Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sainte-Luce-sur-Loire (44980)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 15:52 (2009)    Sujet du message: Sainte-Luce-sur-Loire (44980) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Luce (1875-1878), édifiée par l'architecte Liberge en remplacement de l'ancienne église bâtie en 1400 et située jadis dans le cimetière; celle-ci fut détruite en 1878. Sainte-Luce a donc une spécificité : au lieu de déplacer le cimetière et de reconstruire l'église sur la place ainsi libérée, c'est l'église qui fut déplacée et le cimetière agrandi sur l'espace ainsi libéré! Mais c'est vrai que le cimetière ne suffisait déjà plus pour la population en 1831. Quand au cimetière, il sera finalement déplacé en 1935, après diverses extensions, destructions d'habitations contigues, et péripéties administratives.

D’après l’abbé Grégoire, curé de Sainte-Luce de 1896 à 1907, l’ancienne église, située au fond de l’ancien cimetière (à l’entrée ouest de la ville) était de style gothique. Pour l’essentiel, elle avait été construite au XVe siècle. Elle mesurait 34 mètres de long, 12 mètres de large et 7 mètres de haut. Son petit clocher en flèche était surmonté d’un coq en plomb. L’église de la paroisse de Chesail était dédiée à sainte Luce (ou Lucie). Un document du XIIe siècle l’atteste : En 1137, l’évêque de Nantes, Brice, attribua les dîmes de l’église de Sainte-Luce de Chesail au chapître de la cathédrale Saint-Pierre de Nantes.

Le 2 avril 1873, le conseil paroissial et le curé François Roul décidèrent de la construction d’une nouvelle église pour remplacer l’ancienne qui était en trop mauvais état. En accord avec le maire de l’époque, Alexandre Genuit, le projet fut ajourné pour permettre à la Fabrique de réunir l’argent nécessaire. Le 25 avril 1875, une souscription populaire fut lancée pour aider à financer le projet. Les travaux commencèrent le 8 novembre 1875 sous la direction de l’architecte, M. Liberge. Les habitants participaient en charriant les pierres, le sable et le mortier. Bien qu’inachevée, l’église fut ouverte au culte le 25 mars 1878, pour la fête de l’Annonciation. En juin 1894, le clocher était monté jusqu’à la naissance de la flèche et surmonté d’un toit provisoire faute de ressources pour l’achever. En mars 1898, une souscription pour l’achèvement du clocher fut lancée à la demande des habitants. La somme récoltée fut malheureusement très insuffisante. Avec cet argent, on acheta et fit installer une horloge au second étage de la tour le 10 juillet 1898.
Précisons que les trois fenêtres du choeur de l’église sont ornées de vitraux qui retracent la vie de la patronne de la paroisse : Sainte Luce (ou Lucie). L'église est orientée du sud-ouest au nord-est et se trouve le long de la D68 qui relie Nantes à Thouaré.

Les vitraux datent de 1894 et de 1947. C'est encore une église à clocher-porche, avec une nef, un transept et un choeur à pans, orientée d'est en ouest, et donc tournée vers Nantes. Le style général est néo-gothique. Le clocher, carré, est flanqué de deux chapelles latérales, en guise de contreforts. Au-dessus du porche, couvert d'un petit toit d'ardoises, se trouve un deuxième niveau, éclairé sur trois faces de deux fenêtres jumélées, cintrées, surmontées d'un oculus. Coté place, une horloge masque cet oculus. Au-dessus encore se trouve le volume de la chambre des cloches, percé de fenêtres triplées, remplies d'abat-sons, sur chacun des cotés. Jadis, une statue du Sauveur surmontait le petit toit au-dessus du porche, mais elle a été retirée. L'église subit un ravalement en 1981.

