Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Treillières (44119)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Dim 17 Mai - 13:55 (2009)    Sujet du message: Treillières (44119) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Symphorien (XVIIème siècle - 1895). Elle a été refaite en 1894-1895 à l'exception de la façade qui date de 1836. Le clocher date du XVIIème siècle. A l'intérieur, en la chapelle à droite du choeur, se trouve la statue Notre-Dame des Dons qui date de 1472 et qui a été sauvée de l'ancien sanctuaire. Le crucifix date du XVIème siècle. Le maître-autel date de 1960.L'église possède une nef flanquée de deux bas-cotés. Au sud, une sacristie a été construite séparément de l'église et en angle droit par rapport à celle-ci, à la fin du XIXème.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Symphorien
Siécle de l'édifice: XVIIè-XIXème
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (5) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade et clocher
façade et coté sud

chevet et coté sud
chevet et coté nord

coté nord


Chapelle

Chapelle Notre-Dame-des-Dons (1460), située route de Sautron et restaurée (ou reconstruite) sur ordre de François II, duc de Bretagne. Une chapelle latérale, réservée au duc, était surnommée chapelle des Marguerite. Le duc épousa en effet deux Marguerites : Marguerite de Bretagne (qui lui donne un enfant mort en bas âge) et Marguerite de Foix (qui ne lui donne pas d'héritier). Pourtant dans l'intervalle, sa favorite, Antoinette de Villequier, lui avait donné deux fils et une fille qui ne pouvaient pas entrer en ligne de compte pour sa succession. En 1472, le duc revient en visite officielle, avec sa deuxième épouse, pour demander le don d'une postérité et fait don à la chapelle d'une Vierge qui allaite. En 1477, le duc a une fille, Anne de Bretagne. La visite de la duchesse Anne est signalée en 1491. En 1815, M. de La Brosse, propriétaire de la chapelle, refuse d'en faire l'entretien. La chapelle, en ruine à la fin du XIXème siècle, a été restaurée par les sédévacantistes (branche des catholiques traditionnalistes). La très ancienne statue a été transportée, en 1815, en l'église de Treillières et restaurée en 1967.

Pour aller à la chapelle depuis Treillères, prendre la D537 (route de Nantes) sur 2 kilomètres, puis bifurquer à droite sur la D26 (route de Sautron) au village de La Ménardais; la chapelle est à droite de la route à 500 mètres.

Chapelles privées

Chapelle privée du manoir de La Louinière. Il s'agit de la terre des Siochan de Kersabiec qui se firent les défenseurs des Bourbons. La chapelle, détachée du manoir, garde les armes des Kersabiec. Cette famille se dévoua pour la duchesse de Berry en 1832. Pour y aller, sortir de Treillères par la D537 (route de Nantes), faire 2 kilomètres jusqu'au gros village de la Ménardais et prendre à gauche la direction de La Loeuf, Le Haut Roty. Faire 1 km tout droit jusqu'à ce village, tourner à droite puis tout de suite à gauche (direction La Louinière - La Noë Violin). La Louinière se trouve à 1/2 kilomètre.

Chapelle du manoir des Bas-Gesvres (1653), édifiée par César Renouard (ou Renouard) et son épouse Isabelle Poulain. Puis, propriété du marquis de Rosmadec et de Talhouët-Bonamour, puis de la famille Haentjens (acquisition de Mathias Haentjens) en 1803 et Guillet de La Brosse. Le château se trouvait à l'emplacement du bourg au XIIe, et il surveillait la route entre Nantes et Rennes. Déplacé par la suite, il est reconstruit au XVIIe.

En 1653 César de Renouard, seigneur de Drouges, treillières, Gesvres, les Fosses... reconstruit le château en incorporant l'ancien logis plus ou moins réparé par le père de sa femme - Michel Poullain - qui n'y vivait pas, dans des constructions neuves de conception classique. En 1685, dans un aveu, le château est décrit ainsi : "consistant en plusieurs logements, chapelle, salle, chambres basses, hautes chambres; à trois vitres d’icelles sont enpeintes un sautoir chargé d’une étoile, greniers au-dessus, cuisine, boulangerie, écurie et fannerie, le tout couvert d’ardoises, cour au-devant, canaux et fossés pleins d’eau, le tout renfermé de murailles, grande porte et principale entrée de la dite Maison, jardins au derrière d‘icelle, verger, pourpris". César de Renouard fait aussi reconstruire l'ancienne chapelle. Elle sera inaugurée le 1e février 1669 par le curé de Treillières. Un an plus tard, le 26 février 1670, César de Renouard y mariera sa fille Marthe-Isabelle avec le Comte de Morveaux. De même il détourne le Gesvres par une digue pour créer un cadre paysager agréable et prenant pour prétexte le mauvais profil de la route, la déplace bien plus loin de son château, qui y est relié par une grande allée ombragée. Cependant, toutes ses dépenses se traduisent sur l'état du domaine : en 1685, lorsque son gendre et successeur Charles Comte de Morveaux, "lieutenant pour le Roi de la ville, chasteau et comté Nantais", prend la suite, quatre des onze métairies du domaine sont en ruines.

