Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Baule-Escoublac (La) (44500)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 18:41 (2007)    Sujet du message: Baule-Escoublac (La) (44500) Répondre en citant

Eglises

l'église Saint-Pierre d'Escoublac (1786), œuvre de l'architecte M. Le Fort. En 1782, l'ancienne église des moines de l'abbaye de Saint-Florent-le-Veil est ensevelie par les dunes. Il est alors décidé d'en reconstruire une nouvelle. La première pierre est posée en 1785. La nouvelle église est bénite en 1786 sous le vocable de Saint Pierre. Dans l'église de 1785, au bas, on a replacé des vitraux de l'ancienne, enfouie sous les sables. De même, on a sauvé le maître-autel en bois sculpté et quelques statues. Le vitrail du "Chevalier Priant" date du XVIème siècle. Le vitrail de "David jouant de la Harpe" date du XVIème siècle. La statue en bois représentant "l'éducation de la Vierge" date du XVIème siècle. Le "Chemin de Croix", oeuvre de Xavier de Langlais, date de 1935.

Orinetée du sud, où est la façade couronnée d'un fronton classique au nord où l'on voit le chevet plat, elle possède un petit clocher juché sur le toit. On y accède, comme pour tous les clochers de type beaumanoir, par une tourelle d'escalier accollée.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Pierre
Siécle de l'édifice: XVIIIème
Forme du clocher : Beaumanoir
Clocher en péril : non

Photos (5): (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade au sud
coté est
chevet au nord
coté ouest

détail du clocher

Eglise Notre-Dame (1931-1935)
Le 29 juin 1931, sur un terrain donné par la famille Darlu, la première pierre de l'Eglise est posée par Monseigneur Le Fer de La Motte, Evêque de Nantes, en présence de Monsieur De Lapeyrouse, conseiller général et maire de La Baule, de Monsieur Bougouin, architecte de l'édifice, d'un nombreux clergé et d'une foule de fidèles. Inaugurée en 1935, elle est venue remplacée le chapelle (place Leclerc). De style néo-roman, ses lignes sont sobres et élégantes : 52m de long, 21m de large, 16.50m de haut sous la voûte. De 1995 à 2004 l'église a été restaurée grâce à l'argent des paroissiens.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Notre-Dame
Siécle de l'édifice: XXème
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos: (11) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (4):

façade
coté sud
coté nord
chevet à l'ouest

Intérieur (7):

nef centrale vers le choeur
choeur

baie du transept nord
baie du transept sud

vue de l'église vers l'entrée
orgue et baie de la tribune



Eglise Sainte-Thérése (1928-1972)
La première pierre de la première église date du 15 juillet 1928, l'église avait été construite sur les plans d'Adrien Grave. Ne pouvant s'agrandir et devenant vétuste elle fut démolie en février 1972. L'église reconstruite au même emplacement et avec des éléments en préfabriqué, est inaugurée le 25 juin 1972 par Mgr Vial, évêque de Nantes.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Thérése
Siécle de l'édifice: XX ème
Forme du clocher : Sans
Clocher en péril : non

Photos (5): (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (1):

façade

Intérieur (4):

vues intérieures

autel
vue vers l'entrée


Chapelles

la chapelle Sainte-Anne (1881-1903), située Place Leclerc et œuvre de l'architecte Georges Lafont. Cette chapelle est édifiée par les familles Hennecart et Darlu. Sur la cloche se trouve le texte suivant : « Aux fondateurs, Jules Hennecart, Annette Hennecart, née Mockau, Edouard Darlu, Jeanne Darlu, née Stévenin, Georges Lafont, architecte. La Bôle 1879-1883 - usines de J. Voruz aînée, Nantes 1883. ». Construite en 1881, on lui ajoute deux nefs latérales et un presbytère en 1903. En 1925, un projet d'agrandissement est réalisé par l'architecte Bougouin. Appelée à l'origine Notre-Dame des Dunes, elle est érigée en paroisse en 1927, et rebaptisée Notre-Dame de La Baule. En 1948, elle cesse d'être affectée au culte d'une façon continue et sera acquise par la commune le 9 novembre 1981. Devenue « espace culturel », elle sera dénommée chapelle Sainte-Anne pour son inauguration, après de gros travaux, en décembre 1989.

