Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Rougé (44660)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mar 23 Déc - 23:35 (2008)    Sujet du message: Rougé (44660) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul (1888), édifiée par l'abbé Legendre. Sa bénédiction et sa consécration datent de 1888. Les vitraux et la tribune sont dus à l'abbé Moreau. L'abbé Riochet achève l'oeuvre de construction par l'orgue, les boiseries, puis les stalles du choeur. Le chemin de croix est un don de la famille du Raquet de La Vieille-Loye-Chambellan. Trois plaques commémoratives rappellent le souvenir de trois prêtres martyrs : Pierre Rousseau (décédé à Nantes en la prison des Carmélites, le 12 janvier 1793), Verron (massacré par les Bleus en 1793, au château de Beauvais), victimes de la Révolution et de l'abbé Barat assassiné en Indochine en 1885. En 1827, le cimetière situé jusque-là autour de l'église, est ouvert au bas du bourg, partie Sud. Le presbytère date de 1900. En 1922, la vicomtesse Robert de Rougé offre à l'Eglise, un superbe monument en marbre blanc rappelant la mort de son fils, tombé au champ d'honneur durant la guerre de 1914-1918.

La seigneurie de Rougé appartient, au commencement du IXème siècle, à Tugdual (ou Tudual) de Rougé, qu'on considère comme le fondateur de la paroisse, qui contenait à l'origine le territoire de Soulvache. Son nom figure dans la charte de fondation du prieuré de Béré vers 1050 (Dom Morice, Preuves de l'Histoire de Bretagne, I. 401). Ce Tugdual de Rougé a au moins trois fils : Hervé, qui semble lui avoir succédé dans sa seigneurie, Merhen et Main qui donne aux moines de Béré sa terre de la Chapelle en Ercé-en-la-Mée (Dom Morice, Preuves de l'Histoire de Bretagne, I. 402 et 695). Cette famille qui possède le château de Rougé participe aux croisades et fait de nombreuses donations aux abbayes des environs : Melleray, Saint-Sauveur de Béré (Chateaubriant) et Saint-Martin de Teillay (Ruffigné). L'actuelle église néo-gothique est sans doute construite à l'emplacement de ce château.

L'église n'a pas de clocher. Très lumineuse, elle est éclairée par de grandes ogives gothiques jumelées (ou triplées dans le transept) surmontées de rosaces. La nef est composé de 4 travées. Deux chapelles latérales sont accolées de chaque coté avant et après le transept. Au sud de l'église, une petite construction en pierres, accolée contre la nef, sert de clocher. Le chevet a trois pans et ses verrières sont décorées de beaux vitraux.

En novembre 2008, des travaux menés par l'entreprise BODET, de Trémentines ont eu lieu pour refaire le beffroi et mettre en sécurité les cloches, pour 40 500€. Les cloches ont été ramenées dans l'église pour Pâques 2009. Les cloches 1 (Louise-Julie) et 2 (Marie-Agathe, ayant pour parrain l'abbé Deluen de Rougé et pour marraine Agathe Fauchet) datent de 1863. La cloche 3 qui a été restaurée date de 1589 et a pour parrain Jean Durand (seigneur de La Minière) et pour marraine Françoise Giffart, dame du Rouvre. Cette dernière cloche était exposée dans l'église pendant des années et a été remise en fonctionnement dans le cadre de ces derniers travaux. (Source : L'Eclaireur du 10/04/09)

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Pierre et Saint-Paul
Siècle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : campanile (au bas de l'édifice)
Clocher en péril : non

Photos (21) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (4)

façade
clocher
coté nord
chevet

Intérieur (17)

vue vers l'autel

vitraux du mur gauche de la nef
vitraux du mur droit de la nef

transept nord
transept sud

absidiole gauche
absidiole droite

le choeur et ses vitraux

vue vers l'entrée

Chapelle

Oratoire de La Grée-Pothin (XXè). Une niche contient le groupe de Notre-Dame de la Salette et des enfants. Ce hameau se trouve sur la D44 à 1.5 km du bourg en direction de Fercé.

Chapelles privées

Chapelle privée du manoir de Chambellan, situé au-dessus du Grand-Ligné et agrandi en 1742 avec les pierres du château de la Minière. Il avait jadis une très belle avenue à quatre rangées. Le cadre des ouvertures en pierres schisteuses est parfois sculpté : on remarque deux animaux très curieux qui passent pour des images de la célèbre "bête de Béré". La chapelle privée a servi un moment au culte protestant. Les titulaires ont été un moment protestants, alliés aux de La Chapelle de Sion, aux Bonnier et aux Durand. Le domaine passe ensuite aux de Boislève, fervents catholiques. Le manoir est incendié en partie, puis restauré à l'époque romantique.
La chapelle, de forme rectangulaire, avec un chevet à 3 pans sans ouvertures, est bâtie en pierres et couverte en ardoises. Située à l'arrière du château, la chapelle est orientée du nord au sud. A l'ouest, coté logis, une porte lui donne accès; à coté se trouve une fenêtre et au-dessus une mansarde qui donne accès au grenier. Le manoir se trouve directement au bord du bourg, à l'ouest, près de la D36 (direction D772 Teillé (35) - Ruffigné)

Chapelle privée du manoir de l'Orgeraie (XVIème siècle), situé près du bourg de Rougé. Ce manoir, sis à flanc de coteau, est bâti en équerre avec tourelle d'angle.


Anciennes chapelles privées

Ancienne chapelle privée du château du Rouvre (XVème). Du château ne subsistent maintenant que deux cintres du porche d'entrée et la base d'une tourelle. Un écusson daté de 1624 (ou 1627) est encore visible sur la base d'une tourelle.

Ancienne chapelle privée du manoir de Beauvais (XVIème siècle) Le manoir est édifié sur l'emplacement de l'ancien château de Rougé et est caractérisé par une tour de style néo-renaissance. On l'appelle encore "la cour au roi"car François Ier y aurait séjourné durant une nuit en 1532. François Guihéneuc, chef royaliste du pays de Rougé, acheta Beauvais (son petit-fils sera maire de Rougé et conseiller général). On admire une belle porte d'entrée sculptée, en schiste, surmontée d'une accolade, d'un cadran solaire et d'un grotesque. Un écusson porte la croix pattée de la famille des Rougé.

Ancienne chapelle privée du manoir de la Minière (XVIIIè)

La première société minière de Rougé est fondée à la fin du XIXème siècle par l'armateur hollandais De Porter. Le manoir de La Minière propriété jadis de la famille Durand (ayant participée à la septième croisade) a été détruit vers 1742 par l'exploitation du sol pour en tirer le minerai. Il existait de nombreux fourneaux et 5 grandes forges qui n'ont pu résister, autour de 1860, devant les fers anglais, traités au charbon. Maintenant, un musée de la Mine de la Brutz se trouve là.

Informations sur les Mines de la Brutz :

http://www.journal-la-mee-2.info/spip.php?article464 et http://www.chateaubriant.org/spip.php?article1013


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 23 Déc - 23:35 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com