Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint-Colomban (44310)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mar 11 Nov - 23:56 (2008)    Sujet du message: Saint-Colomban (44310) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Colomban (1855).

Saint-Colomban vient de "Colombanus", moine évangélisateur irlandais du VIème siècle, né vers 543. Il passe en Gaule vers 590 et s'installe à Luxeuil. C'est là qu'il rédige la règle pour sa communauté. Chassé de Luxeuil par la reine Brunehaut, il est renvoyé sous garde dans son Irlande natale. A Nantes, il embarqua dans un navire faisant commerce avec les Scots avec ses compagnons de voyage et les bagages. Jonas de Bobio, dans sa Vie de Colomban (vers 618), rapporte l'événement : "Comme déjà, grâce aux rames et aux souffles du zéphir, le navire approchait du grand large, la masse des eaux accourut en sens inverse, le força à revenir au rivage et l'abandonna à bout de course sur le sol plat. La carène demeura 3 jours à sec.". Le bateau s'était donc échoué à l'estuaire de la Loire. Le capitaine estima que la présence de Colomban, indésirable sur le continent, réembarqué rapidement à Nantes par l'évêque de la ville, portait malheur à son navire. Il décida donc de débarquer son passager. De son coté, Colomban vit dans cet incident un signe du Ciel lui demandant de ne pas partir. Il reprit donc le chemin de l'est et traversa vraisemblablement le Pays de Retz. La spiritualité colombanienne laisse des traces dans la Poitou puisque Ansoald, évêque de Poitiers, accepte dans son diocèse un groupe de moines dirigés par un évêque irlandais et les installe à Mazerolles. Ce sont les moines de Noirmoutier qui ont fondé cette paroisse : ils ont donné à la première église le nom de ce saint, qui avait inspiré comme saint Benoît leur règle de vie austère, choisie par saint Philbert.

Un nouvel édifice est construit en 1855, en lieu et place de la précédente qui était vétuste et trop petite (19 mètres de long, 7 mètres de large). Cette église du XIVème avait des murs à chaux et à sable, épais d'un mètre. Elle avait deux autels, l'un dédié à la Vierge et sainte Anne, l'autre à saint Nicolas et saint Jacques. Sur la nef était un petit clocheton abritant deux cloches, réparé en 1636. Pendant un temps, cette église a dépendu de l'abbaye cistercienne de Villeneuve, aujourd'hui aux Sorinières.

La nouvelle église est bénie le 17 mai 1859 par l’évêque de Nantes Mgr Jacquemet. À l’origine, une flèche de style roman surmontait le beffroi, mais une tempête l’ébranla en 1970 et elle fut abattue. Trois cloches sont installées en 1885 dans le beffroi et sont baptisées par l’évêque de Nantes Mgr Le Coq. Nommé curé de Saint Colomban en 1870, l’abbé Tardivel apporte quelques transformations à l’église. Les deux sacristies sont supprimées et les chapelles du Sacré-Cœur et de la Vierge sont alors réalisées. L’abbé fait en outre fabriquer la chaire qui sera plus tard transformée en ambon, les stalles, les bancs et les confessionnaux. Le Christ, qui date du XVème siècle, provient de l'ancienne église. Le mobilier de la sacristie date de 1874.

Le 24 août 1947, le Souvenir vendéen fait poser une plaque commémorative sur la façade du clocher. Elle est un hommage aux quelque 500 habitants massacrés le 10 février 1794, sous l’ordre du républicain Duquesnoy. L’église et la cure furent les seuls monuments restés intacts après l’incendie du pays lors du passage des colonnes infernales de Duquesnoy. L'abbé Pelletier assura alors un ministère clandestin, changeant souvent de résidence.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Colomban
Siécle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : clocher-porche à pavillon
Clocher en péril : non

Photo (1) : (cliquez pour agrandir) :



Crédits : Rodolphe Pichon pour http://clochers.org



Ancienne chapelle privée

Ancienne chapelle privée du château du Grand-Bois (XVIIIè)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Nov - 23:56 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com