Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Regrippière (la) (44330)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 18 Déc - 00:19 (2008)    Sujet du message: Regrippière (la) (44330) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint François de Sales (XIV-XVIIème siècle - vers 1825), érigée sur les ruines (dont les murs) de l'ancien prieuré de religieuses de l'abbaye de Fontevrault fondé au XIIe et détruit en 1793; la paroisse est née en 1821, la commune en 1863 d'un démembrement de Vallet et d'une portion prise à la Chaussaire en 1891. Le porche, en granit rose et en arc de triomphe, date du XVIIème siècle. La fontaine du chœur provient de l'ancienne église abbatiale. La pierre tombale, datée de 1600, est celle d'une religieuse de l'ancien prieuré; elle est libellée S:RENEE GAVLTIER : P 1600. Les statues de Saint-Pierre et de la "Vierge à l'Enfant" datent du XVIIIème siècle.
L'église ne possède qu'une nef, avec un transept et un chevet hémi-circulaire. Le clocher-porche, en avant-corps, donne directement sur la nef. Il est surmonté d'une flèche à 6 pans en ardoises. Le porche, avec son fronton modeste, est réalisé dans le style néo-classique. Mis à part ce modeste sacrifice à la mode du temps, l'église est construite selon le style et les procédés architecturaux de la fin du XVIIIe; elle a notamment une belle génoise juste sous le beffroi des cloches et une sacristie carrée érigée dans le prolongement du choeur et non sur son côté. La chaire, en bois, se trouve à gauche de la nef. L'église a été restaurée et adaptée à la liturgie post-conciliaire de 1971 à 1974, l'abbé Buronfosse étant curé. Elle fut à nouveau consacrée le 3 février 1974.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-François de Sales
Siécle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (12) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (5) :

le village
côté ouest
côté sud
côté nord
chevet à l'est

Intérieur (7) :

la nef
chapelle nord
choeur
chapelle sud

vers l'entrée
la pierre tombale (1600)
l'horloge



Chapelle

Chapelle Notre-Dame (XIXe), édifiée à la Fleurancellerie. Elle renferme une belle statue en bois. A proximité se trouve une fontaine sacrée qui était jadis l'objet de pèlerinages le jour de l'Assomption. Sur le toit de cette petite chapelle carrée, couverte de tuiles, s'élève une flèche effilée en ardoises, posée sur un étage carré à abat-sons renfermant sans doute une cloche. La chapelle se trouve à 500 m au nord du bourg.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Notre-Dame
Siécle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : flèche
Clocher en péril : non

Chapelle privée

Chapelle privée de la Ragotière (XVè-XVIè)

Le 6 mai 1778, en la chapelle du manoir, a lieu le mariage de demoiselle Renée Le Bouvier (fille de l'écuyer Le Bouvier et de Marie Galbaud du Fort) avec Amable Bidé de Chavagne.


Ancien couvent

Ancien couvent de la Regrippière

Un prieuré de religieuses est fondé dès le XIIème siècle sur le territoire de La Regrippière par un disciple de Robert d'Arbrissel à l'époque de la création de l'abbaye de Fontevrault. L'ordre de Fontevrault avait été fondé au XIIème siècle par un breton, Robert d'Abrissel. Peu de temps après sa mort, deux filiales sont créées dans le diocèse de Nantes : La Regrippière et Touvois. Le prieuré de La Regrippière a droit de justice et possède des moulins à eau et à vent ainsi qu'un colombier. Le prieuré (ou monastère) est mis à sac de 1487 à 1490 par les bandes d'un certain Mérimande, d'abord, qui en chassèrent le prieur. Puis, par le nommé Jean Odair, avec 56 hommes à lui, qui dévastèrent les intérieurs et rançonnèrent les gens du monastère et les religieuses elles-mêmes à prix d'or Au XVème siècle, on compte près de cinquante religieuses. Une chronique rédigée par un serviteur de Charles IX, rapporte que le 15 octobre 1565, le roi Charles IX coucha à l'abbaye de La Regrippière : "...le mardi 9 octobre 1565, les religieuses hébergent pour une nuit le roi Charles IX et sa cour, dans laquelle se trouvait, enfant, le futur Henri IV. Il venait de Beaupréau, où l'avait accueilli somptueusement la princesse Philippe de Montespédon, dame des Montils de Bazoges, mais dont le mari, le prince de La Roche-sur-Yon, agonisait. C'est pour éviter ce spectacle au jeune roi, qu'il fut décidé qu'on irait coucher à La Regrippière, sur la route de Nantes, but du voyage royal. La ville offrira à Charles IX quatorze haquenées et plusieurs tonneaux d'excellent vin d'Anjou et de Vallet, qu'il avait apprécié". En 1715, la prieure était Gabrielle Bruc-Breil, en 1760 Magdeleine Bellestre et en 1780 Marguerite du Rondier (avec 25 religieuses et deux aumôniers). Le couvent est acheté nationalement par Lebreton de Beauchamp, et les terres par Clénet et Delarche.

Le bourg de la Regrippière, appelé primitivement Escublant ou Escouflant, se crée et se développe autour de ce couvent : on y trouve d'ailleurs l'auditoire et les prisons. La Regrippière devient paroisse à part entière en 1820-1821 et commune en 1863 suite à un démembrement de la commune de Vallet auquel s'ajoute une portion du territoire de la commune de La Chaussaire en Maine-et-Loire (en 1891). La Regrippière tire l’origine de son nom du latin "Regis Perrieri’’ d’où la Reine Fredégonde (543-597) y fit extraire des pierres pour la construction de son Palais. Cette "perrière" autrement dit cette carrière se trouvait à l’emplacement du Bourg actuel et sur le site où fut installé le Prieuré, ce qui justifie son nom. Derrière l’Église Paroissiale (à l'emplacement de l'ancienne chapelle priorale) se trouve un lieu-dit ‘’Les Carrières’’


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 18 Déc - 00:19 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com