Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Villejuif (94800)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers du Val-de-Marne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mer 14 Jan - 23:06 (2015)    Sujet du message: Villejuif (94800) Répondre en citant

Eglises

Eglise Saint-Cyr et Sainte-Julitte

Le premier lieu de culte à cet emplacement date du Xe. L'église est entièrement rénovée de 1535 à 1540, et de 1539 à 1555 pour le seul clocher. Sur un contrefort du clocher, à trois mètres de hauteur est portée l'inscription Memento mori 1540. L'entrepreneur est le maître-maçon des religieux de Saint-Marcel, Cosme de Barly La tourelle en encorbellement contient l'escalier menant au clocher. L'aspect fortifié de celui-ci fait qu'on a souvent parlé de « tour de Villejuif ». En 1537, maître Vavasseur, valet de chambre et chirurgien de François Ier, donne à l'église des Saintes Reliques, à savoir un os de la jambe de saint Cyr, un fragment de la mâchoire de sainte Julitte et une vertèbre du cou de saint Roch.
Le choeur est reconstruit à l'emplacement de l'ancien clocher entre 1582 et 1584 par les maîtres maçons Hugues Delafons et Louis Raille. Des travaux ont lieu à la couverture du choeur en 1664 et le pavé de l'église est refait en 1669 en pierre d'Arcueil. D'après les délibérations du conseil de fabrique, de gros travaux sont effectués sur la nef dans les années 1760, dont, sans doute, la réalisation de la fausse voûte actuelle. En 1827, l'architecte départemental Châtillon doit reconstruire les murs des bas-côtés pour arrêter le déversement de ceux de la nef.
En 1870, les communards occupent les lieux et le curé se voit menacé de mort pour ses opinions bonapartistes ostentatoires. Il avait, semble-t-il, placé un lutrin évoquant l'aigle impérial au sommet du clocher; l'église est endommagée par les combats et restaurée ensuite. Elle connaît une restauration d'ensemble dans les années 1980 (arch. Assimacopoulas et Daoulas).
L'édifice est flanqué par la mairie (XVIIe-XVIIIe), qui fut avant la Révolution l'austère et solide maison de campagne des religieux de Saint-Nicolas du Chardonnet, à Paris. Curieusement, dans ces murs empreints de Foi ont siégé depuis près d'un siècle... des maires communistes, dont le plus célèbre fut Paul Vaillant-Couturier. Le bastion rouge n'est tombé qu'en 2014 suite au mariage de la carpe et du lapin, enfin des ambitions de dissidents de gauche et de meneurs de droite.
Plusieurs vestiges de la nef datent du XIIIe, notamment le 3e pilier nord et la base carrée du 2e pilier sud de la nef (dont le chapiteau est en revanche du XVIe); le choeur a été rénové au XVIIe.
Les stalles datent du XVIe. Les boiseries des autels latéraux aux trophées datent des années 1730; celles du choeur qui représentent la vie de Saint Victor datent du XVIIIe et proviennent de l'église éponyme à Paris, qui dépendait de Saint-Nicolas du Chardonnet. L'orgue du facteur belge Hippolyte Loret date de 1826; il est relevé par Gabriel Cavaillé-Coll (fils d'Aristide) en 1893. Les vitraux sont du maître-verrier parisien CHAMPIGNEULLES et datent de la fin du XIXe. L'église abrite plusieurs plaques funéraires du XVIe et des tableaux du XIXe, dont deux, l'Annonciation (de Mlle CHANAL d'après Vasari) et la Vierge au Chapelet (de Léonie PRIN d'après Murillo) ont été commandés par le département de la Seine en 1843. Une des cloches date de 1556.
Accès : Villejuif-Paul Vaillant-Couturier

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Cyr et Sainte-Julitte
Siècle de l'édifice: XIIIe-XVIe-XVIIe-XVIIIe-XIXe
Forme du clocher : pavillon
Position du clocher : latéral
Clocher en péril : non

Photos (5) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

église

actuelle mairie

Photos de l'intérieur de l'église : http://lfdc94.canalblog.com/albums/villejuif_eglise/index.html



Eglise Sainte-Thérèse (XXe), rue Sacco et Vanzetti. Cette chapelle de plan rectangulaire, surmontée d'un clocher-mur est réalisée par les Chantiers du Cardinal par l’architecte Venner pour desservir les quartiers nord de Villejuif. Elle est érigée en paroisse en 1949. Les fresques réalisées par Henri de Maistre en 1947 ont été recouvertes d’ un badigeon en 1963.
La chapelle a été bâtie pour succèder à la chapelle-baraque où vivait Vladimir Ghika (cf. http://www.cathovillejuif.fr/Le-bienheureux-Vladimir-Ghika.html), prêtre roumain issu d'une famille orthodoxe et converti au catholicisme, qui s'y est installé en 1926 pour évangéliser la banlieue rouge. Il retourne en Roumanie en 1939. Arrêté pour avoir été suspecté d'être un espion du Vatican en 1952, il meurt en prison en 1954. Il a été béatifié le 31 août 2013.
Accès : Villejuif - Léo Lagrange

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Thérèse
Siècle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : clocher-mur
Clocher en péril : non

Photos (2) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)




