Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sainte-Geneviève des Bois (91700)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers de l'Essonne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mar 16 Juin - 03:11 (2015)    Sujet du message: Sainte-Geneviève des Bois (91700) Répondre en citant

Eglise

Eglise Sainte-Geneviève (XIXe)

Au Xe siècle, Hugues Capet donne ce hameau et sa petite chapelle à l'abbaye de Saint-Magloire à Paris. Le hameau prend le nom de Sainte-Geneviève, patronne de Paris, et reste dans la dépendance de l'Église jusque sous le règne d'Henri IV. Le 28 novembre 1598, l'Hôtel-Dieu de Paris vend les domaines de Sainte-Geneviève à Jehan de La Fosse pour 7 300 écus soleil. La paroisse fut fondée au XIIIe et une église construite. Celle-ci, devenue vétuste, fut détruite par la foudre en 1875. Cette ancienne église avec à son pied un petit cimetière, se trouvait sur le parking de l’actuel magasin « Carrefour ».

L'abbé Joullot lance une souscription pour une nouvelle église, à laquelle participe l'industriel Say, et des subventions, aussi bien de l'État que du ministère des Cultes, permettent de recueillir les fonds nécessaires. Comme il revient à la commune d'acheter le terrain sur lequel va être édifiée l'église, de vives discussions ont lieu entre le prêtre et le maire de la ville, M. Cocheris. Finalement, un échange de terrain intervient et, le 10 juin 1877, l'abbé pose et bénit la première pierre. Très lumineuse, l'église aux voûtes blanches dnt les nervures sont peintes dans un bleu tendre, est décorée de vitraux modernes et champêtres de la Maison du Vitrail de Paris. Elle abrite des dalles funéraires du XVIIIe et une plaque de fondation qui rappelle la bénédiction le 24 août 1701 d'une seconde cloche (refondue à la Révolution).

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Geneviève
Siècle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : flèche
Position du clocher : au-dessus de la façade, sur le toit
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)



Intérieur de l'église : église : http://lfdc91.canalblog.com/albums/sainte_genevieve_des_bois___eglise_catho…


Chapelles

Chapelle Saint-Jean-Marie Vianney (XXe)

Cette chapelle de desserte a été construite en 1928 au nord de la commune; de plan carré, ce modeste édifice est surmonté d'un clocher-mur. La construction de cet édifice qui honore aussi saint Antoine de Padoue et sainte Thérèse de Lisieux est due aux efforts de l'abbé Chaix pour venir en aide y compris spirituelle aux habitants du Perray-Vaucluse.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Jean-Marie-Vianney
Siècle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : clocher-mur
Clocher en péril : non


Chapelle du Sacré-Coeur (XXe)

La chapelle du Sacré Cœur a été bâtie en 1961 dans le quartier des Bois-Clairs. Ce modeste édifice a été construit en béton armé suivant les plans des architectes Blondel et Feintrie. Il y a tout de même un clocher latéral en béton couvert en bâtière.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : du Sacré-Coeur
Siècle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : bâtière
Position du clocher : latéral
Clocher en péril : non


Grotte et fontaine de Sainte-Geneviève, non loin de l'église

Selon la légende, en 448, sainte Geneviève, allant à la rencontre de saint Loup, évêque de Troyes, aurait fait jaillir là une source pour se désaltérer. Lors d'une épidémie, les habitants de la région auraient été guéris par son eau. À la suite de ce miracle, un pèlerinage a lieu chaque année le deuxième dimanche de Pâques. Au XVIIIe la grotte a été reconstruite et la fontaine comme la niche pourvues d'encadrements dans le style de l'époque.
En 1755 les chanoines de l'abbaye parisienne consentent à donner à la paroisse des reliques de la Sainte. Lorsque le Panthéon - anciennement église de Sainte-Geneviève - rouvre au culte, c'est Sainte-Geneviève des Bois qui fournit la plus importante relique, puisque la châsse parisienne a été volée par les révolutionnaires. Le reste des reliques de Sainte-Geneviève-des-Bois est volé en 1927. En 1929 d'autres reliques sont apportées depuis Longpont.
La grotte a été restaurée en 2006.

