Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Moret (77250)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers de Seine-et-Marne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Mar 9 Avr - 08:21 (2013)    Sujet du message: Moret (77250) Répondre en citant

Eglise

Eglise Notre-Dame

Excepté une assemblée d'évêques qui fait connaître Moret sous le nom de Muritum, vers 850, c'est à la fin du XIe siècle que l'histoire de cette ville sort de l'ombre, grâce aux premiers rois capétiens. En 1075, Philippe Ier acquiert le village auprès du duc de Bourgogne, peu après avoir acquis le comté de Gâtinais, et l'intègre au domaine royal. Louis VI en récupère la châtellenie en 1122 et fait édifier le donjon. Louis VII entreprend la construction de l'église Notre-Dame, puis Philippe-Auguste engage la construction des premières fortifications de pierre, que Charles VII modernise après avoir libéré la ville d'une longue occupation anglaise, de 1420 à 1430. De ces remparts restent aujourd'hui les portes de Bourgogne et de Samois, face à face, l'une côté Loing, l'autre côté Fontainebleau, les remparts le long du Loing et des fragments de la barbacane dans le faubourg de Pontloup.

Aux XVe et XVIe siècles, le chantier de l'église s'achève avec la façade occidentale et le clocher, et de riches demeures Renaissance sont édifiées dans le centre de la ville. L'église présente une abside sans déambulatoire (XIIe) et un chœur inspiré de Notre-Dame de Paris. L'ample verrière rayonnante du transept révèle un art parvenu à son accomplissement au milieu du XIIIe siècle. Aucune innovation n'apparaît plus dans la nef construite en deux fois au XIVe siècle. Une dernière travée et une façade du XVe siècle achèvent l'édifice, dominé au nord par un clocher élevé en même temps sur une souche romane. L'église est classée en 1840 sur la première liste des Monuments Historiques.

Le buffet d'orgue date de la Renaissance, la partie instrumentale est du XVIIe siècle. Il a 2 claviers, un pédalier, 16 jeux, et est classé monument historique, Restauré et reconstitué par l'atelier Giroud il est inauguré en 2002. Sur l'écusson du tuyau central, il est écrit : « Cette orgue a été faite par moy François Ducastel, facteur d'orgue, natif d'Abbeville, du temps de Messire François chevrier, prêtre de cette église Notre Dame de Moret, et Mess. Voyer, Bourry et Bouquet, marguillers de la dite église en l'année 1664 et l'organiste Bourgoin maître des escoles de cette ville ».

A la Révolution, l'église sert d'usine pour faire de la poudre à canon. Le jubé de 1536 est alors jubé, le crucifix qui le surmonte, sauvé, se trouve dans le transept nord avec l'ancien maître-autel de l'abside axiale (1702). Le fond du transept et la partie gauche du choeur sont murés en 1697 lorsque le clocher du XVe menace de s'écrouler.

Les quelques vitraux du XVIe siècle avaient été regroupés au XIXe en une composition placée dans le tympan ajouré du portail. Après 1875, des vitraux modernes occupent les fenêtres de l'abside et des bas-côtés. L'explosion du pont, le 24 août 1944, souffle tout, hormis trois éléments du fleuron terminal d'un vitrail XVIe représentant l'arbre de Jessé, protégés de la déflagration par la masse de l'édifice et solidement tenus par le réseau de pierre qui les enserre. Les nouveaux vitraux sont placés autour de 1956, André Tribhout étant curé, A. Bray architecte et JP Bray peintre. Une verrière de la Vierge à l'Enfant date du XIVe. Un panneau de porte, du XVe et une porte du XIIIe. Une cloche fleurdelysée porte l'inscription suivante "Faicte par l'église et fabrique de Notre Dame de Mont en Gatinois j'ai (été) nommée Marie lan mil VXXV." (1515).
Accès : Transilien Ligne Moret-Veneux les Sablons, puis 1O mn de marche depuis la gare.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Notre-Dame
Siècle de l'édifice: XIIe-XIIIe-XIVe-XVe-XVIIe
Forme du clocher : pavillon
Position du clocher : clocher latéral
Clocher en péril : non

