Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Guerting (57880)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Lorraine -> Clochers de la Moselle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 23:35 (2012)    Sujet du message: Guerting (57880) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Jacques le Majeur

L'étymologie du nom du village, très longtemps associée à l'allemand Garten (jardin), proviendrait en fait du nom d'un chef germanique obscur, Garto ou Gerto. La première mention du village (et de l'église) date du XIIe (1186), sous la graphie Gerdingen. La population dépend jusqu'à la Révolution française de la seigneurie de Warsberg. L'église dépendait de l'abbaye Sainte-Croix de Bouzonville.

Des générations laborieuses se succèdent sans laisser de traces nominatives jusqu'en 1585. Au XVIIe siècle, divers documents plus complets apportent désormais de meilleurs éclaircissements sur la population. La guerre de Trente Ans disloque la communauté et la population s'enfuit vers le Luxembourg et les grandes villes rhénanes. Le village est déserté durant près de vingt ans. Trois familles reviennent s'installer en 1662 et le relèvement débute très lentement, pour ne commencer à s'accélérer qu'à la fin du XVIIe siècle. La population de cette époque effectue un travail de longue haleine, comprenant la remise en état du ban, la reconstruction des habitations et des monuments religieux.
Lors du recensement ducal de 1708, Guerting compte déjà vingt feux, soit soixante-dix-sept habitants, partagés entre quarante-cinq communiants et trente-deux non-communiants. En 1754, le village a doublé et abrite désormais cent quatre-vingt-cinq âmes. La population de cette époque est fortement soumise aux épidémies et tributaire des récoltes. Les parcelles de cultures diminuent avec les héritages et le village compte désormais de nombreux journaliers, qui ne font que vivoter d'une année sur l'autre. Aussi certaines familles quittent Guerting vers 1770 et partent s'installer dans le Banat (entre la Serbie et la Roumanie), malgré les interdictions des autorités.

Un demi-siècle plus tard, la population a de nouveau doublé et en 1822, on recense trois-cent quatre-vingt-quinze habitants. En 1851, Guerting atteint un maximum démographique avec cinq-cent-sept habitants. La misère de la population transparaît dans les notes des conseils municipaux. La vente des biens communaux, le soutien aux indigents, ne peuvent aider une large part de la population soumise de plein fouet à la crise économique associée à la crise de la pomme de terre des années 1846-1848. L'ouverture de la ligne de chemin de fer Saint-Avold-Paris, dès 1852, facilite les départs de nombreuses familles vers les grands centres urbains et surtout vers la capitale, où de nombreux Mosellans germanophones s'installent dans le XIIIe arrondissement.

L'annexion à l'Allemagne en 1870 et les difficultés de l'agriculture dans les années 1880 maintiennent cet exode rural vivace, et Guerting perd encore cent-treize habitants jusqu'en 1890. Entre 1890 et 1900, le phénomène inverse se produit. Certaines familles ayant gagné suffisamment d'argent reviennent au pays. L'ouverture des mines de charbon de Petite-Rosselle puis de Creutzwald, à la fin du xixe siècle, transforme profondément l'emploi et la vie des Guertingeois du XXe siècle. Le plein emploi permet de rester vivre sur place et la croissance de la population est quasi constante. En 1999, Guerting compte huit-cent cinquante-neuf habitants.

Vues du village dans les années 1960/70

Une chapelle détruite pendant la Guerre de Trente Ans était située au lieu et place de l'actuel chœur de l'église, dédiée à saint Jacques le Majeur. Elle est remplacée par une nouvelle chapelle, contre le côté de laquelle est érigé un monument à la Passion. Cette chapelle est elle-même remplacée par une autre, construite par le curé Jean Lemoine. Celui-ci a été nommé curé de Falck et Guerting le 20 novembre 1702, il est inhumé le 12 février 1743 dans la chapelle du village nouvellement construite. Il demeurait dans la maison curiale qui est le renfoncement des maisons actuelles 36, 37 et 38 rue Principale. Il comble de bienfait le village pendant quarante ans, un peu au détriment de Falck, grâce à une transaction avec les religieux de l'abbaye Sainte-Croix de Bouzonville qui lui permettent de garder la dîme.

Guerting retrouve son autonomie communale en 1833 dans un climat délétère avec la commune de Ham-sous-Varsberg. La chapelle, l'école et les chemins sont dans un état pitoyable de vétusté et la commune n'a pas de moyens. Le premier maire Michel Albrecht n'est pas capable de juguler la situation et démissionne en 1840, au profit du cabaretier Adam Bourst. Celui-ci décide de démolir la chapelle et de construire l'église, à partir de 1842. Victime de la lenteur des travaux et d'irrégularité dans les comptes, il devra démissionner une première fois en 1847. Blanchi de tout soupçon en 1848, il est réélu puis à nouveau suspendu de ses fonctions en 1852 par un fait divers professionnel. Très choqué par ces affaires, il s'expatrie avec sa famille à Paris.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Jacques le Majeur
Siècle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : clocher-porche à flèche
Clocher en péril : non

Photos (3) :
façade
chevet
calvaire

Crédits : Utilisateurs wikipédia Aimelaime (façade de l'église) et Kapipelmo sous licence libre Creative Commons 2.0


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 23:35 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Lorraine -> Clochers de la Moselle Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com