L'église a été frappée d'un arrêté de péril courant mars 2009. Ses charpentes sont en effet fragilisées par les capricornes et risquent de tomber. Par conséquent l'église a été fermée au public depuis le 26 mars, et ce, jusqu'au retour aux normes de sécurité. L'édifice a été entièrement rénové courant 2011 et a rouvert au public pour la messe de Noël : http://www.sainte-luce-loire.com/leglise-de-sainte-luce-ouvrira-bien-a-noel…

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Luce
Siècle de l'édifice: XIXème
Forme du clocher : clocher-porche à pavillon
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade à l'est
coté sud
vue au nord-ouest

arrêté de fermeture de l'église en date du 26 mars 2009


Chapelles privées

Chapelle privée du manoir de Belle-Rivière (1660), situé rue de la Bournière. Le manoir, du XIVème, est propriété de Jean de La Rivière au début du XVIème siècle. La chapelle privée est édifiée au XVIIème siècle par Pierre Bocan, sieur de La Heronnière, conseiller du roi, secrétaire et auditeur de la Chambre des comptes de Bretagne. Cette chapelle est bénie le 28 juin 1660, est transformée en entrepôt au XIXème, et a été récemment convertie en logement.

Chapelle privée de l'ancien château de la Haie (XVIIIème siècle). Cette demeure possédait deux tours d'angle au Sud encadrant une entrée monumentale, avec porte cochère et à carrosses. Au Nord, se trouvait une chapelle, et dans l'autre angle une fuie. Le cardinal de Richelieu s'y arrête en 1626. Voici une description faite du château avant la Révolution dans les annales de Gernoux (1968) : "La Haie était le type de la grande seigneurie, de 800 hectares à l’origine : elle trônait majestueuse sur le sommet du coteau, avec deux tours d’angle au sud encadrant une entrée monumentale6, avec porte cochère et à carrosses. Au nord, une chapelle, et dans l’autre angle une fuie avec de nombreuses niches à pigeons. Le moulin de la Lande, puis celui de la Chaussée moulinaient les céréales des nombreuses métairies environnantes."La chapelle fut relevée en 1844. Orientée d'ouest en est, cette chapelle se trouve face au château, à 1 km à l'est de Sainte-Luce.

Anciens prieurés

Ancien prieuré de Chassay (VIè-XV-XVI-XVIIIème siècle). D'après la tradition, ce château aurait été édifié au VIème siècle à l'initiative de saint Félix. Il servira dès 550 (c'est-à-dire dès l'époque du ministère de l'évêque Saint Félix) de résidence aux évêques de Nantes jusqu'à la Révolution. En 1461, l'évêque Amaury d'Acigné le fortifie en y ajoutant des douves et des tourelles aux quatre angles. Il est confisqué par François II et sa fille Anne puis transformé en pavillon de chasse pour le duc de Bretagne. Au milieu du XVIème siècle, l'évêque Philippe du Bec fait reconstruire un autre petit château. Henry IV y est reçu en 1598. L'évêque Maucler de la Mézangère y fait rajouter deux ailes. L'évêque Turpin de Crissé meurt à Chassay en 1746. Le château est vendu à la Révolution comme bien national. Le domaine (Prieuré et Chassay) passe alors à la famille Dubois-Violette pour la somme de 200 000 francs. Ce domaine est revendu à la famille de La Balmondière, dont une fille Louise, est baronne de Vinzelles, et l'autre, Marie-Anne, devient l'épouse d'Antoine Dyvoley. Ce dernier est maire de Sainte-Luce-en-Loire sous Louis Philippe et fait des transformations au prieuré, y ajoutant un pavillon du côté de la cure actuelle. Le château, acheté par la commune en 1974 pour 270 782 francs, abrite aujourd'hui l'hôtel de Ville de Sainte-Luce-sur-Loire depuis 1975.
Selon une citation du poète Fortunat, un château, du nom de Chassay et édifié à l'initiative de saint Félix, s'élevait en 550 à l'emplacement d'une ancienne villa romaine appelée Cariacum, puis Chefseil ou Chefsail (au XIème siècle). Le toponyme Chassay a été substitué aux dénominations antérieures qui désignaient le Seil, qui prend sa source à l'est de la commune. Quant au mot "Seil", il signifie tout simplement "ruisseau" et a de nombreux "collègues" un peu partout dans le département, dont le Seil de Mauves, qui se jetait dans la Loire près du château de Nantes, transformant la plaine en marécage, et qui a été converti, du moins à son embouchure, en canal par Saint-Félix, évêque de Nantes au VIème siècle.
La chapelle privée de Chassay, qui existait avant la Révolution et qui fut saccagée pendant cette période, ne fut jamais reconstruite.

