Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Missillac (44780)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Dim 11 Jan - 23:15 (2009)    Sujet du message: Missillac (44780) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul (1838-1898). Cette église, orientée du nord au sud, remplace une ancienne petite église et un sanctuaire primitif situé, semble-t-il, jadis au lieu-dit Le Tertre, butte qui domine le bourg actuel. En 1849, lors du percement de la route qui relie Missillac à Saint-Gildas-des-Bois, les travaux mirent à jour de nombreux tombeaux remontant au VIIème ou VIIIème siècle. L'église actuelle comprend une abside, un chœur, deux sacristies, un transept et deux travées latérales qui s'achèvent par une tribune, élevée sur l'emplacement de la nef latérale de l'ancien sanctuaire. L'édifice est béni le 15 septembre 1898 par l'évêque de Nantes. Les vitraux, représentant "les Scènes de la Vie du Christ", datent de 1600 : il s'agit d'un don du baron de La Roche-Bernard, François de Coligny. Ces vitraux sont frappés, dans le haut, des armes des Coligny et des Cambout ou Combout (François de Cambout était, en 1600, abbé de l'abbaye de Saint-Gildas-des-Bois). Le retable en bois date du XVIIème siècle. Le tombeau de Charles de Cambout, décédé le 4 mars 1648, avait été placé jadis dans le choeur de l'ancienne église et disparaîtra en 1790.

Dès le début du VIème siècle, l'immense empire romain s'effondre et les Bretons commencent à arriver des Iles Britanniques, chassés par les Saxons. En 504, raconte Saint-Venace Fortunat (évêque de Poitiers en 605), Saint-Aubin, originaire des environs de Guérande, a fondé un "moustier" à Théhillac, dont il sera l'abbé et qu'il ne quittera que pour devenir évêque d'Angers où il mourra en 550. Il est donc possible que le premier édifice religieux construit à Missillac et entouré de son cimetière soit l'oeuvre de Saint-Aubin et de ses moines de La Pierre le Moustier (véritable nom d'origine de Théhillac). Cette première église de Missillac (ou de Mirsilliacus) fut vraisemblablement détruite par les Vikings venus des îles scandinaves et qui remontèrent la Vilaine au début du Xème siècle. Vers 925, un des chefs vikings, Bernhard, érige un donjon sur les bords de la Vilaine et la bourgade qu'il fonde prend son nom et devient La Roche-Bernard, capitale de la baronnie et haut-lieu du doyenné du même nom qui subsista jusqu'à la Révolution de 1789. Le fils de Bernard, le seigneur Simon Ier de La Roche, seigneur de La Roche-Bernard, implante sur son domaine de Lampridic (aujourd'hui Saint-Gildas-des-Bois) une abbaye bénédictine "en l'honneur de Dieu tout-puissant et du bienheureux abbé Gildas", en 1026.

Au XIIIème siècle, la commanderie des Templiers de Faugaret (en Assérac) établit un couvent au bourg de Missilliac et construisit l'ancienne église qui devait disparaître fin du XIXème siècle pour être remplacée par l'édifice actuel érigé sur les ordres du marquis de Montaigu et qui fut consacré solennellement en 1898. Le clocher est latéral, l'église, orientée du nord au sud, de style néo-gothique, possède un transept et un chevet à 3 pans. Deux collatéraux sont accollés à la nef avant le transept, et un après le transept. Du coté du clocher, il y a un collatéral avant et après le transept. La chapelle des fonts baptismaux se trouve à droite en entrant.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Pierre et Saint-Paul
Siècle de l'édifice: XIXème
Forme du clocher : de type kreisker
Position du clocher : clocher latéral
Clocher en péril : non

Photo (21) : (ce sont des images personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (3) :

façade et clocher au sud
coté ouest
chevet et coté est

Intérieur (18) :

nef latérale gauche
grande nef
nef latérale droite

chapelle sous le clocher

vitraux à gauche et à droite du porche

transept gauche (ouest)
transept droit (est)

autel latéral gauche
maître-autel
autel latéral droit

vitraux du choeur de gauche à droite

vue vers l'entrée
vitrail au-dessus de l'entrée

Chapelles

Chapelle Sainte-Luce (vers 1351-1677), située à Ker-Marie. Cette chapelle aurait été édifiée suite à un vœu émis par Robert Eder, seigneur de La Haye. L'édifice est restauré et agrandi en 1677 par Jean de La Brousse. Cette chapelle orientée d'ouest en est est accessible à la fois par la D2, qui relie Missillac à La Chapelle des Marais, et par la D4 qui joint La Roche-Bernard à Sainte-Reine de Bretagne. En effet, les deux routes se croisent à moins de 500 m de la chapelle, accessible par les petites routes.

