Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pallet (Le) (44330)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Ven 19 Déc - 00:23 (2008)    Sujet du message: Pallet (Le) (44330) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Vincent (martyr de l'an 303 et patron des vignerons). A noter que la paroisse du Pallet possédait des vignobles dès le XIème siècle. La peinture intitulée "Adoration des Mages", œuvre d'Andrea Sacchi, date de 1630-1635; avec un autre tableau situé au fond de la nef et une Cène, elle a été donnée à la paroisse du Pallet par le collectionneur clissonnais CACAULT. L'ancienne église paroissiale touchait la chapelle Sainte-Anne.
La nouvelle église est édifiée au XIXème. Dans ce pays où l'ardoise et la tuile canal se mêlent, elle est couverte d'ardoises, comme l'étaient les bâtiments importants dans les siècles passés : la tuile (ou la chaume pour les régions situées plus au nord) étaient sur place, elles étaient donc les matériaux du peuple, alors que l'ardoise, qu'il fallait amener de loin, était signe de richesse et l'apanage des nobles ou de l'Eglise. Le clocher-porche, en avant-corps, est carré et massif. Un toit en pavillon (4 pans) le couvre. Au troisième niveau, un balcon à colonettes de pierre s'ouvre sur la place.

Le chevet est en cours de ravalement. Les vitraux, quant à eux, sortent juste de l'atelier de restauration et sont resplendissants.

Plus d'informations sur la reconstruction de l'église : http://www.pierre-abelard.com/pat-st-vincent.htm

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Vincent
Siècle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : clocher-porche à pavillon
Clocher en péril : non

Photos (20) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (4) :

façade au sud
coté est
chevet
coté ouest

Intérieur : (16)

la nef
chapelle des fonts baptismaux

vue du fond de l'église

le transept ouest (gauche) et son vitrail

le transept est (droit) et son vitrail

autel et choeur

vitraux du choeur

LA CENE, dans le transept gauche

L'ADORATION DES MAGES, dans le transept droit

Chapelles

Chapelle Sainte-Anne (XIème siècle), encore appelée Chapelle Abélard. Pierre Abélard, grand théologien du Moyen Age, surtout connu pour ses amours avec Heloïse (décédée le 17 mai 1164 à l'âge de 63 ans), est né au Pallet (au manoir qui touche la chapelle Sainte-Anne) en 1079 et Astrolabe, le fils d'Abélard, serait né au Pallet. Il s'agit du seul vestige de l'ancienne forteresse (donjon carré entouré de profonds fossés) édifiée par les ducs de Bretagne. A noter que les Templiers disposaient d'un sanctuaire dans la chapelle Saint-Jean-des-Goheau et ce lieu de culte est transféré dans la chapelle Sainte-Anne au début du XXème siècle. La chapelle renferme trois pierres tombales, dont celle de Guillaume Goheau (décédé en 1310) et de son épouse Isabeau Goheau (décédée en 1330).
Pour un visiteur un peu attentif, la chapelle Sainte-Anne surprend dès le premier regard. Le grand porche, avec sa grille, parait démesuré pour cette petite chapelle, et la dissymétrie entre les côtés droit et gauche surprend. A l’extérieur, la petite fenêtre située au-dessus de la porte latérale semble être construite en sens inverse de son utilisation (elle semble avoir été construite pour éclairer l'extérieur). Les objets disposés à l’intérieur paraissent disparates ; heureusement les très belles fenêtres rassurent par leur appartenance indiscutable à l’art de l’époque romane. Le chevet domine le cimetière.
La chapelle Sainte-Anne orientée au nord nord-est se compose d’une petite nef pratiquement carrée. Elle se prolonge par une abside voûtée en cul de four. La nef voûtée est en plein cintre. La façade est percée par un grand porche en plein cintre fermé par une grille. Sur le côté ouest (gauche), une ouverture avec un linteau en cintre surbaissé est fermée par une porte en bois qui en permet l’accès. Cette ancienne chapelle vieille d’environ mille ans a, au cours des siècles, eu plusieurs fonctions qui ont entraîné autant de transformations successives. Restaurée à la fin du XXème siècle, elle est couverte de tuiles. Si on ne voit pas de clocher au-dessus de la chapelle, même pas un clocher-mur qui serait pourtant le plus probable sur cet édifice, au vu de son âge, il y a quand même un clocher! Une niche sur la façade de la porte (pas celle du porche!) abrite la cloche, ce qui forme un bien curieux clocher-mur visible encore sur les anciennes cartes postales...

