Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lecousse (35133)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers d'Ille-et-Vilaine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 4 Oct - 18:32 (2012)    Sujet du message: Lecousse (35133) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Martin (XIXe-XXe)

Du Vème au Xème siècle, la paroisse de Lécousse est appelée Saint-Martin-des-Champs. Au Xème et au XIème siècles, la paroisse de Lécousse appartient à un certain Morand, qui la donne à l'abbaye de Pontlevoy en Loir-et-Cher, qui eut quelques difficultés à pouvoir recouvrir son bien et s'en tira comme souvent en donnant certains présents libératoires, dont un cheval, à la famille du donateur. Lécousse tirerait son nom de "scottia", écossais.
En 1790, M. Bouchet, recteur de Lécousse, déclara jouir du tiers des grosses dîmes de la paroisse (les deux autres tiers appartenant au prieur d'Igné) et des dîmes vertes et novales, le tout affermé 2300 livres ; il avait, en outre, un pourpris de 7 journaux de terre attaché à son presbytère, valant 100 livres, et une rente de seigle lui rapportant 12 livres. C'était donc un revenu total de 2412 livres. Mais ses charges, consistant en pension et logement d'un vicaire, décimes, etc., montaient à 893 livres.

En 1143, Lécousse est formé du bourg de l'Echange ("Eschange"). Le reste des terres est donné aux chanoines qui construisent l'abbaye de Rillé à Fougères. Au XIIème siècle, la paroisse Saint-Sulpice est détachée de Lécousse. A la Révolution, la paroisse de Lécousse, qui dépendait de l'ancien évêché de Rennes, est rattachée à celle de Fougères. La paroisse de Lécousse retrouve à nouveau son indépendance en 1834.

En 1869, la sacristie romane est détruite et remplacée par le choeur et les chapelles du transept construites en style néo-gothique. Le clocher est une flèche rebâtie au XIXe sur le comble de la nef, du XVIe, qui est conservée, ainsi que son porche flamboyant. L'ensemble sera restauré en 1990-91. Les fonts du XVIe sont conservés dans le cimetière. L'église abrite plusieurs pierres tombales, dont une sur laquelle il est écrit "Cy gist escuier Iaque du Bois le Bon Seigneur de l'Eschange désédé le 15 mai 1713. Requiescat in pace".

A noter que la croix devant l'église a été érigée à l'époque de la réunion de la Bretagne à la France, entre 1488 et 1532. C'est du moins ce que laissse penser son chanfrein orné d'une fleur de lys et d'hermines.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Martin
Siécle de l'édifice: XIXe-XXe
Forme du clocher : flèche
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

clocher
côté nord
choeur


Chapelle

Chapelle Saint-Jacques de la Garenne, désaffectée

Cette chapelle avait été construite par Germain Goret, sieur de la Courtaille (ou Courtillière), fondée par lui, le 8 mai 1651, d'une messe tous les mercredis et dotée de 40 livres de rente. Pierre Goret, sieur de la Garenne, prêtre, fils du fondateur, reçut cette chapellenie en 1667 par suite de la démission de Jacques Goret, sieur du Clos (Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 10 G, 4). Ce prêtre la desservit jusqu'à sa mort, arrivée en 1710. Le dernier chapelain de la Garenne fut, sur le refus de Joseph Goret de la Martinais, prêtre, Jean-Baptiste Simon ; celui-ci déclara en 1790 que son bénéfice consistait en une maison, un jardin et 4 journaux de terre, le tout affermé alors 100 livres. La chapelle a été transformée en habitation en 1976.


Ancienne chapelle

Ancienne chapelle Saint-Mathurin Arrow sur l'actuel territoire de Fougères. Au commencement du XIIème siècle, une dame nommée la Pélérine, fille de Geoffroy et petite-fille de Regnaud de la Forest, et son cousin Robert Le Voyer, firent aux religieux de Savigné une donation de terre qui fut l'origine d'un faubourg de Fougères appelé Savigné, du nom de l'abbaye qui le posséda jusqu'à la Révolution. Il se trouvait là une chapelle qui a disparu pendant les événements révolutionnaires.

Ancienne chapelle du Bourg, existante en 1720, disparue depuis.

Anciennes chapelles privées

Ancienne chapelle du manoir de Montaubert (XVIIe), disparue. La chapelle Saint-Joseph de Montaubert fut fondée en 1630, dit M. Maupillé. L'abbaye de Rillé possédait le fief de Montaubert et d'autres biens considérables en Lécousse, tels que l'étang et les moulins du Gué-Landry, la terre de Folleville, une grande partie du faubourg de l'Echange.

Ancienne chapelle du manoir de la Forêt (XVIe), édifiée en 1598.

La chapelle de la Forest s'élevait dans la cour de ce manoir. Elle fut fondée par acte de 1627, renouvelé en 1672, d'une messe tous les lundis et dotée de 22 livres 4 sols 3 deniers de rente. A la requête du propriétaire de la Forest, Auguste Baston, sieur de Morière, cette chapelle fut visitée en 1689 par René Pannier, recteur de Saint-Sulpice de Fougères, qui la trouva en parfait état.
Dans la déclaration que fit en 1680 Joachim de Beaucé, seigneur de Chambellé et de la Forest, aumônier du roi et chanoine de Rennes, on lit les détails suivants sur un curieux usage des paroissiens de Lécousse se rapportant en partie à cette chapelle : « Le lundy de la Pentecoste est baillé par ledit seigneur de la Forest un chapeau de muguet à la croix processionnelle lorsque se fait la procession autour de la paroisse ». A l'origine, « quand ladite procession estoit arrivée à ladite chapelle du manoir de la Forest, ledit seigneur mettoit ledit chapeau de muguet à ladite croix, et il y demeuroit le reste de la procession ; et au retour de ladite procession au bourg de Lescousse le recteur faisoit baiser la croix audit seigneur après les vespres, et prenoit ledit seigneur ledit chapeau de muguet et le donnoit à une des filles de la paroisse telle qu'il lui plaisoit, au pastis dudit bourg où se fait ledit jour assemblée de personnes pour danser autour avec la fille qui a ledit chapeau ; miais attendu que ladite procession ne se fait plus autour de la paroisse, ledit chapeau de muguet est porté à l'église par ledit seigneur ou son représentant et mis à un des bras de la croix paroissiale, et après les vespres dudit lundy de la Pentecoste est faite la cérémonie cy-devant dicte ».

Ancienne chapelle du manoir de Bliche (XVIIIe), sur la route de Rennes

La chapelle Saint-René de Bliche, dépendant du manoir de ce nom, fut fondée de messes le 22 mars 1700, et l'ordinaire approuva cette fondation le 26 juillet 1701. En 1725, Joseph-Augustin Boursoul, présenté par Joseph Avenel, seigneur de la Marche et de Bliche, fut pourvu de ce bénéfice ; Etienne Favrais l'y remplaça en 1746 ; à la mort de ce dernier, Louis Le Beau reçut en 1780 comme titre clérical cette chapellenie, valant alors 55 livres de rente.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Oct - 18:32 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers d'Ille-et-Vilaine Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com