Chapelle Notre-Dame-de-l'Immaculée (1861), édifiée à l'initiative de l'abbé François Landeau. Située au bord de la route, à 500 m au nord de l'église, c'est une chapelle rectangulaire, soutenue par des contreforts droits. L'intérieur est éclairé par deux fenêtres en ogive sur chacun des longs cotés et un oculus au-dessus de la porte. Une flèche en ardoises, posée sur un volume cubique, surmonte la façade.

Un article du Ouest-France du lundi 10/5/2010 intitulé " Projet d'aménagement de la chapelle de l'Immaculée" relate que la mairie envisage d'en faire "une salle de quartier réservée aux associations", sous réserve de travaux de mise aux normes. Conformément à l'audit de sécurité réalisé par le cabinet VERITAS, il s'agit de remplacer toutes les menuiseries extérieures, déposer le plafond existant (la voute?), décaper l'enduit intérieur et refaire celui d'extérieur, installer des toilettes et remplacer l'installation éléctrique. "Les crédits inscrits au budget 2010 sont de 40 000 € TTC. A l'unanimité, le conseil a autorisé le maire à déposer une demande de subvention auprès du Fac (CG44), auprès de la région et auprès de tout autre investisseur potentiel."

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Notre-Dame de l'Immaculée
Siècle de l'édifice: XIXème
Forme du clocher : flèche
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
coté est

chevet
coté ouest

Chapelle Saint-Laurent (1872), située à La Briandais et bénie le 27 août 1872 par l'abbé Rousselot, frère du propriétaire du manoir de La Briandais. Un clocheton surplombe le pignon.

Chapelle funéraire des Montaigu, située au cimetière. Elle n'a pas de clocher ni de fenêtres. Seuls deux meutrières verticales, de part et d'autre du porche éclairent ce sépulcre où reposent les membres de la famille des Montaigu depuis la deuxième moitié du XIXème siècle. Un petit autel et des bancs se trouvent dans la chapelle. Les Montaigu sont la famille qui possèdait jadis le château de la Bretesche, près du bourg, aujourd'hui site touristique et historique important.

Type d'Edifice: Chapelle funéraire
Nom de l'Edifice : des Montaigu
Siècle de l'édifice: XIXème
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade

autel
vue vers l'entrée

Chapelle de la maison de retraite Saint-Charles, fondée en 1902. C'est une chapelle en croix latine, avec un transept, sans clocher, avec de beaux vitraux colorés et couverte en ardoises. La chapelle se trouve dans la cour de l'établissement, à 500 m au sud de l'église, sur la D502 qui relie le bourg à la nationale Nantes-Vannes, et est orientée du nord au sud.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Charles
Siècle de l'édifice: XXème
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

le bâtiment de 1904
vue de la chapelle

vues intérieures

Chapelle privée

Chapelle privée du manoir de la Haie-Eder (seconde moitié du XVIIème siècle - XIXème siècle). Ce manoir remplace un édifice féodal construit vers l'an mille. Eder est le nom d'un compagnon de Bernard, fondateur de La Roche-Bernard et ancien seigneur normand qui s'établit, semble-t-il, dans la seconde moitié du Xème siècle au bord de la Vilaine. Le manoir actuel est édifié pour le seigneur Jean de La Brousse. La chapelle privée date du XIXème siècle (vers 1840). L'ancien pigeonnier date du XVIIème siècle (vers 1660).


Ancien prieuré

Ancien prieuré de l'abbaye de Saint-Gildas, dépendant de l'ordre bénédictin. En 1150, la paroisse de Missillac, qui comprend alors les territoires de Mirsilliacus, Théhillac et la paroisse actuelle de la Chapelle-des-Marais, est fondée officiellement et son administration est confiée au Bénédictins de l'abbaye de Saint-Gildas-des-Bois dont dépendra la paroisse jusqu'à la Révolution. La chapelle du Prieuré de Missillac devait se trouver en dehors du bourg actuel au lieu-dit "Le Prieuré", sur la route de Drefféac, à 800 m à l'est du bourg.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Jan - 23:15 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com