Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Morigny-Champigny (91150)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers de l'Essonne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Dim 2 Sep - 18:32 (2012)    Sujet du message: Morigny-Champigny (91150) Répondre en citant

Eglise

Eglise abbatiale de la Trinité

La commune fut créée en 1793 sous le nom de Morigny, elle absorba en 1807 Champigny.

L’abbaye bénédictine de la Sainte Trinité fut fondée à Morigny en 1095. Son église fut consacrée par le pape Calixte II le 3 octobre 1119. Il ne subsiste de cette ancienne église que la première travée de l’église actuelle avec ses magnifiques chapiteaux romans. La tour du clocher avec son élégante tourelle d’escalier est du XIVe siècle, le chœur gothique et le délicat arc-boutant qui surmonte le premier contrefort du bas-côté droit sont du XVIe siècle. L'église abrite les dalles funéraires sculptées de Galéas de Salazar et de son épouse, qui sont les parents de l’abbé Jean de Salazar. A partir de 1523 ce dernier fut l’instigateur de la dernière restauration de l’abbaye de la Sainte Trinité. Dernière restauration qui précéda de peu la ruine finale.

Les voûtes des quatre premières travées de la nef s’effondrèrent en 1575. L’abbaye fut fermée en 1743 par un décret royal et réunie au Grand Séminaire de Sens. Ses bâtiments conventuels furent en partie démolis et vendus, il ne subsiste aujourd’hui aucun vestige de l’abbaye. En 1744, la nef est fermée par l'actuel mur antérieur. Aucun vestige ne subsiste de l'ancien logis abbatial et des bâtiments conventuels. Le 16 mars 1791 l'abbaye est vendue au titre des biens nationaux, mais pas l'église.
L'actuel " château ", datant peut-être de la fin du 16e ou du début du 17e siècle, serait construit sur l'emplacement du palais abbatial. La ferme de la basse-cour fut détruite en 1838. Les communs actuels furent élevés à sa place entre 1843 et 1854.

Vers 1846, le curé propose d'agrandir l'église vers l'ouest, Lucien MAGNE dépose en 1847 un projet de restauration. La même année, une petite chapelle dans l'axe du choeur est murée et des boiseries installées. Caroline de LORME, épouse du vicomte de Venancourt, fait construire en 1864 la chapelle Saint-Charles formée par le prolongement du collatéral gauche et une nouvelle sacristie, sur deux parcelles de terre qu'elle donne à cette fin. La chapelle fut bâtie en supprimant un mur plein et un contrefort. Un mur s'étant affaissé, l'architecte diocésain intervint en le faisant reconstruire. En 1868, l'église est pourvue d'un ensemble de vitraux de LORIN payés par le vicomte Vyart.
En 1862, l'église est classée MH. En 1866, la toiture de l'église et la voûte d'un des bas-côtés sont remises à neuf. En 1880, puis en 1920, deux projets de restauration du clocher et des parties hautes sont refusés. Il faudra pourtant revoir les arcs-boutants en 1927 puis refaire le clocher en 1934/35 après plusieurs chutes de pierres.

Dans le clocher, on trouve une cloche dite Marie, fondue en 1787 par le fondeur Le Dire, refondue en 1925. Une autre cloche nommée Nicolas Jeanne Martin date de 1720 et provient de Champigny. Dans le choeur ont été replacés en 1855 des gragments d'un haut-relief du XIIIe représentant les Elus et les Damnés qui avait été enfoui en 1743 sur la place devant l'église.

Histoire de l'ancienne abbaye de Morigny, disparue : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR11/IA00126451/inde…

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Trinité
Siècle de l'édifice: XIIe-XIIIe-XIVe-XVIe
Forme du clocher : pavillon
Position du clocher : latéral
Clocher en péril : non

Photos (7) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

l'église depuis Etampes
façade
clocher
côté nord

chevet
côté sud
détail du clocher


Chapelles privées

Chapelle Saint-François du château de Jeurre (XVIIIe), dans le parc. Elle est construite au XIXe, un inventaire de 1768 la décrivait comme étant dans le château. L'actuel bâtiment octogonal est en mauvais état, on accède à sa porte par un escalier de six marches situé sous un porche. La chapelle repose sur une crypte circulaire formée d'un couloir autour d'un pilier central. Les deux côtés est et ouest sont éclairés par des fenêtres géminées en plein cintre, les autres côtés sont aveugles et la sacristie fait saillie au nord-ouest. Il n'y a pas de clocher.
Une inscription au-dessus du porche rappelle la dédicace du lieu à saint François. Un relief ovale en stuc représentant Jésus et la Samaritaine se trouvait dans la chapelle en 1976 et a disparu depuis.
Le château a été construit au XIXe avec l'emploi de diverses sculptures, portails etc. des hôtels du XVIIe et XVIIIe démolis à Paris, le porche notamment provient de l'ancien hôtel le Juge.
Dossier de l'Inventaire Régional du Patrimoine : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR11/IA00126452/inde…

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Saint-François du château de Jeurre
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : oui

Chapelle Notre-Dame du château de Vaudouleurs, construite en 1873 auprès du château reconstruit en 1860. L'inventaire établi à la fin du XXe siècle indique "actuellement le château, la chapelle et la maison du gardien sont désaffectés et menacent ruine (...) chapelle : bâtiment de plan octogonal avec une sacristie rectangulaire au nord-est. ". Il n'y a pas de clocher.
Dossier de l'Inventaire Régional du Patrimoine : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/HTML/IVR11/IA00126458/inde…

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : Notre-Dame du château de Vaudouleurs
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : oui



Patrimoine religieux disparu

Ancienne abbaye de la Trinité de Morigny Arrow Abbatiale de la Trinité ci-dessus

Ancienne église de Champigny, détruite à la Révolution.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Sep - 18:32 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de l'Ile-de-France -> Clochers de l'Essonne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com