Une histoire du château plus complète sur le site de la commune de Sainte-Luce : http://www.sainte-luce-loire.com/index.php?option=com_content&view=arti…

Photo (1) : (cliquez pour agrandir l'image)

Le château de Chassay le 4 mai 2008

Crédits : Photo de Pymouss44, contributeur de wikipédia. La copie et la reproduction de cette photo sont libres, à condition d'indiquer son origine et son auteur, et de conserver les mêmes conditions de propriété intellectuelle.

Ancien prieuré de la Magdeleine en Bois, qui possédait jusqu'à la Révolution des prés et des champs cultivés.


Ancienne chapelle privée

Ancienne chapelle privée de la Poitevinière (XVIIè-XVIIIè). Cette maison n’apparaît dans les actes qu’au XVIIIe siècle. Pourtant, nous savons qu’une chapelle fut bénie le 29 décembre 1659 par le recteur de la paroisse. L’abbé Grégoire notait qu’ «elle n’existait plus depuis longtemps, mais qu’au nord de la propriété, un chemin portait le nom de «chemin de la Chapelle». La chapelle fut détruite à la Révolution et n'a pas été reconstruite.

Ancienne chapelle privée de la Nobilière. Elle était dédiée à l'Annonciation et fut construite en 1838. En 1508, Anne de Bretagne, reine de France, anoblit cette terre au profit du propriétaire, Olivier de Lescouët, «écuyer, sommelier ordinaire de la Panneterie de bouche de la reine», en récompense de «ses bons, louables et recommandables services». Olivier de Lescouët était depuis de nombreuses années au service d’Anne de Bretagne. Breton du pays nantais, sa famille paternelle était établie à Sainte-Luce (au Perier) depuis trois générations. Par la suite, Olivier devint Prévôt de Nantes (1524-1532). Il mourut probablement en 1533 et fut enterré dans l’église de Sainte-Luce. A l’origine, cette terre était appelée La Gabillaudière. Lorsqu’Olivier de Lescouët demanda à Anne de Bretagne l’anoblissement de sa terre, il la nommait déjà La Nobilière. L’anoblissement fut accompagné de diverses exemptions d’impôts.

Ancienne chapelle du Petit Plessis, reconstruite en 1843. Le Petit Plessis, séparé seulement par la route, se trouve en face du Grand Plessis. Le manoir fut agrandi par M. et Mme de Cheffontaines qui firent également restaurer la chapelle. Le pavillon, l’orangerie, et les écuries ont été transformés et aménagés en 1862. La maison a subi en 1870 un nouvel agrandissement. Depuis 1998, cette propriété enclose abrite un restaurant, le «Manoir du Petit Plessis».

Ancienne chapelle privée de la Gironnière, détruite à la Révolution. La Gironnière fut le berceau des Proust, navigateurs allant jusqu’en Océanie. L’un d’eux, surnommé «Roi de Yalayala», publia un livre intitulé «les aventures d’un gentilhomme breton aux îles Philippines». La famille en resta propriétaire jusqu’à la Révolution française où il semblerait qu’ils furent massacrés sur leurs terres.

Ancienne chapelle privée du Grand-Plessis, détruite à la Révolution. Le premier propriétaire déclaré est Christophe de la Tourneuve en 1471. L’ancienne maison noble située dans les prairies basses des bords de Loire, a laissé la place à un château moderne construit en 1887 et qui comporte 55 ouvertures. Aujourd’hui, le restaurant Bénureau y est installé. Le château se trouve route des Sables.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Jan - 15:52 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com