Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sainte-Anne-sur-Brivet (44160)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Dim 22 Juin - 14:23 (2008)    Sujet du message: Sainte-Anne-sur-Brivet (44160) Répondre en citant

Eglise

Eglise Sainte-Anne (XIXème)
Le 26 novembre 1679, Armand de Cambout (duc de Coislin dès 1663, et époux de Magdeleine de Halgouët de Kergrec'h), fait don d'une lande à la frairie de Brivé, en Guenrouët, pour y fonder une chapellenie dédiée à Sainte Anne. Suite à l'accord ratifié le 17 mars 1685 par Gilles de Beauveau, évêque de Nantes, la chapelle est édifiée et bénie le 1er mai 1685 par le recteur Robert Dallivert. Toutes les terres relevaient du duché de Coislin. Tragouet en Saint-Anne de Campbon est acquis comme bien national par les familles Meignen et Huard, puis revendu à la famille d'Alfred Lallié (historien). Cette chapelle se trouvait à l'emplacement de l'actuelle chapelle Sainte-Anne (lire plus bas).

Le village fait partie de la paroisse de Campbon jusqu'en 1875 (loi du 6 décembre 1875), date à laquelle la commune est fondée sous le nom de Sainte-Anne-de-Campbon : elle appartient alors au canton de Savenay (jusqu'en 1980). C'est en 1980 (décret du 31 décembre 1979) que la commune prend son nom actuel de Sainte-Anne-sur-Brivet et est rattachée au canton de Pontchâteau. La paroisse est créée en 1876.

La nouvelle église construite à partir de 1861 est consacrée le 26 juillet 1897 et est bâtie dans un style néo-gothique : elle a un clocher-porche, surmonté d'une flèche en façade, au nord, sur la route de Pontchâteau, une grande nef unique, un large transept où se trouvent deux autels latéraux, et un choeur hémi-circulaire. Le retable du bras de transept droit est en bois, les vitraux représentant des scènes bibliques, situés à coté de chaque autel latéral ont été donnés par les propriétaires du château de Coislin, ainsi que les membres de la cure de Campbon. Les vitraux à motifs géométriques du transept sont donnés par des paroissiens de Sainte-Anne-sur-Brivet. Les verrières orangées de la nef et les vitraux bleutés du choeur sont modernes.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Anne
Siécle de l'édifice: XIXè
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (11): (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (4) :

clocher et façade
coté est

coté ouest
chevet

Intérieur (7):

vue de la nef
nef vers l'entrée
chevet

autel latéral gauche
retable de l'autel latéral droit

vitrail du transept gauche
vitrail du transept droit


Chapelles

Chapelle Saint-Lomer (X-XVIIIème siècle). Cette chapelle aurait été édifiée vers 900 par une communauté de moines venue de l'abbaye de Corbion en Perche (diocèse de Chartres) et disciples de saint Lomer (ou Laumer ou L'Homer). Saint Lomer ou Laumer, fils d'un laboureur, est né au VIème siècle, près de Chartres. Il aurait été l'ami de saint Victor. Le saint est représenté tenant à la main une crosse d'abbé. L'abbaye Saint-Lomer trouve refuge pendant les invasions normandes au château de Blois, à Saint-Calais, puis ensuite une abbaye est fondée dans cette même ville. La chapelle, "non fondée" en 1755, est incendiée durant la Révolution (1793) et restaurée par la suite, l'achèvement des lambris se fait en 1851 et la toiture est restaurée en 1889. Entre temps, une chapelle au nord et une sacristie au sud sont ajoutées. La Pietà, en pierre polychrome, date du XVIème siècle et est classée MH en 1962. La statue du saint date du XVIème.

La chapelle se trouve sur la route de Pontchâteau, au hameau de Saint-Lomer, dans une côte. Elle est orientée vers l'est et possède un transept, éclairé par des fenêtres carrées. Son clocher, une petite flèche en ardoises, se situe au-dessus de la porte principale à l'ouest, surmontée par un oculus. Une petite porte est ouverte au sud. Le chevet, plat, est éclairé par une baie en arc brisé et deux fenêtres carrées de chaque coté. Une croix est située au sud de la chapelle. La clôture du sanctuaire, le maître-autel et l'autel secondaire datent de la première moitié du XIXème.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Lomer
Siécle de l'édifice: Xè-XVIIIème
Forme du clocher : flèche
Clocher en péril : non

