Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Fontaine-Etoupefour (14790)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Normandie -> Clochers du Calvados
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 23:32 (2009)    Sujet du message: Fontaine-Etoupefour (14790) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Martin

Vers le XI-XIIè siècles, Fontaine Etoupefour s’affirme avec l’édification d’une ou plusieurs mottes castrales sur le site du château. Ces ouvrages fortifiés bénéficient d’une défense renforcée grâce à de larges douves alimentées par des eaux captées. Plus au nord, sur la même ligne de source, s’établit le village avec son église dédiée à Saint Martin. Les abbayes du Plessis Grimoult, de Fontenay et de Cordillon semblent avoir participé à sa construction. Au XIIIè siècle, un seigneur, Jean de Falaise, possède, en fief, les terres de "Bananville " qui s’étendent, semble-t-il, autour du château et sur Eterville. Un parchemin nous précise les charges des paysans qui y vivent en 1285. On y relève également les mentions d’un moulin et d’un four banal, ce dernier se situait, selon le cadastre de 1826, à l’intersection de nos rues du Moulin et du Four.

Un personnage prestigieux de Caen, Nicolas Le Valois d’Escoville, le magnifique hôtel qu’il fit édifier, vers 1530, face à l’église saint Pierre porte son nom - acquiert la seigneurie de Fontaine. Il s’y retirait pour, semble-t-il, se livrer à des expériences d’alchimie en utilisant pour cela un four bien "étoupé ", c’est à dire hermétiquement clos. Son fils, Louis, converti au protestantisme, entreprit de compléter le "châtelet " dont l’actuel pavillon d’entrée sert de logis au comte et à la comtesse Henry Jégou du Laz, descendants des Le Valois d’Escoville, par la construction, en 1583, d’une vaste demeure appuyée au sud contre une tourelle d’angle qui subsiste. Ce corps d’habitation fut partiellement démoli il y a un siècle et demi à la suite d’un incendie. A l’époque de Louis Le Valois, dans les années 1570-1585, Fontaine connut, comme partout dans le royaume, des affrontements d’origine religieuse. La situation s’améliore peu à peu au XVIIe. L’église de Fontaine s’enrichit, en 1621 d’un superbe tableau qui représente une crucifixion entourée de Saint Martin et de Saint Sébastien. On honore les statues de saint Laurent et de l’énigmatique saint Hermès. Au cours du règne de Louis XIV, la seigneurie est transmise par mariage à la famille Le Vicomte de Blangy. Un dessin de 1669 décrit leur demeure, un imposant ensemble fortifié avec pont-levis et tours d’angle. Au-delà, des dépendances devaient comprendre une chapelle sans doute, un colombier et même, plus tard, raffinement du siècle des Lumières, une glacière ! Les traces de ces éléments ne sont plus visibles mais leur existence est attestée par le nom de parcelles répertoriées dans un relevé d’arpentage de 1790.

A la fin du XVIIIè siècle, la situation se dégrade à nouveau. Un représentant de la paroisse signale, non sans emphase, en octobre 1788 que "les habitants de cette paroisse sont pauvres, et il en est peu parmi eux qui soient capables de faire valoir plus d’une acre de terre. Ce sont pour la plupart des maçons, couvreurs, charpentiers et gens de journée dont le travail des mains ne suffit pas toujours aux besoins de leurs familles nombreuses. Et pour comble de malheur, une longue maladie épidémique… les a presque tous réduit dans la plus affreuse misère. Nonobstant les secours que le Marquis de Blangy leur a fait donner et les soins qu’a pris d’eux le vigilant pasteur qui gouverne cette paroisse, plusieurs d’entre eux y ont péri, laissant femmes et enfants pour ainsi dire sans aucune ressource et ceux qui se sont échappés des bras de la mort, ne seront d’ici à longtemps en état de pouvoir travailler ". Le marquis de Blangy cité ci-dessus n’est autre que Maximillien, dernier Grand Bailli du Cotentin. Il est enterré à Fontaine le 26 août 1789. Son fils, Pierre Henri a épousé en 1784 une dame de compagnie de la sœur du roi Louis XVI. Le pillage, au cours du printemps de cette même année de la ferme du château indique des tensions profondes. La révolution s’efforce d’offrir des solutions. A Fontaine, en 1794, la municipalité procède, de façon apparemment démocratique et consensuelle, à la redistribution des terres communes au profit de 132 familles, c’est-à-dire la quasi-totalité de la population. Ces terres de la Bruyère, situées aux confins de Baron, servaient jusqu’alors de pâturage commun pour le bétail de chaque famille. Désormais, on se retrouve propriétaire chacun d’une parcelle. La cérémonie républicaine du partage en delles portant des noms révolutionnaires, n’est en fait qu’un culte à la propriété individuelle qui n’atténue guère les clivages sociaux.

Au XIXe, dans sa Statistique Monumentale du Calvados, Arcisse de Caumont décrit l'église et le château de la commune. La façade occidentale présente une ogive très obtuse, peut-être même un ancien portail roman retaillé et entouré de têtes plates à barbes. De chaque coté sont placées deux ogives géminées, aveugles, plaquées sur le mur. Au-dessus, de chaque coté de la façade se trouvent deux fenêtres étroites, encadrées par deux colonettes et murées plus tardivement. Sous le faîte du toit se trouvent encore une fenêtre gothique géminée. L'ensemble, à la charnière entre le roman et le gothique, époque très précoce en Normandie, date sans doute du XIIe. Arcisse de Caumont hésite sur la datation de la tour, construite de même manière qu'à Colombelles, entre la nef et le choeur. Plus légère, cette tour à bâtière est l'exemple de ce qui avait été prévu (et non réalisé) à Colombelles : de style gothique, elle est bien éclairée par deux grandes baies de style gothique rayonnant. Le choeur comprend déjà quelques parties postérieures au XVe siècle. Un siècle et demi plus tard, peu de choses ont changé, à l'exception du choeur endommagé par les combats de 1944 et refait ensuite, et de la sacristie demi-circulaire à moitié enterrée dans l'alignement du choeur.

L'abbaye du Plessis-Grimoult nommait le curé de Fontaine et percevait les 2/3 de la dîme; l'autre tiers revenait à l'abbaye de Fontenay et la portion congrue à celle de Cordillon.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Martin
Siécle de l'édifice: XIe-XIIe-XIVe-XVe-XXe
Forme du clocher : bâtière
Position du clocher : au milieu de l'église
Clocher en péril : non

Photos (3) : ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir

façade occidentale
façade et coté nord
coté sud, clocher et chevet

A signaler :

===> Le château de Fontaine, sur la D 147a à 1 km au sud-est du bourg.

Arcisse de Caumont le décrit au XIXe. Il date le pittoresque pavillon d'entrée, qui avait jadis un pont-levis, du temps du roi Louis XI (XVe). Derrière cette entrée se trouve une grande cour carrée au fond de laquelle on voit deux logis datant du XVIIe, comme l'atteste la date 1603 inscrite sur l'une des fenêtres. Au XIXe, la propriété appartenait au comte de Blangy, qui n'y vivait pas à cause de sa vétusté, mais logeait près d'Argences au château de Cantelou. A partir de 1999, la restauration complète du château a commencé. dans le futur, il sera mis en valeur par la commune de Fontaine-Etoupefour.


Vue du pavillon d'entrée : http://www.fontaine-etoupefour.fr/IMG/jpg/fontaine-etoupefourchateau2.jpg


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 23:32 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Normandie -> Clochers du Calvados Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com