Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Périers-en-Auge (14160)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Normandie -> Clochers du Calvados
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 23:54 (2009)    Sujet du message: Périers-en-Auge (14160) Répondre en citant

Eglise

Eglise Notre-Dame

Pour aller à l'église de Périers en Auge, rien de plus simple : il faut sortir de Dives par la route de Brucourt et prendre la troisième route à droite, environ 2 km après. Ce chemin est le "chemin de l'église" menant 1 km plus loin à un éperon rocheux au-dessus des marais où se trouvent l'église... et quatre maisons. Et où est le reste? Ailleurs? Où? Alors bienvenue en Auge ! Si vous regardez une carte du coin, vous allez voir sur la rive ouest de la Dives des villages comme Gonneville-en-Auge ou Varaville se réclamant de l'Auge : certes, il y a des cours avec des fermes à colombages et des pommiers, des marais, du vide, mais ce n'est pas l'Auge. La vraie Auge, c'est à l'est de la Dive, des communes d'environ 10 km² alternant des monticules de 120 m au-dessus de la mer (156 au plus haut) et des marais perdus à 3 m au-dessus des basses eaux à Cabourg, des fermes avec des pommiers dans les cours bien sûr, et SURTOUT l'impossibilité d'avoir un bourg bien serré avec l'église et la mairie... Non! Tout est dispersé, l'église se trouve à un bout avec trois maisons, la gare à 12 km de là et la mairie à 6, au milieu des bois... tout ça dans la même commune et au milieu de dizaines de hameaux et de routes en lacets jouant avec le reliefs et les rivières... sans oublier les marais bien sûr. Quand l'on vient de la plaine de Caen, où les arbres signalent un village et que la commune entière, c'est le bourg entouré de champs sans AUCUN hameau, à moins qu'il ne soit placé sur un GROS croisement, il y a de quoi être dépaysé. Alors quoi faire si on se retrouve là-dedans sans carte? La réposne est claire : ne pas s'entêter à chercher et retourner vers la civilisation (Bavent au sud ou Dives au nord) chercher une carte du coin, parce que l'on soit à Périers-en-Auge, Brucourt, Cricqueville-en-Auge, Grangues ou Douville en Auge, sans oublier St Léger Duboscq et Putot en Auge, tout est dispersé, éparpillé dans un extraordinaire labyrinthe rural. Ah! J'oubliais ! Toutes ces communes sont très petites et connaissent des problèmes communs aux coins perdus : les paroisses ont été réunies, et si vous pouvez espérer trouver l'église des Annonciades de Brucourt ou celle de Grangues ouvertes, celle de Périers ne l'est qu'une fois par an, et la clé en est chez le maire... qui ne reçoit qu'un après-midi par semaine!

Deux vues de l'Auge :
une ferme de l'Auge avec ses arbres, près de l'église
vue des marais, depuis l'église : là il n'y a RIEN

Encore une pour la route :
vue de la campagne et d'une maison : la carte indique 12 hameaux dans cet espace... où sont-ils?

Arcisse de Caumont la décrit ainsi en 1846 : "Elle est située dans la vallée, à très peu de distance de la rivière de Dives. La nef entière ne peut être antérieure au commencement du XVIIIe. Elle est construite en pierres de taille, la base est inclinée en talus avec larmier à 1 mètre de hauteur. Le mur du portail avec rampants terminés par des lions couchés mutilés, est couronné par une croix grecque. Le clocher assis à l'ouest, est en charpente à pyramide carrée, peu élégante; il est recouvert d'essente (bardeaux). Les murs latéraux n'ont pas de contreforts; celui du nord n'a aucune ouverture. Trois fenêtres cintrées éclairent vers le midi. La construction primitive du choeur remonte au XIIe. Tout le mur nord est construit en blocage grossier, avec vestige d'appareil en feuilles de fougères. Il est formé de deux travées d'inégale largeur, avec des contreforts plats à une retraite. La corniche est soutenue par des modillons à têtes grotesques et à feuillages grossiers. Sur la première travée la plus voisine de la nef s'ouvre une fenêtre gothique à lancette fort étroite. La seconde en avait une semblable, détruite lors de la reconstruction du chevet. Au sud, le mur est aussi soutenu par deux contreforts plats et divisé en deux travées mais [...] a été entièrement reconstruit il y a deux ans (donc en 1844-45). La fenêtre ogivale peut dater du XIIIe. A la suite vient le chevet polygonal, mal relié à ce qui précède; le mur est polygonal avec corniche à modillons sans figures. Une fenêtre cintrée étroite, qui semble dater de la fin du XIIe, est pratiquée dans chacun des pans latéraux du chevet. Le dernier pan montre une grande indécision dans son plan : il est renflé en section de cercle tandis que la corniche et rectiligne et disparaît au milieu. Le toit du choeur est plus bas et moins rapide (moins pentu) que celui de la nef.

L'autel à haut rétable en chêne, avec pilastres portant un fronton cintré, et ayant au centre un tableau représentant l'Annonciation, sert à dissimuler la sacristie ménagée dans le chevet. Il date du règne de Louis XV (entre 1715 et 1774). La voûte du choeur, aussi bien que celle de la nef sont cintrées et plâtrées, avec charpente visibles, mais le choeur a du être vouté primitivement en pierre, à en juger par les petits chapiteaux-consoles grossiers, restés fixés aux murs dans les angles. Il n'y a dans la nef qu'un autel placé au nord, consistant autrefois en une simple dalle de pierre. On l'a revêtu d'un tombeau de bois sculpté sous le règne de Louis XIV (1643-1715); au-dessus est placée une statue de saint Firmin en grande vénération et qui attire beaucoup de pélérins. Les fonts baptismaux sont du XIIe. La cloche est ancienne, mais on ne peut monter au clocher. Le patronage appartenait jusqu'au XVIIIe à l'abbé de Préaux, il est laïc après, sans doute parce qu'à cette date le prieuré de Rouville se trouvait-il ruiné et sécularisé."
Depuis 1846, elle n'a globalement pas changé. Le cimetière communal se trouve au sud de l'église, et seule la pose d'une clôture rouillée isolant le chevet du chemin gêne considérablement les photographies et atteste de travaux d'entretien faits au XXe.

Fonts du XIIe :


Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Notre-Dame
Siécle de l'édifice: XIIe-XIIIe-XVIIIe-XIXe
Forme du clocher : pavillon
Position du clocher : sur le toit
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade et coté nord de la nef
coté sud de la nef et du choeur
chevet et coté nord du choeur


Ancien prieuré

Ancien prieuré de Rouville

Le prieurése trouvait près d'un ruisseau se jetant dans les marais de la Dives. Il a été largement détruit au cours du XIXe, surtout dans les années 1830, 1840 et 1850. En 1848 (d'après Arcisse de CAUMONT) il restait encore de la chapelle deux lancettes du sanctuaire avec un fragment d'arcature cintrée, mais en 1858 il ne reste plus que quelques pierres du mur occidental, avec un contrefort près duquel s'ouvre une porte gothique surbaissée fin XIIe ou début XIIIe. A coté, le mur était encore, en 1858, appareillé en feuilles de fougères. Cette année là, l'on voyait encore deux fenêtres élancées bouchées, l'une ancienne, l'autre retouchée, et une fenêtre romane encore au-dessus. Des pans de bois ont été posés au XVIIIe et au XIXe pour faire de ces ruines une ferme. A l'intérieur, les manteaux des deux cheminées sont soutenus par des colonettes frustes du XIIIe.

Vue des vestiges du prieuré en 1848 :


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 23:54 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Normandie -> Clochers du Calvados Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com