Photos (5) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade à l'ouest
façade et coté sud

chevet à l'est
transept nord et chevet
transept sud, croix et chevet


Chapelle Sainte-Anne (1923-1925). située rue de la Chapelle. Une première chapelle, fondée par Armand de Cambout, est édifiée en 1685 à l'initiative du prêtre Cran, de La Turcaudais. On y voyait jadis les armoiries du seigneur de Coislin. L'édifice est incendié en 1793 et réparée en 1822, puis devient église paroissiale en 1842 et se trouve agrandie d'un choeur et d'une nef provisoire en 1856. En 1861, elle est reconstruite mais se trouve dans un piteux état en 1875 et est peu à peu abandonnée avec la construction de la nouvelle église entre 1861 et 68. Les ajouts de 1856 sont démolis et un pignon rebâti pour refermer l'ancienne chapelle, qui est l'objet de réparations sommaires en 1892.
La chapelle est ensuite démolie en 1923 avant d'être reconstruite. La chaire extérieure date de 1925 : elle se trouve accolée à la façade sud de la chapelle. Le porche sud est couvert par un authentique chapitreau, petite toiture servant à protéger le conseil de paroisse des intempéries pendant ses réunions à cet endroit. Dans les temps anciens, beaucoup d'églises en avaient. Le clocher est une flèche située sur la crête du toit. Le chevet est à pans et deux oculus (fenêtres rondes) sont ouverts dans les pans latéraux. Une fenêtre en plein cintre est ouverte sur le coté nord. La chapelle a conservé son orientation vers l'est, le long de la route de Quilly à Pontchâteau (D 33). Le porche d'entrée est surmonté d'un ornement en tuffeau réalisé dans un style baroque et est encadré par deux plaques portant les noms des morts pour la France de la paroisse dans les deux guerres mondiales.

A l'intérieur de la chapelle, il n'y a pas de vitraux historiés ni d'ornements sur les murs, blancs et dépouillés. La voûte est en lambris peints en bleu. La statue de Sainte-Anne est située derrière l'autel, devant le pan central du chevet peint d'hermines bretonnes. Un crucifix noir se trouve au-dessus de la porte ouest. Un pot de fleurs est la seule décoration de la chapelle, devant la porte de la chaire extérieure, au sud. Enfin, deux reliquaires néo-gothiques dont l'un contient des reliques de Sainte-Anne se trouvent de part et d'autres de la statue de sainte Anne.

La chapelle a été reconstruite en 1923 par l'architecte breton René Ménard dans un style volontairement breton, sous l'influence du collectif d'artistes Seiz Breur qui naissait à peine et dont il ne faisait pas officiellement partie, mais dont il s'inspirait beaucoup. Le devis total s'élève à 50378 francs, la paroisse fournissant une partie des bois, la pierre, les ardoises et les charrois pour un total de 5.000 francs. Les travaux sont réalisés par l'entrepreneur RICORDEL de Pontchâteau. Sur les cinquante mille francs de la construction, 15.000 sont donnés par la mairie, 25.000 par une souscription publique à Sainte-Anne de Campbon et 5.000 par le Conseil Général.

Le monument aux morts en façade a été posé après la deuxième guerre mondiale. La pierre écussonnée qui se trouve dans le chevet date de l'ancienne église de la commune (XIXe). Des réparations ont été effectuées en 1971-75 sur la couverture et la voûte lambrissée qui a été repeinte dans ces mêmes années. En 1999, la commune décide de restaurer la chapelle Sainte-Anne et la chapelle Saint-Lomer. Pour la première, les travaux ont commencé le 26 mai 2003 et se sont achevés en octobre. Jacques Guinée était alors maire. Le Ministère de l'Intérieur et des Cultes a accordé 15.000 € de subvention pour ces travaux et le Conseil Général de Loire-Atlantique 11.433 €. Des entrepreneurs locaux ont travaillé sur la chapelle : Patrick Paressant pour la maçonnerie, Maguéro Jean-Luc pour la couverture, Brodu et Presqu'ile traitement pour les bois et charpentes, Raymond Oheix pour la peinture et Bernard Lemarié pour la remise aux normes électriques.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Sainte-Anne
Siécle de l'édifice: XXè
Forme du clocher : flèche
Clocher en péril : non

Photos (7) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (4):

façade à l'ouest
coté nord

chevet
coté sud

Intérieur (3):

vue de la nef
vue vers l'entrée
statue de sainte Anne


Ancienne chapelle privée

Ancienne chapelle privée du manoir de Guignaud (XVè-XVIè), disparue aujourd'hui.



Note : Nous remercions Philippe BELLIOT, maire de Sainte-Anne sur Brivet, de nous avoir permis l'accès aux archives communales.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Juin - 14:23 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com