Type d'Edifice: Oratoire / fontaine de dévotion
Nom de l'Edifice : Sainte-Geneviève
Siècle de l'édifice: XVIIIe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)




Chapelle privée

Chapelle privée de la Cossonnerie (XVIIIe-XXe)

Cette terre est affermée par l'Hôtel-Dieu au XVIe siècle. En 1752, René Dupasquy, avocat au parlement de Paris, déclare à Bertier de Sauvigny une maison bourgeoise et une ferme. Cette propriété appartient ensuite au baron Fain, historien, secrétaire de Napoléon Ier. En 1927, l'Anglaise Dorothy Pagès l'achète pour la princesse Metschersky, afin de recueillir des réfugiés russes. Elle abrite aujourd'hui une maison de retraite. La chapelle, le parc et le château sont protégés au titre des MH.


Autres cultes

Eglise Notre-Dame de la Dormition, dans le cimetière russe (XXe)

Le cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois est un cimetière communal. Le 8 février 1879, le Conseil municipal décide de créer un nouveau cimetière. Depuis cette date ce cimetière est resté communal. La princesse Véra Mechtchersky (1876-1949) grâce à l’aide de Dorothy Paget crée La Maison russe dans les bâtiments du château de la Cossonerie. En 1927 la première personne pensionnaire de la Maison russe est inhumée dans ce qu’on appelle maintenant le « cimetière russe ». Cette partie du cimetière ne se distingue pas du cimetière communal et en fait partie administrativement.

Suite à l'achat en 1927 du château de la Cossonnerie pour devenir une maison de retraite pour les émigrés russes en France, il fut décidé d'ouvrir dans le nouveau cimetière municipal un carré réservé aux sépultures russes orthodoxes. Pour célébrer les offices, une église fut construite dont la première pierre fut posée le 9 avril 1938 et qui fut consacrée le 14 octobre 1939.

L'église est bâtie par l'architecte Albert Benois selon les préceptes de l'architecture de Novgorod du XVe et XVIe siècle selon un plan carré, la façade orientée à l'ouest avec un chevet circulaire encadré par deux chapelles absidiales percé de baies étroites, au mur enduit de blanc. Le toit peint en vert symbolise la terre, il est surmonté d'un clocher à bulbe peint en bleu. À proximité de l'église se trouve un campanile rectangulaire, lui aussi blanc, vert et bleu et supporte six cloches, fondues chez Bollée à Orléans sur commande du père Mikhaïl Iachvil, seul spécialiste russe des carillons en France à cette époque. Le campanile est construit sur le modèle sobre des clochers de Pskov. L'église est ornée, dedans et dehors, de nombreuses peintures.

Le porche est surmonté d'une fresque illustrant la Dormition de la Vierge Marie, le dôme de la nef est orné d'une fresque ornée d'un Christ bénissant l'assemblée6. L'iconostase en bois peint comporte des représentations des fêtes religieuses et complété par une plaque à la mémoire des soldats ayant servi dans l'armée du Troisième Reich livrés par les Alliés aux Soviétiques à Lienz le 1er juin 1945. Au sous-sol, la crypte accueille les tombeaux de plusieurs bienfaiteurs de l'église, dont Vladimir Nikolaïevitch Kokovtsov, mais aussi de l'architecte Albert Benois et de sa femme Marguerite, et du bienheureux père Alexis Medvedkou, mort des suites d'un cancer et dont le corps est retrouvé intact alors qu'il est transporté à Sainte-Geneviève-des-Bois plusieurs années après sa mort. Il y a aussi la sépulture du métropolite Euloge, archevêque de l'Église orthodoxe occidentale en 1921 et 1922. Le fondateur de l'Institut de théologie Saint-Serge à Paris repose dans la crypte, vêtu de ses vêtements liturgiques pascaux, comme il l'a demandé dans son testament.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : ND de la Dormition
Siècle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : bulbes
Position du clocher : beffroi
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)



Intérieur de l'église : http://lfdc91.canalblog.com/albums/sainte_genevieve_des_bois___eglise_ortho…


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Juin - 03:11 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers de l'Essonne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com