Eglise Sainte-Colombe, en limite sud de la commune

Une première chapelle est construite en 1938 par les scouts à partir d'une baraque en bois de l'Exposition coloniale de 1931. Elle était destinée à desservir le quartier situé entre le centre de Villejuif et le village de Chevilly. Cette baraque-chapelle est délaissée (puis transformée en accueil paroissial en 2011-12) lorsque l'église actuelle est construite dans les années 1960. En effet en 1966 le diocèse fait appel à l'architecte suisse Rainer Senn, déjà remarqué pour des édifices cultuels à Nice et Pontarlier par exemple. La nouvelle église de plan rectangulaire et à la toiture en courbes et contre-courbes, est surmontée d'un large lanterneau central. Elle est construite à partir d'une structure métallique composée de poteaux aux profils IPN, économiques et dont la finesse permet une visibilité de l'autel par toute l'assemblée. L'ensemble reçoit un abondant éclairage naturel par des vitrages blancs placés au niveau du lanterneau et à la jonction de la courbe des murs et de la toiture. Le plafond est lambrissé en suivant les courbures de la couverture. Les vitraux abstraits, posés en 2006, ont été réalisés par Jacques Loire. Sainte-Colombe est érigée en paroisse en 2012.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Colombe
Siècle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photo (1) :


Crédits : Paroisse de Sainte-Colombe


Chapelles

Chapelle Notre-Dame des Apotres (XXe), rue Louis Aragon en limite est de la commune. L'actuelle église est construite dans les années 1960 pour le sud-est de la commune. Le choeur cependant date des années 1940 et est réalisé selon le style néo-byzantin. Le mur triangulaire du chevet est entièrement orné d'une peinture monumentale de Jean-Lambert STUCKI représentant la Vierge en demi-relief les bras écartés dans une mandorle peinte entourée de deux anges, des attributs des apôtres dans des médaillons et des objets des litanies de la Vierge, également en médaillon.
Accès : Villejuif Louis-Aragon, puis suivre la rue Louis Aragon (RD55) direction Vitry sur 500 m.


Chapelle de l'Hôpital Paul Brousse (XXe)

L'hôpital a été construit dans les années 1908-14 pour abriter près de 1500 vieillards, infirmes et incurables des deux sexes; il a couté 6 millions de francs de l'époque, dont 500.000 pour acheter les terrains. Il est inauguré en 1914 et complété par des bâtiments dans les années 1980. Le bâtiment sur la rue a été le siège de l'état-major du commandant Rivière, ancien chef des F.F.I. de la banlieue sud en mai-août 1944. La chapelle se trouve au coeur des bâtiments, dans une cour vaste. Ce bâtiment d'un plan rectangulaire est achevé par une abside en hémicycle, surmontée d'un clocher carré, dont le dernier étage, un peu en encorbellement, est achevé par un pavillon en tuiles. Dessous, le sous-sol sert de chaufferie aujourd'hui. La chapelle a été restaurée dans les années 1960-70.
Accès : Villejuif-Paul Vaillant-Couturier

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : de l'Hopital Paul Brousse
Siècle de l'édifice: XXe
Forme du clocher : pavillon
Position du clocher : au-dessus du chevet
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)




Oratoire de l'Hôpital Paul Guiraud (XIXe-XXe)

Le département de la Seine décide en 1882 la construction d'un asile d'aliénés sur une surface de 18 hectares. Achevé en 1889, il brûle sur sa partie orientale et est complété en 1899, 1910 puis encore en 1933-34 (pavillons élevés par la société de constructions métalliques Fillod, de Florange en Moselle). A l'origine asile-hospice destiné à l'hébergement des malades mentaux hommes puis femmes, l'établissement devient un centre de traitement. Le bâtiment principal qui abrite l'administration s'organise autour d'une vaste cour. À l'arrière, une salle des fêtes et de concert est aménagée. La construction originelle comprenait aussi des logements pour le personnel, bâtis en coron, des réservoirs d'eau et une crèche ajoutée en 1935. La cour des malades dangereux est isolée par un fossé en diamant.



Autres cultes

Église copte orthodoxe Archange-Michel et Saint-Georges, bd Gorki (XXe-XXIe)

L'église est un ancien entrepôt de moquette devenu lieu de culte copte. En 2006 il est reconstruit et un clocher lui est adjoint. A l'extérieur, l'église est ornée de mosaïques qui représentent la fuite de la Sainte Famille en Egypte, l'Archange Michel et Saint Georges, les patrons de l'église (35m²), et perpendiculairement, celle de la Résurrection (12.34m X 4.88m pour 60m²). A l'intérieur, d'autres mosaïques ornent le hall et représentent Saint Ephrem le syrien, Saint Cyrille le pillier de la foi, Saint Moïse le noir, Saint Pichoï, Saint Apanoub, Saint Antoine, Saint Paul, Saint Athanase, Saint Basile, Sainte Marie l'égyptienne et Saint Zocima, Sainte Catherine et Sainte Damienne. L'église est aussi décorée de mosaïques dont les scènes présentent des étapes de la Vie du Christ : la tentation, la pêche miraculeuse, la rencontre avec la Samariataine, la résurrection de Lazare, l'entrée triomphale à Jérusalem...
L'église est flanquée d'un centre religieux avec librairie, salles pour le catéchisme et l'enseignement religieux, gymnase, buvette, salle pour préparer le pain sacré (Korban), etc. A ce jour les coptes disposent d'une vingtaine d'églises en France, dont la moitié en Ile de France.
Accès : Villejuif-Louis Aragon

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Archange-Michel et Saint-Georges
Siècle de l'édifice: XXe-XXIe
Forme du clocher : coupole
Position du clocher : au coin
Clocher en péril : non

Photos (2) :


Crédits : Yann SCIARDIS pour http://clochers.org


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Jan - 23:06 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers du Val-de-Marne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com