Photos (7) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

l'église
façade
côté sud

côté nord
clocher

Photos intérieures de l'église : http://lfdc91.canalblog.com/albums/moret___eglise_notre_dame/index.html


Chapelle

Chapelle Saint-Pierre-aux-Liens de Pontloup, anciennement prioriale

Cette chapelle le seul vestige du prieuré bénédictin Saint-Pierre-aux-Liens, fondé entre 1161 et 1170 par l'abbaye bourguignonne de Vézelay dans le hameau de Pont-Loup. Au plus fort de la lutte que les comtes de Nevers mènent au XIIe siècle contre l'abbaye, quatre-vingts moines viennent chercher refuge dans ce prieuré pour aller à Paris demander protection au roi. À deux reprises, en 1155 et 1166, Louis VII fait comparaître les comtes devant les assises de sa justice, qu'il tient aux portes de Moret-sur-Loing, et les y condamne. Situé hors les murs, le prieuré sort fortement endommagé et appauvri des guerres du XVe siècle. Il est restauré au XVe; la baie en façade date de ces travaux. À partir du XVIe siècle, il se vide de ses moines et les bâtiments disparaissent à l'exception de l'église. Il est canoniquement supprimé en 1747 par l'archevêque de Sens en raison de sa décrépitude et du peu de moines qui y restaient. L'église reste un lieu de culte et de pèlerinage jusqu'à la Révolution.

Vendue comme bien national en 1791, l'église du prieuré est acquise par des tanneurs qui l'utilisent comme grange. Ils y entreposent les écorces destinées aux moulins à tan du pont, jusqu'à ce que la ville de Paris l'achète en 1899 pour le service du nouvel aqueduc de la Vanne, et finalement la cède en 1964 à la commune de Moret-sur-Loing. Un projet de 1924 prévoyait de restaurer l'édifice et de lui rendre un clocher carré; il est resté non appliqué. La simplicité de l'art roman du XIIe siècle s'exprime dans cet édifice : le carré du transept est délimité par quatre grands arcs brisés à double rouleau, de profil rectangulaire, que reçoivent les chapiteaux d'une conception cistercienne, au sommet de colonnes engagées appuyées sur des dosserets. La chapelle restaurée sert de lieu culturel.

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-Pierre aux Liens
Siècle de l'édifice: XIIe-XVe-XXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non

Photos (4) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade et côté sud
côté nord
chevet


Anciens couvents

Ancien couvent de bénédictines, fondé en 1638 par Jacqueline de Bueil, comtesse engagiste de Moret. Son épitaphe est conservée dans l'église, dans une des chapelles latérales droites. Les religieuses inventent rapidement un sucre d'orge qui s'avère vite reconnu. Le transfert du monastère, en 1782, en interrompt la fabrication, mais elle reprend sous l'Empire grâce à une ancienne religieuse qui en a sauvé la recette et ce jusqu'à sa mort. Une Morétaine âgée, qui a travaillé chez les religieuses, rassemble ses souvenirs pour relancer la production en 1853. Elle est alors confiée aux sœurs d'une congrégation de la Charité, puis celles-ci à leur départ la transmettent à une famille moretaine qui poursuit l'aventure. La vente se fait depuis des siècles dans la maison dite du Sucre d'Orge.

Photos de la Maison du Sucre d'Orge (2) :


Ancienne communauté des Soeurs de la Charité, au logis du Bon Saint-Jacques. De 1822 à 1971, la maison est habitée par des religieuses de la congrégation des Sœurs de la charité, qui y vendent un sucre d'orge célèbre, puisqu'elles prennent la suite des bénédictines de Moret qui l'inventèrent en 1638. Leur établissement, le "logis du bon saint-Jacques" est toujours une maison de retraite mais n'a plus de chapelle à part entière.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Avr - 08:21 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers de Seine-et-Marne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com