Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Merville-Franceville-Plage

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Normandie -> Clochers du Calvados
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 23:52 (2009)    Sujet du message: Merville-Franceville-Plage Répondre en citant

Eglises

Eglise Saint-Germain

La nef romane de Merville a des murs aux pierres en arêtes de poisson. Sous le toit, des modillons supportent une corniche; ces modillons sont presque tous détruits au coté sud, mais conservés au nord. Le chevet est plat et aveugle. Des fenêtres ont été percées dans les murs latéraux : les carrées dans le sud de la nef sont modernes, les fenêtres ogivales dans les travées du nord et la première du sud ont été repercées au XVIIe, comme dans de nombreuses églises normandes. Une porte donnant dans la nef au nord a été bouchée. Le choeur et la petite chapelle au nord (sacristie) sont du XVIe, et même peut-être du XVIIe : beaucoup d'édifices ruraux sont encore bâtis dans le style gothique à cette époque. Le clocher-mur à deux arcades, flanqué d'une bâtière protégeant l'escalier d'accès, est du XVIIIe, comme le pignon qui le supporte. Il ressemble beaucoup à celui de l'église de Salennelles. L'église a été réparée dans les années 50 après avoir été endommagée en 1944.
Le chanoine de Bayeux, dont le canonicat était dans cette paroisse, nommait à la cure et percevait la moitié de la dîme, le reste se partageant entre le curé de Merville, le chapitre de la cathédrale et le collège de maître Gervais.

L'église possède deux piscines de messe de la fin du XV ème. Ces crédences à deux bassins servaient à recueillir les liquides utilisés pendant la messe. Un coffre de la Fabrique était destiné à entreposer les archives de la fabrique de la paroisse et notamment ses comptes. Cela explique la présence des trois serrures sur sa face avant. En effet, le curé, le président de la fabrique et le bedeau possédaient chacun une clé et on ne pouvait ouvrir le coffre que lorsque ces trois personnages étaient présents. Le retable est de style Levallois et date du XVIIe. A l'origine, il possédait deux ailerons qui ont dû être détruits au XVIII ème siècle pour pouvoir poser des lambris provenant de l'abbaye de Troarn. Le retable est encadré par deux colonnes torses à décor floral et à chapiteaux corinthiens qui soutiennent un entablement. Au-dessus de l'entablement, deux demi-frontons encadrent une niche contenant une statue de la Vierge à l'Enfant en majesté. Des chutes de fruits descendent des enroulements des demi-frontons. Deux pots à feu sont installés de part et d'autre du sommet. Un tableau de Bouet (1936) est placé entre les colonnes du retable. L'autel du retable est date du début du XX ème siècle. La niche centrale est occupée par une statue en plâtre de Saint Joseph qui date du XIX ème siècle. Cette niche est encadrée par deux pilastres surmontés de chapiteaux ioniques à corne sans coussinet. Le fût des pilastres est décoré d'éléments végétaux. Sur le sommet du retable, on trouve trois petites statues polychromes. Celle du centre représente un ange, celle de gauche un Christ sauveur et celle de droite Saint Roch et son chien. Au pied de la statue, on trouve un tabernacle du XVII ème siècle décoré avec un agneau de Dieu.

Source : mairie de Merville.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Germain
Siécle de l'édifice: XIIe-XVIe-XVIIIe-XXe
Forme du clocher : clocher-mur
Clocher en péril : non

Photos (2) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir) :

façade et coté nord
coté sud

Eglise Notre-Dame des Dunes, à Franceville-Plage

La chapelle Notre-Dame des Dunes est d'abord une construction provisoire en tôle construite en 1953 pour remplacer l'église Saint-Germain qui avait été endommagée par la guerre. On prend la décision en 1961 de transformer la chapelle en édifice de culte permanent. On la reconstruit en béton mais en conservant sa forme de tonneau caractéristique. A l'intérieur, la voûte est lambrissée. Le Président Senghor, président de la république du Sénégal de 1960 à 1980 a été fait citoyen d'honneur de la commune le 16 Août 1962. C'est lui qui a offert le vitrail de la chapelle Notre-Dame des Dunes. Son jeune fils, un peu aidé, en a posé la première pierre. Cette chapelle est aujourd'hui l'église paroissiale de Merville-Franceville Plage, l'église Saint-Germain ne servant presque plus et étant trop loin du centre actif, au bord de la mer.

Source : mairie de Merville.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Notre-Dame des Dunes
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : pavillon
Clocher en péril : non

Photo (1) : (c'est une photo personnelle, cliquez pour agrandir)



A signaler :

===> Ruines du château de Merville, près de l'église : Par la suite d'un accord entre le Comte d'Alençon et le duc de Bretagne, celui-ci fit une incursion en 1467 et s'empara de Caen, Bayeux, Alençon et de toute la Basse-Normandie. Le roi Louis XI se mit en marche vers la Normandie. La duchesse et le comte du Perche, son fils, pensèrent qu'ils allaient être accablés s'ils ne se soumettaient au roi et engagèrent les bourgeois d'Alençon à chasser les Bretons, et le roi entra sans se battre à Alençon. mais les bretons, dit Dom Taillandier dans son Histoire civile et ecclésiastique de la Bretagne, se vengèrent par la prise d'un château appellé Merville entre Caen et Saint-Sauveur; ils y tuèrent tout ce qui se trouva dans le château, le pillèrent et y mirent le feu après avoir pendu le seigneur du lieu. Etant donné que Merville est la seule commune de ce nom en Normandie, et qu'elle se trouve sur la route de Caen à Saint-Sauveur-sur-Dives, les ruines d'un donjon encore visibles sont bien celles du château démoli par les bretons.

Photo (1) :


===> La gare de la ligne du tramway, construite au XIXe dans le style néo-normand. La route de Salennelles passe aujourd'hui sur la voie, mais le quai et la gare existent toujours près de l'Office Notarial.

Photo (1) :


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 23:52 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Normandie -> Clochers du Calvados Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com