Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bretteville-sur-Odon (14760)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Normandie -> Clochers du Calvados
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 23:30 (2009)    Sujet du message: Bretteville-sur-Odon (14760) Répondre en citant

Eglises

Clocher Notre-Dame (XIVe-XIXe)

Au XIXe, dans la statistique monumentale du Calvados, Arcisse de Caumont mentionne les petits clous sur les chapiteaux des colonnes comme datant du XIIIe et l'arcade gothique entre le choeur et la nef comme la partie la plus remarquable de l'édifice.

L'ancienne église a connu d'importants travaux en 1891 mais a conservé son clocher du XIVe. Mais à peine dix ans plus tard, en 1901, les verrières sont remplacées pour 7000 francs. En 1909, les malfaçons sont telles que la réfection de la couverture est prévue avec de fortes dépenses à la clé. En 1919, l'éléctricité est installée dans l'église; en 1920, l'horloge communale détraquée depuis plusieurs années et réparée, et entretenue régulièrement à compter de cette date. Le 21/02/1926, des sonneries éléctriques sont installées pour les cloches de l'église. L'ancien clocher est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1932. L'année d'avant, les vitraux sont une fois de plus refaits.

En juillet 1944, l'église de Bretteville-sur-Odon est démolie par les tirs d'artillerie, le clocher étant sectionné à la base de la flèche. l'une cloche tombe sur l'autre et seule la plus grosse peut encore être actionnée manuellement en tirant sur le bélier, d'abord pour célébrer le départ des allemands, puis pour quelques cérémonies en 45/46. Mais l'église ne peut plus accueillir les fidèles. Noël 1945 est célébré dans une église provisoire montée à l'angle de la rue des Cinquante âcres et de la rue de Bretagne avec des pierres de l'église Notre-Dame et une charpente légère. Un beffroi attenant est construit en bordure de la route de Bretagne (qui traverse la ville : c'est la rue de Bayeux, puis l'avenue Henry Chéron à CAEN et VENOIX), la sacristie est érigée sur le terrain de M. VAUTIER, exploitant rue de Bretagne.

Le clocher seul a été conservé, au milieu du cimetière. Couvert d'un toit à bâtière, il n'abrite plus de cloches. Un pare-gravats protège l'autel accolé à l'intérieur. A gauche, une porte cadenassée donne sur l'escalier d'accès intérieur. A coté du clocher se trouve la ferme du Than, ou du Vieux clocher, inscrite à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 2004, et construite essentiellement au XVIIe à la place d'un ancien manoir du XVe. Le logis principal occupe toute la partie orientale, et a conservé son jardin d'agrément. Un second logis occupe le sud de la cour, la lucarne centrale portant la date de 1830. La ferme comprend également d'anciennes écuries, à usage partiel de laiterie, un pigeonnier, une grange, des remises, des clapiers et un four à pain. L'ensemble est en cours de restauration afin d'y créer 42 logements.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Notre-Dame
Siécle de l'édifice: XIVe
Forme du clocher : bâtière
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

le clocher et l'entrée de la commune

façade occidentale du clocher
coté est du clocher

Eglise Notre-Dame de l'Assomption (XXe)

Après la destruction de l'église en 1944 et l'installation de la chapelle provisoire, la nouvelle église est construite à partir de 1956 par les architectes CLOS et DUPUIS. Le 11 décembre 1960, l'église est consacrée par Monseigneur Jacquemin. Réalisée en pierre de Caen et couverte de plaques de cuivre patinées, cette église prend un parti résolument moderniste : un bandeau de vitraux au-dessus des murs éclaire judicieusement l'espace large de la nef tandis que la couverture en plaques de cuivre échappe à l'habituel dilemme entre pierre et ardoise. Devant l'église, au sud, est érigé comme un phare un campanile en flèche, entièrement couvert lui aussi de plaques de cuivre patinées. L'horloge est installée entre les abat-sons dans la partie large en bas de la flèche; cette horloge est tournée vers la place, centre de la ville.

