Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Palme (11480)

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Languedoc-Roussillon -> Clochers de l'Aude
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
OT La Palme


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2014
Messages: 1
Localisation: Aude

MessagePosté le: Lun 8 Sep - 14:52 (2014)    Sujet du message: La Palme (11480) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint Jean (XIIe siècle) + http://lapalme-tourisme.com/fr/culture-festivites/avoir/14-eglise-saint-jean-l-evangeliste-du-xiiie-siecle.html
L'existence sur le littoral, d'un territoire qui porte le nom de La Palme est attesté par les lettres de Louis le Débonnaire à l'abbé de Lagrasse, confirmant la donation déjà faite par Charlemagne (vers l'an 814).

Au milieu du IXe siècle les écrits signalent trois églises :

St Vincent, sur le fief de Glabanel.
St Pancrace, sur le fief du même nom.
St Jean, auprès du château, qui est devenue l’église paroissiale des Palmistes.
Cette église n’avait pas les proportions actuelles. Elle ne comprenait que les 3 premières chapelles de St Jacques (Sacré cœur), St Roch et de la Ste Vierge. Le portail d’entrée était alors positionné dans la chapelle actuelle de St Joseph, surmonté, selon la tradition, du Clocher.
La révolution de 1789 stoppa tous les travaux d’agrandissement en cours pour doubler la surface de cette église ; St Michel (Ste Germaine), Ste Anne, et Les fonts Baptismaux. La révolution faillit ruiner à jamais l’édifice tout entier.
Le 23 ventôse*A, an II (1792) Monsieur Abet maire, dresse un inventaire du mobilier. Les cloches sont retirées*1. Tout est envoyé en charrette au district « comme don de la Commune ». La troupe en armes entre alors dans l’église, entasse tout ce qui reste, brise les statues et y met le feu*2. L’abbé Joseph Guilhem curé de la paroisse, put cependant rester au milieu des ses paroissiens et reprit ses fonctions au moment de la restauration du culte et de la réouverture des églises sous le Consulat.
Sans crainte d’erreur, il est permis d’affirmer que l’église actuelle a repris la physionomie que nous lui connaissons au cours du siècle dernier, à partir de 1850. Cette restauration est l’œuvre de trois curés qui s’y sont succédés.
L’abbé Pierre PONS (1847-1860) ajoute à l’église le chœur actuel, refait la voute de tout l’édifice ; il dresse le retable en plâtre. Les dernières chapelles sont terminées. C’est de cette époque que datait l’autel à colonnes qui a disparu*3.
L’abbé AYARD (1860-1866) réalise l’autel et le retable de la chapelle St Michel (Ste Germaine actuelle)
Mais sans conteste, c’est l’abbé VIGNOLES (1966-1910) qui, en 44 ans de ministère a donné à l’église son aspect définitif.

*1 : Suite de l’historique des cloches du village : Le 27 décembre 1900, M. Vignoles préside la mise en service de trois cloches ; Sainte-Madeleine (en façade oriental en haut), Saint-Vincent (en façade orientale, en bas) et Saint-Pancrace (en façade principale, en haut à gauche), en remplacement de la cloche disparue à la révolution. Les comptes paroissiaux ne font aucune mention de l’acquisition de ces cloches. On peut supposer que l’abbé Vignoles a fait appel à la générosité des fidèles et particulièrement à quelques familles. En 1910, l’abbé Vignoles se retire et meurt le 11 décembre 1911 chez lui, à l’école libre. Il est enseveli au cimetière de La Palme le 13 décembre 1911.
Donc en 1900, 4 cloches trônent au clocher de l’église paroissiale.
En 1910, le ministère du curé M. Negre à duré 44 ans.
En 1964 M. Signoles fait électrifier l’installation
En 1994, sous l’impulsion de celui-ci, la dernière cloche, Marie Espérance (en façade principale, en bas), a été acquise par la paroisse. Nous nous rendons compte que les cloches ont eu de l’importance pour les pasteurs et la communauté chrétienne.