Dédiée à Notre-Dame des Flots, cette chapelle, dessinée par l'architecte Georges Lafont, est construite entre 1880 et 1886 au cœur du nouveau quartier créé par la société immobilière Hennecart-Darlu, pour une population de mille âmes. Bâtie sur une petite colline, elle est orientée du sud-ouest, où siège la façade au sud-est où aboutissent les trois nefs.
Elle devient la propriété de l'association syndicale des propriétaires de La Baule le 26 décembre 1902.
En 1903, cette chapelle de style néo-roman est agrandie de deux nefs latérales. (En cette année, la population en hiver est de cinq cents âmes et de quatre mille en saison). Le presbytère sera construit par la suite.
La population ne cessant d'augmenter, on établit des projets d'agrandissement en 1915 et en 1925. Un projet de l'architecte Bougouin visait ni plus ni moins qu'à doubler la chapelle, mais l'association décide de construire, ailleurs, une église beaucoup plus grande : l'église Notre-Dame.
La chapelle et le presbytère sont revendus par l'association syndicale des propriétaires de La Baule à l'association diocésaine de Nantes le 20 avril 1927.
Au dessus de l'entrée, on pouvait, à l'origine, admirer une fresque qui représentait Notre Dame des Flots regardant l'Océan. Au premier plan, on voyait une dune, une maison surplombant les flots. A côté de Notre Dame, deux personnages tournés aussi vers l'Océan. Au loin sur les flots, un voilier sous la protection de Notre Dame des Flots. Cette peinture semble n'avoir été visible que pendant une dizaine d'années après la Grande Guerre.Pendant l'Occupation, la chapelle sert de salle de classes en raison de la réquisition des écoles. Elle sera désaffectée 12 juin 1945. Quelques messes supplémentaires durant la saison continuent pourtant à y être célébrées ainsi que les processions de Fête-Dieu et les Pardons bretons. Mais la chapelle qui n'est plus entretenue devient dangereuse, on est même obligé de faire décrocher la cloche. La chapelle est vendue à la commune de La Baule-Escoublac le 9 novembre 1981. Elle est maintenant une salle d'expositions et de concerts, inaugurée le 2 décembre 1989 sous la présidence du député-maire Olivier Guichard, avec un concert du pianiste Pascal Gillot. L'intérieur ne conserve de sa décoration initiale que la tribune et la voûte en pichtpin. Des vitraux contemporains agrémentent les baies.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Sainte-Anne
Siécle de l'édifice: XIXème
Forme du clocher : Clocher-mur
Clocher en péril : non

Photos (5)

Extérieur (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
coté nord
coté est
coté sud

Intérieur (1) :

intérieur de la chapelle


la chapelle du Sacré-Cœur (1934), située avenue d'Agen et œuvre de l'architecte Paul Henri Datessen. Elle se trouve près de l'actuel Centre des Congrés. Elle abrite une belle Vierge polychrome. Du coté du Palais des Congrès, un petit clocher-mur en béton est dressé sur le toit, au-dessus du maître autel. Sur le coté gauche de l'autel, du coté nord donc, une plaque rappellant l'implication de la famille de Pavie dans la construction est fixée dans le mur sous le toit.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : du Sacré-Coeur
Siécle de l'édifice: XXème
Forme du clocher : Clocher-mur
Position du clocher: sur le toit au-dessus du chevet
Clocher en péril : non

Photos () : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (4):

façade à l'ouest
coté nord
coté est et clocher
coté sud et croix

Intérieur (4):

vue vers l'autel
vue vers l'entrée

remerciement à la famille Pavie
Vierge polychrome et ex-votos

Chapelle Saint-Jean, crypte de l'église Notre-Dame. (XXème)

Cette crypte à demi-enterrée se trouve sous le maître-autel de l'église Notre-Dame. Elle a été aménagée voici quelques années et dispose d'un accès extérieur sous la sacristie. Les 4 évangélistes sont représentés dans les vitraux du choeur. Le nom de Saint Jean a été donné à cette petite chapelle de semaine. Les fonts baptismaux sont à remarquer par leur conception: un bassin circulaire est posé sur une haute croix grecque de granit.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Jean
Siécle de l'édifice: XXème
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (2): (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (1):

entrée de la chapelle

Intérieur (1):

vue intérieure



Chapelles privées

Chapelle privée du chateau de Lesnerac (XVIIème). Cette chapelle est dédiée à St Jean. Le chateau, pour partie déjà construit en 1460, était l'ancienne seigneurie des Le Pennec.

Chapelle privée du chateau de la Saudraie (1750), située chemin du Ménigot. Ce château dépendait jadis de la seigneurie d'Escoublac. Il comporte une chapelle privée (édifiée vers 1750 et les poutres de la charpente sont sculptées), une douve et une tour carrée. Pendant la Révolution, des prêtres réfractaires ont dit la messe en la chapelle de La Saudraie. Propriété de Jacques Le Pennec en 1634 puis de la famille Laragon des Buttes. Le culte traditionnel catholique s'y exerce aujourd'hui.

Autres cultes

le temple protestant (1931), situé rue Edmond Rostand et œuvre de l'architecte Paul Henri Datessen

Type d'Edifice: Temple protestant
Siécle de l'édifice: XXème
Forme du clocher : fléche à lanterneau
Position du clocher: au dessus de l'entrée, sur le toit
Clocher en péril : non

Photo (1): (c'est une photo personnelle, cliquez pour agrandir):




Anciennes chapelles

l'ancienne chapelle Saint-Nicolas (XVIIème siècle) appartenant jadis au manoir de Ker-Allan. Entre 1726 et 1747, François Thuaud est l'aumônier de cette chapelle. Aujourd'hui cette chapelle est détruite.

Ancienne chapelle Notre-Dame de Grâce ou chapelle de Pavie, construite en 1907 et détruite en 1933. La famille Pavie, qui construisit tout le quartier de l'Hôtel Royal, finança la construction de la chapelle du Sacré-Coeur.

Anciennes chapelles privées

Ancienne chapelle de l'ancien manoir de Merionnec (XVIIème): elle faisait partie, comme le manoir, au XVIIème, du domaine du sieur de Careil, en Guérande.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Oct - 18:41 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com