Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint-Brévin (44250)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Dim 1 Fév - 23:58 (2009)    Sujet du message: Saint-Brévin (44250) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Brévin ou Saint-Brewing ou Saint-Bregwineg (XI-XVIIème siècle-1911). Saint Bregwineg (VIIIème siècle) est un évêque britannique. L'édifice actuel est construit à l'emplacement d'une ancienne église des VIème et VIIème siècles. La partie centrale et le chœur datent du XIème siècle et sont oeuvre des moines de Saint-Aubin d'Angers qui restèrent dans la paroisse jusqu'en 1562. L'église est restaurée en 1648. Le clocher (surélevé et remanié en 1657 sur des fondations du XIVème) et les transepts datent du XVIIème siècle. Les deux chapelles du transept sont modifiées au XIXème siècle. Les bas-côtés sont ajoutés en 1911 en faisant disparaître le long du clocher le "chapitreau" où se réunissait le Conseil de Fabrique. En même temps, pour faire communiquer ces bas-côtés avec la nef on remplace les murs pleins par d'élégants arcades de pierre blanche. La dernière réfection a permis de restaurer les retables du XIXème siècle. La grande nef, voûtée en bois, sur poutres traversières, est séparée des collatéraux construits au début du XXème siècle, par trois grands arcs romans aux pierres brutes.
Le maître-autel date de 1843. Les retables datent du XVIIème siècle. Le beau retable du transept est d'août 1660 et présente une "Descente de croix". De cette époque encore sont, sur le maître-autel, les deux anges portant une couronne et ces statues symboliques sur chaque pilier de la croisée du transept : le taureau de Saint-Luc, l'aigle de Saint-Jean, le lion de Marc et l'ange de Mathieu. Sur le pignon sud on peut voir un cadran solaire avec une inscription en latin et en français "Homme mortel, si tu es fin, vois, ce cadran marque ta fin". Un recteur a particulièrement marqué la décoration de l'église, Gilles Desclos, dont une inscription murale de 1657 rappelle le nom de l'angle du Choeur. De cette époque date le grand retable de l'étroite abside avec, parmi les statues de bois, un Saint Roch. Il y manque cependant un bel autel en pierre remplacé par du bois en 1840, et le tableau, oeuvre de Desjardins, représentant l'Ascension, offert en 1697 par le châtelain local, Charles François de Montplaisir, marquis de la Guerche. Un tableau représentant une "descente de croix" est situé dans le clocher. Moins heureux sont les travaux de l'abbé Bourdelle en 1840. Outre le maître-autel, il démolit les retables du transept pour en plaquer d'autres, en bois, à la mode du temps. On y trouve aussi d'anciens fonts baptismaux en granit et, dans le transept nord, un beau trois-mâts votif. Au début du XVIIIème siècle, la mer venait encore jusqu'au cimetière entourant l'église. Dans le choeur, à droite, parmi les baies romanes ébrasées, l'une est une crédence géminée et abrite en son fond deux listes des personnes inhumées dans l'église. la baie fine fortement ébrasée, à gauche dans le choeur, donne aujourd'hui sur la sacristie.

Le bourg de Saint-Brevin-les-Pins vit probablement débarquer les pillards normands qui prirent Nantes en 853. Un village nommé Pontoise aurait autrefois existé à l'emplacement de Saint-Brevin-les-Pins, mais aurait disparu, semble-t-il, durant le règne d'Henri IV en 1598, car certains documents affirment qu'il y eut un ouragan catastrophique qui détruisit plusieurs villages de la côte dont Saint-Michel et Saint-Brévin. Le territoire de Saint-Brevin-les-Pins appartenait jadis à la seigneurie de La Guerche, vassale du seigneur de Pornic. Les seigneurs de la motte féodale de La Guerche étaient les seigneurs de Paimboeuf, de Saint-Brévin et de Corsept. Le premier seigneur connu est Alain de La Guerche, mentionné lors de la donation de l'église du bourg à l'abbaye de Saint-Aubin d'Angers en 1104.

Le 17 février 1790, l'assemblée municipale est convoquée par le premier maire Claude Rousseau. Saint-Brevin-les-Pins est alors une paroisse d'agriculteurs, de pêcheurs et de marins. En 1882, une société immobilière est créée, regroupant d'un seul tenant plusieurs grands domaines. La station dite Saint-Brevin-l'Océan venait de voir le jour. Les dunes menaçaient dangereusement le village de Saint-Brevin-les-Pins, c'est pourquoi à partir de 1860, on se mit à planter des pins pour stabiliser le sable. Suite à cela, en 1899-1900 on dénomme la commune Saint-Brévin-les-Pins. Saint-Brevin-les-Pins ne porte pas d'accent depuis 1951.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Brévin
Siècle de l'édifice: XIè-XVIIè-XIXè
Forme du clocher : pavillon
Position du clocher : clocher latéral
Clocher en péril : non

Photos (12) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (2) :

façade et coté nord
coté sud et chevet

Intérieur (10) :

vue de l'église
transept nord
dédicace de 1657, transept sud

le choeur
baies romanes
crédence double romane

les quatre chimères de la croisée du transept

Chapelles

Chapelle du Lazaret (1831). Cet édifice religieux fait partie d'un ensemble de bâtiments consacrés à l'accueil des handicapés et des personnes âgées.

Chapelle du Pointeau (XIXè).Cette chapelle est en forme de croix latine, avec une flèche surmontant la croisée du transept. Cette dite flèche est perchée sur une "chambre des cloches" à jour.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : du Pointeau
Siècle de l'édifice: XXè
Forme du clocher : flèche
Position du clocher : à la croisée du transept
Clocher en péril : non

Chapelle de Mindin (XXè) : C'est une chapelle rectangulaire, peinte en blanc, avec un clocher-mur en bâtière en béton, semblable au clocher de l'église de La Meilleraye de Bretagne. Elle aurait été arasée et remplacée par des immeubles en 2004... A vérifier...

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : de Mindin
Siècle de l'édifice: XXè
Forme du clocher : clocher-mur à batière
Clocher en péril : non

Chapelle Saint-Louis (1899-1960), agrandie en 1960. Le chœur est orné de trois vitraux représentant saint Louis, sainte Thérèse de Lisieux et le Cœur Immaculé de Marie. Actuellement, c'est un disgracieux édifice en béton au milieu des pins, surmonté d'un campanile du même matériau.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Louis
Siècle de l'édifice: XXè
Forme du clocher : campanile
Clocher en péril : non

Photo (1) : (c'est une photo personnelle, cliquez pour agrandir)

vue de la chapelle et du clocher

Autres cultes

Temple protestant (XXè)

Cet édifice rectangulaire, à chevet plat, a été inauguré en 1932. Il n'a pas de clocher. La nef unique est éclairée par trois fenêtres en ogive de chaque coté. Un petit porche se trouve en avancée sur la façade.

Type d'Edifice: Temple
Nom de l'Edifice : Temple de Saint-Brévin
Siècle de l'édifice: XXè
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (2) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

vues du temple


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Fév - 23:58 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com