Plus d'informations sur la Chapelle Sainte-Anne : http://www.pierre-abelard.com/table-patria-pdf_fichiers/Chapanne.pdf

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Sainte-Anne
Siècle de l'édifice: XIème
Forme du clocher : clocher-mur
Clocher en péril : non

Photos (7) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

grand porche
intérieur et pierres tombales

coté ouest
chevet au nord

intérieur de la chapelle depuis la baie axiale

vestiges du château du Pallet, calvaire et chapelle

Chapelle Saint-Michel

Cette chapelle est située non loin de la Galissonnière et a longtemps gardé une pierre tombale de Gabriel Barrin, décédé en 1597. Sans doute restaurée et agrandie au XIXème, elle a une nef rectangulaire éclairée par deux baies et un chevet en cul de four éclairé par une fenêtre en plein cintre à l'extrémité sud, l'extrémité nord étant englobée par la sacristie construite en appentis. Le clocher, décoré de frontons sur chacune de ses faces et coiffé d'une flèche, se situe au-dessus de l'entrée. Deux croix surmontent la chapelle : l'une est sur le clocher, l'autre sur l'épi au bout de la crête de toit de la nef, du coté du chevet. Toute la toiture est en ardoises. La chapelle est maintenant un lieu d'exposition : Le Miroir des Droits de l'Homme. La chapelle est aussi le siège de la Banque Humanitaire du Pallet, grandement aidée par les vignerons locaux, dont ceux de la Galissonnière qui lui ont prêté une partie de leur entrepôt pour les expéditions de médicaments. On y accède en continuant le long de l'ancienne nationale après la gare, sur environ 500 mètres.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Michel
Siècle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : flèche
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade à l'ouest
coté nord
coté sud

Chapelle Saint-Jean des Goheaux (XIVème siècle), située rue des Templiers. Cette chapelle était administrée par les Templiers qui dépendaient de la commanderie de La Madeleine de Clisson. Anciennement, elle était la chapelle privée du château du Palais, propriété en 1090 de Daniel du Palais. Ce château est détruit en 1420.
L'édifice est vendu comme bien national le 18 thermidor an VI pour la somme de 600 F. Le chœur date du XIVème siècle. Les autels Saint-Jean et Sainte-Catherine étaient au-dessous d'une petite fenêtre cintrée. Une petite niche carrée, dépouillée de sa cloche, couronne le pignon de la façade. C'est dans cette chapelle qu'étaient primitivement les trois pierres tombales de Templiers en granit, décorées d'une croix ancrée inscrite dans un cercle. En 1884, lors de fouilles pratiquées dans la chapelle, on trouva deux lampes antiques en terre cuite et devant le maître-autel un cercueil de plomb.
Actuellement, la chapelle est en train de tomber en ruines, avec un mur sud soutenu par des étais et la végétation qui reprend ses droits, et est donc en péril.

On y accède par un chemin en pente qui vient depuis la rue des Templiers, et donne accès, en face, au Vignoble de la Chapelle Saint-Jean. La chapelle est envahie de végétation, et se trouve sur un terrain privé. Elle est quasi-inaccessible.

Historique de la chapelle :


Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Jean des Goheaux
Siècle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : clocher-porche à pavillon
Clocher en péril : oui

Photos (5) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

vue de la chapelle
coté sud envahi de végétation

Coté sud - maçonnerie et étai
Coté sud - vestiges d'une porte

le pignon ouest émerge des arbres


Ancien prieuré

Ancien prieuré Saint-Etienne

Toute l'histoire du prieuré ici : http://www.pierre-abelard.com/pat-Etienne-hist.htm


Ancienne chapelle privée

Ancienne chapelle privée Sainte-Marguerite de la Galissonnière, auprès de la gare du Pallet, sur la route de Monnières.

La chapelle était dédiée à Sainte-Marguerite et a été rasée à la Révolution. Une tour médiévale et le rez-de-chaussée du château datent du XIVème. Le reste a été reconstruit au XIXème après les destructions causées par les guerres de Vendée. Le château accueille maintenant des fêtes et des événements divers, tandis qu'un vignoble y existe depuis 1924, produisant des muscadets réputés.

Historique du château :


Photos du domaine et du château :

le château médiéval

le domaine viticole des XIXè-XXè et les vignes


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Déc - 00:23 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com