*2 : Mr Vignoles atteste que de ce pillage et de cet incendie, une statue de la Vierge – en bois doré – fut sauvée par les paroissiens. Elle fut enterrée, pour la cacher aux recherches, dans un champs, en bordure du village, là où a été construite plus tard la maison du docteur Pélissier. Cette statue serait restée longtemps à la sacristie.

*3 : En 1874, M. l’abbé Vignoles envisage de démolir les colonnes et dessine lui-même le nouveau profil de l’autel. Les colonnes sont remplacées par les statues de Saint Pierre et de Saint Pancrace et deux anges, au dessus du tabernacle, soutenant la croix.
..................................................................................................................................................................

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint Jean
Siècle de l'édifice: 13ème siècle
Forme du clocher : terrasse
Clocher en péril : non

Photos (5):

photos
, photos

photos
, photos
, Photo


Chapelles

Chapelle Saint Pancrace (Xème siècle) + http://lapalme-tourisme.com/fr/culture-festivites/avoir/12-chapelle-romane-saint-pancrace-du-xeme-siecle.html
La petite chapelle dédiée à Saint-Pancrace se dresse entre vignes et garrigues dans un beau site des Corbières Maritimes, à 2 kms du village de La Palme ; et à proximité de l’antique voie Domitienne.

Le lieu était jadis un petit village donné en fief à la famille d’Auriac par les vicomtes de Narbonne au cours du XIIIème siècle.

Cette chapelle était donc l’église d’un tout petit village au Xème siècle avec son Seigneur. Tout autour les habitants avaient installé le cimetière. Les tombes ont été retrouvées lors de plantation de pins en 1948, dont certaines étaient garnies de petit vase sans anse, de type Carolingien, qui devaient contenir de l’eau bénite. Ces ossements reposent aujourd’hui sous le Calvaire, construit pour les recevoir.

Des visites guidées gratuites sont organisées par une association palmiste : les samedis et dimanches de juin à septembre de 15h à 18h. Renseignements auprès de l'association palmiste « Les amis de St Pancrace » - Autres jours possibles pour des groupes : Tél : 04 68 48 16 47. Rendez-vous sur place. Vous pouvez demander un plan à l'Office de Tourisme de La Palme Tél : 04 68 48 56 88 contact@lapalme-tourisme.com .
..................................................................................................................................................................

Type d'Edifice : Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint Pancrace
Siécle de l'édifice: 10ème siècle
Forme du clocher : clocher-mur
Clocher en péril : non


Photos (7) :

photos
, photos

photos
, photos

photos
, Photos
, photos


Couvent

Couvent de La Palme, désaffecté.

Cette bâtisse qui était d'abord un couvent, comme en témoigne la statut de la vierge dans la niche de la façade, a été transformé en école privée de jeunes filles avant de devenir des logements sociaux d’habitations. Mademoiselle Poulain était l'unique l’institutrice de cette école privée. Née à Pithiviers (vers Orléans) en 1900, elle a vécue à La Palme jusqu’à sa mort en 1980. Elle repose dans le cimetière en face du Monument « Pélissier » dans le même caveau que les trois sœurs qui ont vécu à La Palme dans ce couvent.
http://lapalme-tourisme.com/fr/culture-festivites/avoir/35-l-ancien-couvent.html

Photos (nombre de photos): 3

photos
, photos
photos
, photos


..................................................................................................................................................................

Ancienne église

Ancienne église St Vincent http://lapalme-tourisme.com/fr/culture-festivites/avoir/26-le-village-de-glabanel-la-croix-de-saint-vincent.html
A La Palme, subsistaient 3 villages qui appartenaient au Seigneur d’Auriac, dont le plus pauvre était celui de Glabanel. L’église de ce village de pêcheur se situait à l’emplacement de la croix de Saint Vincent. Il existait au moyen-âge, à la même époque que le village qui entourait la Chapelle Saint Pancrace.

Photos (nombre de photos): 4

photos
, photos

photos
, photos

_________________
OT La Palme


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM Yahoo Messenger MSN GTalk/Jabber Skype
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Sep - 14:52 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Languedoc-Roussillon -> Clochers de l'Aude Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com