Un Christ en bois sculpté, retrouvé sous les décombres de l'église à la manière du Christ brulé jusqu'au coeur de l'église Saint-Jean est placé au-dessus du maître-autel de l'église nouvelle.

Source : Bretteville-sur-Odon du XIXe aux années 1970 par Paul Dartiguenave

Site de la paroisse : http://stfrancoisdesodons.catholique.fr/spip.php?rubrique25

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Notre-Dame de l'Assomption
Siécle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : flèche
Position du clocher : campanile
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade, coté sud et campanile
coté nord

Vue de Bretteville depuis le Mesnil (Louvigny) : à droite, la bâtière du clocher Notre-Dame, au centre, la ferme du Than et à gauche la flèche de l'église actuelle :


Chapelle

Chapelle du quartier KOENIG, ou base aérienne de Carpiquet. (1975)

La base aérienne de Caen - Carpiquet n° 131, officiellement née le 17 août 1939, après des années de négociations entre le ministère de l'air, les communes concernées et la chambre de commerce. Les travaux sont pourtant loin d'être terminés. En juin 1940, les Allemands héritent d'une base aérienne moderne et pratiquement terminée. Ils se contentent alors de bétonner la piste en herbe. Les troupes canadiennes (8e Brigade et Royal Winnipeg Rifles), commandées par le général Dempsey, lancent une offensive (l’opération Windsor) sur Carpiquet le 4 juillet 1944 afin de libérer l'aéroport qui était un objectif prioritaire du Débarquement de Normandie. Le village est libéré dans la journée ; mais l'aéroport, défendu par une compagnie SS, reste aux mains des forces allemandes jusqu'au 9 juillet. Aujourd'hui, la base aérienne est bâtie sur la commune de Bretteville et l'aéroport est partagé entre le nord de la commune de Verson et le sud de celle de Carpiquet.

Ici la carte des défenses allemandes de l'aéroport et de la base de Carpiquet : http://dday-overlord.forumactif.com/consolidation-et-elargissement-de-la-te… et là un plan de la base relevé par la Résistance : http://bp3.blogger.com/_ZpgL2n0KX4A/R-eRu3_DDqI/AAAAAAAAE-I/menzeqDgVEc/s16…

Sur cette base, le 18e de transmission, dissous en 1999 puis reformé en 2003, doit de nouveau disparaître avec la loi de modernisation des armées. Voici son site : http://le18histoirequartier.blogspot.com/2008/02/quartier-koenig-batiment-l… On y trouve que la base a abrité l'EIPMF, autrement dit l'Ecole Interarmées des personnels Militaires Féminins (femmes), cette école ayant sa chapelle, et son aumônier logeant dans l'école à partir de 1977, en la personne du Père FOUBERT.

Prieuré :

Grange aux Dimes et prieuré de la Baronnie, au Domaine de la Baronnie

Le site de la Baronnie, dont l’origine est antérieure au Xème siècle devenait la propriété de l’Abbaye du Mont Saint-Michel vers 1015 par don de la Duchesse Gonnor, femme de Richard 1er, Duc de Normandie, arrière grand-père de Guillaume le Conquérant. Le domaine comprenait dès le XIII siècle : la Grange à Dîmes, le Manoir et divers bâtiments ajoutés et modifiés au cours des siècles. Il est bordé par le Petit-Odon, canal dérivé de l’Odon à Verson dès le moyen-âge et sans doute avant. Déjà au Xlème siècle, il actionnait les moulins du domaine et d’autres tout au long du parcours jusqu’à Caen (Place Saint-Pierre). Vendu comme bien national après la révolution, le domaine est utilisé comme exploitation agricole jusqu’en 1989, date de son acquisition par la commune. Le site est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1990 dans sa quasi totalité : la Grange, le Manoir, les vestiges de la porterie et ceux de l’Église Saint-Pierre sont classés à l’inventaire des monuments historiques le 15 avril 1993.

