Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint-Joachim (44720)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 20:26 (2008)    Sujet du message: Saint-Joachim (44720) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Joachim (fin XIXè)

Saint-Joachim, démembrement de la paroisse de Montoir-de-Bretagne, est érigé en commune en 1790 et se nomme alors Les Iles, le bourg occupant celle de Pendille. Montoir lui-même n'était, au XIème siècle, qu'une chapellenie de Donges. La première église est construite à l'intérieur de l'ancien cimetière, la chapellenie étant fondée le 20 juin 1677 et unie à Donges. Il n'y avait pas de seigneurie en Saint-Joachim : les habitants relevaient directement des ducs de Bretagne d'abord, et ensuite des rois de France. Le bourg partageait les droits collectifs du marais avec les habitants des 14 paroisses de la "bruyère" : Besné, Crossac, Donges, Escoublac, Guérande, Herbignac, La Chapelle-Launay, Missillac, Montoir, Pontchâteau, Prinquiau, Saint-André-des-Eaux, Saint-Lyphard et Saint-Nazaire. Les habitants avaient un droit d'usage sur le roseau, un droit de pâture et un droit de prélévement de tourbe.

Cette église remplace une ancienne église qui est la deuxième sur cet emplacement. Elle a été construite par le sieur Croteau en 1783 et bénie le 23 mars 1784 comme succursale de Montoir. Le 29 septembre 1793, le général Avril brûle l'église dont ne restent que les murs. La nouvelle église est construite en 1803 à l'intérieur du même ancien cimetière. En 1814, une tribune est rajoutée, puis une chapelle est prolongée jusque sous le clocher en 1835. Elle est détruite accidentellement par le feu le 25 décembre 1858.

La construction actuelle est due à l'initiative de l'abbé Girodin, vers 1862. Le 8 décembre Mr Martel, Econome du Grand séminaire, en fait la dédicace. Mais le malheur voulut qu'en 1866 une violente tempête de grêlons anéantit toute la toiture et les vitres. Le clocher est élevé sous l'abbé Berthelon. Le clocher et les sacristies sont commencés en 1880 et finis en 1882 avec les tympans et les perrons des sacristies. Les travaux s'achèvent en août 1895 avec la réalisation du chœur dû à l'initiative de l'abbé Gaillard.

Une restauration complète a eu lieu en 2003, voici une photo des travaux transmise par Marc HALGAND, historien de la commune :


Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Joachim
Siécle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : Clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (28) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (4) :

façade et clocher à l'est
coté nord
chevet à l'ouest
coté sud

Intérieur (24) :

vues de la nef
chapelle des fonts baptismaux, sous le porche

transept sud (gauche) et verrière
monument aux morts
autel

transept nord (droit) et verrière

déambulatoire sud (gauche)

absidiole gauche dédiée au Père de Montfort, vitraux et explication

chapelle axiale dédiée au Sacré-Coeur, vitraux et explication

absidiole droite dédiée à Saint-Antoine de Padoue, vitraux et explications

arrière de l'autel et déambulatoire

maître-autel et chevet
vitraux supérieurs du chevet (au-dessus des absides)


Chapelles

chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, dite Chapelle des Marins (1762 - XXème siècle), située à coté de l'ancienne mairie, le long de la route de Saint-Malo de Guersac, dans le bourg (à 100 m de l'église). La chapelle est bénie le 1er juin 1762 et s'élève non loin de l'ancienne église détruite par un incendie en 1793. La table de communion (grille basse entre le sanctuaire, espace du maître-autel réservé aux célébrants, et la nef où se pressent les fidèles) date de 1722.

De l'extérieur, c'est un édifice très bas, éclairé uniquement par deux meurtrières sur les longs cotés, orienté d'est en ouest, et accessible par un porche unique donnant sur la placette de l'ancienne mairie. Cette chapelle a été restaurée dans les années 1990, après avoir été menacée de destruction en 1989. Sa façade était accolée à un autre bâtiment et a été dégagée. Voici des photos des travaux transmises par Marc HALGAND, historien de la commune (cliquez pour agrandir) :

maçonnerie du mur nord
pose du nouveau lambris

maçonnerie et réfection des encadrements et chaînages, façade

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : ND de Bon-Secours
Siécle de l'édifice: XVIIIè
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade à l'est
coté sud et chevet

Photo de l'intérieur, aimablement transmise par Marc HALGAND :


Chapelle Saint-François (début XIXè), située au Pont du Gué, entre les îles de Bais et de Ménac. L’abbé Joseph Oliveau fils de Denis et Jeanne Fouré, né le 1793 à Bais St-Joachim, fit construire la Chapelle du Pont du Gué. Elève de l’Abbé Vaillant curé de St-Joachim en 1803, il devint supérieur de Guérande. Il décède en 1849. C'est un bâtiment rectangulaire, relativement bas, situé à gauche avant le pont, et surmonté d'une petite croix en fer. Des volets bleus clair se trouvent aux fenêtres; lesportes sont peintes de la même couleur. Suite au décés d'une personne qui s'en occupait, les abords sont quelque peu en friche, mais la chapelle est elle-même en bon état, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-François
Siécle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (2) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

vues de la chapelle

Maison de décharge (début XIXème).

Cette bâtisse, située derrière l'église, semble être une chapelle, avec son porche haut et ses ouvertures caractéristiques. Orientée dans le même sens que l'église, c'est à dire d'est en ouest, au travers de l'île de Pendille où se trouve le bourg, ce bâtiment est en fait une particularité de la commune. En effet, à la fin du XIXème, le curé local construit cette "maison de décharge" pour servir d'entrepôt aux bannières paroissiales, calices, ostensoirs, et autre mobilier de la paroisse. Cette grande sacristie sert aussi au catéchisme, et des cérémonies sont célébrées au rez-de-chaussée. Cette chapelle occasionnelle n'eut jamais de saint patron désigné. La parcelle est acquise en 1877, la maison de décharge est finie en 1883.

Le grenier est éclairé par six oculi de chaque coté (nord et sud), placés au-dessus de chaque travée du bâtiment. Celui-ci a été vendu au propriétaire de la maison mitoyenne dans les années 1960 et sert aujourd'hui de garage. L'édifice se trouve dans un état de relative décrépitude, les oculi ayant notamment leurs vitraux brisés. Les portes de garage sont quant à elle flambant neuves.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : "maison de décharge"
Siécle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : en danger

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

chapelle et ancien presbytère

façade à l'est
coté sud


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Oct - 20:26 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com