrimoine/181319/sospel-il-etait-une-fois-la-c…

Cette petite chapelle, couverte de tuiles, n'a pas de clocher. Une croix en fer forgé signale la façade, percée d'un oculus au-dessus de la porte.

Couvents et prieurés

Couvent des Carmélites, dont les ruines se trouvent au nord de la ville.

Couvent des Franciscains (XVIe). L'église Saint-François existe toujours et est maintenant la chapelle de l'hôpital.

Prieuré Saint-Gervais (1180), fondé par les templiers à 1.5 km à l'est de la commune. Ses vestiges existent encore. La chapelle, qui a été église au XIIIe (1229) est encore entière et bien restaurée. Un clocher-mur surmonte sa façade, aussi décorée par un porche sobre en avancée et couvert par un toit à deux pans.


Dernière édition par Admin le Mer 26 Aoû - 03:02 (2009); édité 3 fois
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 02:32 (2009)    Sujet du message: Sospel (06380) Répondre en citant

Ancienne église Saint-Pierre, attestée comme paroisse en 1229 avec l'ancienne église St Nicolas (aujourd'hui chapelle des Pénitents Blancs) et l'église-cathédrale Saint-Michel. Située à l'extrémité est de la ville, cette église a été détruite au XIXe.

Anciennes chapelles

Ancienne chapelle Saint-Julien, aujourd'hui ruinée

Ancienne chapelle Saint-Pancrace, à l'Escarène. D'après le Patrimoine des communes d'Alpes Maritimes, aux éditions FLOHIC, cette chapelle aurait été transformée en fortin lors des guerres de succession d'Autriche (1740-1748, voir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Succession_d'Autriche ).

Ancienne chapelle des Pénitents bleus du Saint-Sépulcre (XVe). La confrérie existe depuis 1460. Leur oratoire se trouvait à l’emplacement de l’actuelle place des Platanes. Disparus au XVIIème siècle, leur habit bleu a été repris au XIXème par une congrégation de jeunes célibataires jusqu’à la veille de la seconde guerre mondiale.

Arrow Toutes ces chapelles sont signalées aux alentours de la ville à diverses époques : Sainte-Ursule, Sainte-Sabine, Saint-Christophe, sainte Anne, Sainte-Madeleine, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Antoine, saint-Laurent.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:17 (2017)    Sujet du message: Sospel (06380)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Provence-Alpes-Cote-d'Azur (PACA) -> Clochers des Alpes-Maritimes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com