la Grange aux Dîmes a été restaurée jusqu'en 1998, date à laquelle elle a été inaugurée. Cette grande construction rectangulaire soutenue par de puissants contreforts s'ouvre par deux grands porches jumelés sur la cour du prieuré. Face à la Grange, les autres bâtiments ont été rénovés de 2002 à 2006. Aujourd'hui, l'ensemble accueille des mariages, des séminaires... Voici une page sur le Manoir, ou Logis des Moines restauré : http://www.brettevillesurodon.fr/spip/spip.php?article490

Type d'Edifice: Prieuré
Nom de l'Edifice : de la Baronnie
Siécle de l'édifice: XIIIe-XVe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (2) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

vues de la grange

Ancienne église

Ancienne église St Pierre

Au milieu du XIXe, l'église est signalée comme ruinée. Elle était jadis succursale de l'église Notre-dame et chapelle du prieuré des moines de Mont-Saint-Michel. Les murs latéraux portent une corniche posée sur des modillons dont plusieurs sont ornés de scènes obscènes. Le choeur, encore intact, était vouté en pierres et l'arcade par laquelle il communiquait dans la nef était ornée de losanges. Au début du XVIIIe, deux autels latéraux ont été placés dans l'espace restreint de part et d'autre de cette arcade. Arcisse de CAUMONT date les entrelacs perlés en haut des colonnes du XIIe siècle. Au chevet, une sacristie rectangulaire remplace une abside romane dont les vestiges sont encore visibles à fleur de terre. Une tour quadrangulaire a été ajoutée bien après la construction de l'église sur la façade occidentale. Comme l'indique une inscription au-dessus de sa porte, elle est de 1680; voilà ce qu'on y lit encore :

Arcisse de Caumont a écrit:
...............................................
.................................PAR LES
SOINS DE MAISTRE LE BIDOIS,
PRESTRE, DOCTEUR EN MEDECINE A CAEN
ET CURE DE CETTE PAROISSE; PENDANT
LA GESTION DE MAISTRE JAQUES DE LA FOSSE
APOTICAIRE ET DE MAISTRE GUILLAUME
LE CHANDELLIER, SIEUR DE LA HAYE, TRESORIERS
DE CETTE PAROISSE ET BOURGEOIS DE CAEN
1680


La porte du cimetière adjacent est de 1642.

Le 28 septembre 1909, M. SOMPTIER, antiquaire à Caen rue de Bernières, se propose de racheter et de déblayer les ruines de l'église Saint-Pierre, à araser le vieux clocher du cimetière et à remettre en état le mur qui sépare le cimetière de la ferme voisine, tout en versant 400 francs pour cela. Le 7 octobre 1909, le préfet l'y autorise. Le domaine de la Baronnie possède dans ses limites encore quelques vestiges de l'ancienne église.

Arcade entre la nef et le choeur en 1855 (Statistique Monumentale du Calvados) :



Autres cultes :

Eglise Evangélique Protestante Résurrection, 12 av Voie au Coq. Voici le site internet : http://egl.resurrection.free.fr

Chapelle de la Puissance de la Vie, 3 chemin de la Baulue (à coté de l'échangeur du même nom sur la route de Verson).

A signaler :

Arrow Colombier transformé en maison, rue de Bretagne, à gauche avant la Grange aux dîmes.
Arrow Quatre panneaux Michelin en béton et lave émaillée : l'entrée et la sortie de la ville sur la N13 du coté de Caen et deux panneaux type "Attention Enfants" à 200 m d'intervalle, route de Bretagne.
Arrow Le Moulin d'Ardennes, sur le chemin du même nom, fondé après le XIIe par l'abbaye d'Ardennes à saint-Germain de la Blanche-Herbe.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Aoû - 23:30 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Normandie -> Clochers du Calvados Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com