En 1837, sentant sa fin prochaine (il meurt en 1839 à l’âge de 83 ans) Matthias Haentjens, négociant d'origine batave qui a acheté le château en 1803, partage ses biens entre ses enfants. Les deux garçons reçoivent la société d’armement maritime qu’il dirige et de grands domaines agricoles ; les deux filles se partagent la terre de Gesvres (492 ha soit le ¼ de la commune). Marie-Elisabeth, épouse de Joseph Guillet de La Brosse négociant à Nantes, reçoit le château de Gesvres et 228 hectares situés au sud du Gesvres. Elise, épouse de Pierre Maës, aussi négociant nantais, reçoit 264 h. au nord du Gesvres, et construit en 1837 un château près de la métairie de La Rivière appelé château du Haut-Gesvres. Le domaine du Haut Gesvres est maintenant une friche que la mairie s'apprête à réhabiliter (cf. http://treillieresaufildutemps.blogspot.fr/2011/03/le-domaine-du-haut-gesvr…. Le Bas Gesvres est toujours en état.

Entre 1839 et 1875, le château du Bas Gesvres est la propriété de Joseph Guillet de la Brosse, armateur négociant au port de Nantes, qui se marie avec Marie-Elisabeth Haentjens qui disposait du château. Cet homme âpre au gain et très têtu fera l'unanimité contre lui à Treillières : il annexe lors d'un bornage en 1839 la chapelle Notre-Dame des Dons, petit sanctuaire alors presque ruiné mais auxquels les villageois étaient très attachés. Devant les protestations des paroissiens et celles du curé qui lui propose un arrangement avantageux pour récupérer la chapelle il se raidit et fait enlever la charpente de la toiture ainsi que les portes de l’édifice, ainsi condamné à la ruine, pour en réutiliser les éléments dans ses métairies au grand scandale de la population attachée à son humble chapelle qu'il ne rendra pas jusqu'à sa mort. C'est sa fille - dont il aura fait le malheur en refusant qu'elle se marie à son... cocher pour lequel elle éprouvait une passion folle - qui la rendra aux habitants. Elle vivra en solitaire dans le château de 1875 à 1918, recluse, coupée du temps : les meubles ne bougeaient pas, le courrier était empilé dans l'ordre de son arrivée mais jamais décacheté, etc.

En 1923, Eugène Guillet de la Brosse, né en 1857, petit-fils de Joseph Guillet de La Brosse, hérite du château. Armateur et administrateur de la Banque de France, il est à la tête d'une fortune de 10 millions de francs, de 41 navires, d'une famille nombreuse et d'une domesticité qui ne l'est pas moins; il est installé au château des Dervallières à Nantes. Proche des idées du catholicisme social, il vend 200 hectares et en garde 31 pour faire du Bas Gesvres une maison de repos, doublée à l'origine d'une école; depuis 1955 c'est un institut médico-pédagogique (cf. http://treillieresaufildutemps.blogspot.fr/2012/03/le-chateau-de-gesvres.ht… qui existe toujours de nos jours.

Fontaine sacrée

[b]Fontaine Saint-Symphorien{/b] à la Bâclais

Elle se compose d'un lavoir surmonté d'une statue du saint, vénéré à Nantes dès le IVe siècle dans le quartier Saint-Similien. Aussi la première communauté chrétienne de Treillères dédia son église primitive au saint célébré dans le quartier de la ville le plus proche et le plus accessible pour elle. Le culte paiën de la fontaine fut christianisé dans des temps immémoriaux; jusqu'au XVIIe, les habitants proches de la fontaine sollicitèrent régulièrement les vertus de l'eau de la fontaine assimilées à celles du saint. En période de sécheresse, on venait y tremper le pied de la croix de procession pour obtenir, par l'intercession du saint, la pluie tant attendue. La réforme, et l'application du Concile de Trente poussa l'Eglise à proscrire les dévotions trop marquées de superstition : en vain, comme dans bien d'autres endroits, et la fontaine connut même un rebond de piété au XIXe siècle.

Source : article paru dans l'Ouest-France du 27/12/2010

A signaler : la carte 1/25000è "Nantes" (1223 E) signale un clocher à Champeaux, à l'est de la commune de Treillères vers La Chapelle-sur-Erdre. Après vérification sur Panoramio, on peut voir qu'il s'agit de la tour du château, qui porte un lanternon. Devant le château carré se trouvent les bâtiments ancillaires (communs, etc...) disposés en fer à cheval.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 17 Mai - 13:55 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com