Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Gunsbach (68140)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers d'Alsace -> Clochers du Haut-Rhin
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mer 18 Fév - 01:43 (2009)    Sujet du message: Gunsbach (68140) Répondre en citant

Eglise et Temple protestant

Eglise interconfessionnelle (XIXè-XXè)

Située au centre du village de Gunsbach elle est à la fois intercommunale, les deux communes de Gunsbach et de Griesbach-au-Val étant propriétaires des murs, et interconfessionnelle puisqu'elle sert aux deux confessions, protestante et catholique, et ce depuis 1751. Une belle preuve de solidarité et d'entente. Elle est connue dans le monde entier, grâce à Albert Schweitzer, avec son orgue et ses cloches.

Sur les origines de Gunsbach nous ne possédons que fort peu de renseignements à la mairie. D'après les archives départementales, la localité de Gunsbach, tout comme celle de Griesbach, a été donnée en gage au Seigneur Conrad Werner de Hattstatt en 1285. En 1434, Gunsbach est vendu à la famille des Ribeaupierre et reste leur propriété jusqu'à la révolution française en 1789. Cette famille aurait fait cadeau à la commune de la petite cloche qui est toujours en fonction au clocher de l'église. Elle porte la date MCCCCXIII (1413). A l'entrée sur le mur devant la maison de Marcelle Miclo, des armoiries sont taillées dans une pierre; on dit qu'elles proviennent de la même famille.

Les appellations de la localité, ainsi que son orthographe, ont souvent été modifiés au cours des siècles. De Gunnisbach en Guinspach, en passant par Gonnisbach, GUNSBACH trouve son nom actuel à partir de 1868. L'interprétation du suffixe "BACH" provient du ruisseau; le préfixe "GUNS" pourrait provenir du nom germanique GUNO, désignant le genêt.
Du 12e siècle on ne trouve plus de bâtiments ni de ruines; les maisons les plus anciennes sont celles de la famille Barb-Christmann, rue de Wihr au Val n°11 qui date de 1552; de la famille Arnold (anciennement Mitschi ) rue de Munster n°1 de 1599 et la Mairie de 1570. On sait qu'en 1420 il y avait déjà une église à Gunsbach.

Les serpes de vigneron du blason rappellent que pendant des siècles la viticulture était l'activité principale du village .

La simultanéité des cultes se voit même dans l'enseignement scolaire : Le 14 février 1819, les familles envoyèrent une pétition au maire pour la création d'une école catholique. Le 29 janvier 1824, transformation de la " maison commune " en école des deux cultes. Au 1er étage était l'école protestante, au rez-de-chaussée, l'école catholique. Le 6 octobree 1833, le conseil municipal décide de fermer l'école catholique par manque d'élèves et manque de ressources ( les instituteurs étaient payés par la commune) Le 13 juillet 1834, on comptait à Gunsbach :
- 92 enfants protestants pour 629 foyers
- 18 enfants catholiques pour 95 foyers.


L'église a été agrandie et restaurée à plusieurs époques, notamment en 1555, date qui correspond également à la construction des plus anciennes maisons du village restantes. Desservie par un vicaire, la paroisse reçut son premier pasteur en 1806. En 1822, le maire Jean Graff exige des réparations pour ne pas compromettre la sécurité des paroissiens. L'agrandissement de l'église date de 1825, jusqu'à la journée fatale du 26 avril 1895 elle garda son aspect d'alors. Ce jour là, la foudre tomba sur le clocher causant d'importants dégâts.Le clocher restauré en 1902 fut à nouveau touché en 1917, cette fois ci par un obus. Les réparations ont été faites en 1920. Pendant la deuxième guerre mondiale, il fut une nouvelle fois atteint par un obus et démoli en partie. Mais comme il penchait d'un coté, il a du être entièrement démonté. Sa reconstruction date de 1950/51. Au fil des années et jusqu'en 1993 des travaux de rénovation se poursuivirent. Le 14 mars 1993 eut lieu l'inauguration de l'église rénovée. Elle a un beau clocher-porche surmonté d'une flèche élancée, une nef éclairée par trois fenêtres en plein cintre de chaque coté, et un choeur plus étroit que la nef. Celui-ci se termine par une abside à trois pans. L'église est surélevée sur son clos.

Jusqu'en 1986, l'église ne possédait que deux cloches. La plus petite des deux et aussi la plus ancienne en Ré bémol4, date de 1493 et a été ressoudée en 1951. La plus grande des deux, en La bémol3, date de 1826 et a été refondue également en 1951. Sa résonance est très faible, c'est pourquoi, dans sa séance du 25 janvier 1986, le conseil presbytéral décide, suite au legs du Pasteur Mélidonian, l'adjonction d'une troisième cloche dans le but d'améliorer la sonnerie. Une petite cloche de profil très lourd donnant le Fa 4-3. Il souhaite aussi la refonte de la grande cloche dans un profil plus lourd donnant parfaitement l'octave grave La bémol2-3 et une note au coup La bémol3-3. L'ensemble constituerait à l'extérieur une "voix" dont la musicalité serait à la hauteur de l'orgue Kern qui chante à l'intérieur de l'église. Malheureusement, la grande cloche n'a pu être refondue à ce jour, les moyens nécessaires manquant jusqu'à présent.

L'orgue, construit par la firme Haerpfer de Boulay(Moselle) en 1932, est rénové en 1961 d'après les indications très précises du Dr Albert Schweitzer, prix Nobel de la Paix, avec traction mécanique et sommier classique à gravure, par le maître- facteur d'orgue Alfred Kern de Strasbourg. Il subit d'importants dégâts pendant la deuxième guerre mondiale par suite d'un obus tombé sur le clocher. Grâce à la générosité personnelle du Dr A. Schweitzer et de quelques-uns de ses amis, l'orgue si cher à son coeur a pu être restauré. Malheureusement, le Docteur ne devait plus jamais revoir l'Alsace et sa "dernière oeuvre" comme il l'appelait, puisqu'il mourut à Lambaréné en 1965 .
Un orgue existait déjà bien avant, construit par l'entreprise Rinkelbach d'Ammerschwihr. Albert Schweitzer racontait lui- même qu'il y jouait dès son plus jeune âge, alors qu'il pouvait à peine atteindre le pédalier. Il remplaçait occasionnellement l'organiste du village. Cet orgue avait été détruit partiellement par un obus lors de la première guerre mondiale. Faisant appel à ses amis, Schweitzer réunit les fonds nécessaires à l'installation d'un orgue à traction pneumatique, deux claviers, pédale et vingt jeux, selon un projet qui lui tenait à cœur depuis longtemps.

Source : Marie de Gunsbach

Type d'Edifice: Eglise et Temple
Nom de l'Edifice : Eglise interconfessionnelle
Siécle de l'édifice: XIXè-XXè
Forme du clocher :clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photo d'Anne Hemlinger (1) :


Photo de Geneviève Louicellier-Calmels pour http://clochers.org (1) :


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 18 Fév - 01:43 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers d'Alsace -> Clochers du Haut-Rhin Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com