Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ruffigné (44660)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mar 23 Déc - 16:05 (2008)    Sujet du message: Ruffigné (44660) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Pierre (XVIIIème siècle). Cette église, dédiée aussi à Saint-Martin, est construite en deux fois. En 1752, un clocher est édifié au milieu de l'église, mais il est abattu en 1858 pour agrandir l'église. Un nouveau clocher est réalisé en 1859 mais s'effondre en 1916. Le transept et l'abside datent du XIXème siècle. Elle a été augmentée de deux chapelles et le choeur fut allongé. Cette église possédait jadis des fresques sur la voûte du choeur. Ces fresques existaient encore en 1901 : "A la voûte du cheur des peintures du XVème siècle. Elles représentent la Passion de Jésus-Christ. Les personnages sont vêtus et armés à la mode du temps. Ces scènes picturales sont remarquables par leur naïveté. Le peintre n'a employé pour couleurs que le jaune, le blanc et le noir. Le vert apparaît pour former le sol des quelques scènes qui sont : - Comparution de Jésus devant Hérode, 3 personnages, - La Flagellation, 4 personnages, - Jésus devant Pilate, nombreux personnages (cette scène contient en même temps le reniement de Saint-Pierre), - Le portement de la Croix, - Descente de croix, - Mise au tombeau, 6 personnages, - La résurrection, 4 personnages. Apparition aux saintes femmes. Ces tableaux occupent en hauteur, de chaque côté, le tiers de la surface de la voûte en ogive. Au centre l'agneau symbolique et six anges éployés entourent l'agneau" (Joseph Chapron).

Un nouveau clocher-porche est construit devant l'église après 1916 et est raccordé de manière un peu étrange à celle-ci. La chambre des cloches se trouve directement au-dessus de la porte, deux meurtrières garnies d'abat-sons ouvrant sur la place. La toiture est en pavillon, et repose sur 6 piliers entre lesquels sont laissés des ouvertures basses, conférant ainsi à ce clocher une apparence de "blockhaus". Cet aspect pour le moins bizarre du clocher s'éclaire en regardant une carte postale ancienne : en effet l'actuel clocher n'est que la base de celui d'avant 1916, qui s'est effondré cette année-là... L'ancien clocher avait 5 niveaux, dont 2 seulement sont parvenus jusqu'à nos jours. En bas il y avait le porche, juste au-dessus, deux fenêtres rectangualaires éclairaient sans doute la nef au niveau de la tribune, puis, au 3ème niveau se trouve une niche avec une statue en façade. Au-dessus encore, au sein d'un étage carré qui sert de base à la flèche, une fenêtre jumelée en deux baies cintrées, puis, enfin, au dernier niveau, les abat-sons. Le tout était coiffé d'une haute flèche en ardoises. Quand, en 1916, le clocher s'effondre, la chambre des cloches est récupérée et remise dans les 2ème et le 3ème niveaux, rescapés du sinistre. Et un toit est posé sur l'ensemble.

Une autre particularité de cette église sans doute bâtie avec peu de moyens est la quasi-absence de nef. L'église commence en effet au niveau du transept, avec une large baie hémi-circulaire qui donne de la lumière à l'ensemble de l'église. Sur les anciennes cartes postales, on voit que le transept porte un début de mur de nef, jamais construite faute de moyens. Pourtant, il y a quand même un semblant de nef ! Celle-ci, très basse et datant du XVème, relie le clocher-porche (eh oui!) au transept, juste au-dessous de l'arche à laquelle justement devait se raccorder la nef du 19e. A gauche, dans le transept, se trouve l'autel de la Vierge. L'autel de Sainte-Thérèse et le monument aux morts se trouvent à droite. Et, sans surprise, le chevet, en pierre calcaire est arrondi, tenant compte du style général néo-roman de l'édifice. Quant à la basse nef du XVème, elle est le dernier vestige de la chapelle primitive.

Les verrières du choeur représentant les apôtres datent de la charnière des 18e et 19e siècles : elles viennent donc de l'ancienne église et ont été déposées à la reconstruction de celles-ci pour être replacées dans les nouvelles baies. On peut en déduire au passage que les actuelles baies du choeur sont aux dimensions de celles de l'ancien édifice, qui était donc assez lumineux. La cloche suspendue dans le clocher date de 1771 et vient de l'église Saint-Martin du Teillay (Ille-et-Vilaine). El;le porte comme dédicace : SAINT-MARTIN DE TEILLERES. F.R GUILLAUME ME FORMAVIT ANNO 1771 (Saint-Martin du Teillay. Fr. Guillaume me fondit en l'an 1771). Cette cloche, rescapée de la Révolution, est classée Monument Historique.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Pierre
Siècle de l'édifice: XVè-XVIIIè-XIXè-XXè
Forme du clocher : clocher-porche à pavillon
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade, clocher et coté nord
clocher et nef
transept sud et chevet

Chapelle

Chapelle Sainte-Catherine (1893), située à Bonneval. Cette chapelle remplace un oratoire primitif dédié à saint Cri (ou Crin), obscur saint breton.

Chapelle Saint-Martin, édifiée dans la forêt de Teillay au XIIème siècle. Elle reçut des rentes du baron de Châteaubriant. Au XVème siècle, elle est augmentée d'un couvent des Cordeliers. On voit encore les murs de la chapelle et du cloître. Le voisinage des huguenots de Sion, causa de nombreux soucis aux moines. Le monastère est incendié, puis réparé. Le tout est vendu à la Révolution et le sanctuaire servit à l'établissement d'une verrerie. La cloche du couvent portant la date de 1771 est conservée dans le clocher de l'église de Ruffigné.


Ancien couvent

Ancien couvent des Cordeliers, dans la forêt de Teillay, fondé en 1428. On voit encore les murs de la chapelle et du cloître.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 23 Déc - 16:05 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com