Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Labergement-lès-Seurre (21820)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bourgogne - Franche Comté -> Clochers de Cote-d'Or
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 23:18 (2012)    Sujet du message: Labergement-lès-Seurre (21820) Répondre en citant

Eglise

Eglise de l'Assomption (XIXe), sur le coteau

L’ancienne église a été construite au XVe, et remplacée par l'actuelle bâtie au troisième quart du XIXe siècle, de 1856 à 1858, par l’architecte PHAL-PERRON d’Auxonne et Besson entrepreneur. Cette église est toujours entouré de son cimetière qui s'étend sur une parcelle en navette. La pose de la première pierre eut lieu le 3 août 1856 et la consécration le 22 mars 1858 par Mgr Rivet, évêque de ­Dijon, comme l’indique l’inscription gravée à l’entrée de la chapelle des fonts “Mercier Jules 1857”.
De style néogothique, l'édifice a une nef flanquée de bas-côtés et suivi d'un choeur à pans. Un clocher-porche surmonté d'une fine flèche d'ardoises précède l'édifice. Les deux autels ont été réalisés sur les plans et devis de Phal-Perron, architecte à Auxonne, approuvés par le conseil municipal, le 12 janvier 1857, et le ­travail adjugé à François ­Besson, entrepreneur à Dole. Les fonts, le mobilier et les vitraux du maître-verrier lyonnais Claude COPONAT datent aussi du XIXe. Les vitraux représentent Notre-Dame de Lourdes sur la verrière de la chapelle droite, Bon Pasteur sur la verrière axiale, des motifs géométriques ailleurs.
Dans le clocher, deux cloches ont été inventoriées, l'une offerte par la paroisse et datant du milieu du XIXe, l'autre fonduée par BURDIN (fils aîné) à Lyon et portant l'inscription "MARIA ASSOMPTA IN COELO ORA PRO NOBIS/FONDUE EN 1852 SOUS L'ADMINISTRATION DE MRS LOUIS BENOIT DUCORDAUX MAIRE ET VEAUX JACQUES ADJOINT/MR BOURCEVET AUGUSTE CURE DE L'ABERGEMENT MA BENITE/CETTE CLOCHE A EU POUR PARRAIN JEAN-BAPTISTE LOMBART ET POUR MARRAINE MARIE VEAUX".

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : de l'Assomption
Siécle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : clocher-porche ç flèche
Clocher en péril : non

Photo (1) :



Crédits : Laëtitia FILIPPI pour http://clochers.org


Chapelle

Chapelle de l'Hospice Cordelier (XIXe), actuellement maison de retraite (XIXe), située au centre du bâtiment et ornée d'une grande rosace néo-gothique en façade.

L'hospice a été créé par décret impérial le 11 mars 1858 à la suite du testament fait par Catherine-Philiberte-Elisabeth Leblanc, née Cordelier, le 14 octobre 1856 : elle donnait des terrains à l'hôpital de Seurre et une maison de maître à Labergement pour la fondation d'un hôpital destiné à recevoir 4 malades (2 hommes et 2 femmes) et qui devait porter son nom. Deux soeurs hospitalières devaient assurer le service. La maison, peut-être trop vétuste ou trop étroite pour sa nouvelle fonction, est démolie pour être remplacée par un bâtiment nouveau dont les plans et devis, dressés par M. Phal-Perron (architecte de la ville et de l'hôpital d'Auxonne) le 15 nov. 1862, sont modifiés en 1864 par l'ajout d'un étage. L'entrepreneur Jean-Baptiste Guénot de Dijon réalisa l'ensemble selon les termes du marché passé le 8 mai 1864. La réception définitive eut lieu le 21 juin 1869.
Un procès-verbal d'expertise et d'estimation dressé le 15 juillet 1878 pour vendre une partie du domaine décrit cette construction comme "un vaste bâtiment formant l'hôpital Cordelier construit en 1866 en briques et pierres couvertes de tuiles et comprenant au rez-de-chaussée vestibule, escalier, cuisine, four, pharmacie, bureau, chambres, cellier, évier, cabinet d'aisance et cabinets de bain, au 1er étage une chapelle, deux salles pour les malades, chambres à coucher, grenier dessus et préaux couverts".

Détruit par un incendie le 18 août 1882, le bâtiment d'exploitation est très rapidement reconstruit : entre le 14 janvier 1883 et 14 août 1884. Réalisé en briques et couvert de tuiles mécaniques, près d'un bâtiment servant de halle à pressoir et de cellier, il se compose "d'une chambre à feu, de deux cabinets, d'une grange, d'une écurie". Entre ces deux bâtiments, on aménage un tect à porcs et un poulailler. Devenu maison de retraite pour personnes valides et semi-valides, l'établissement possède aujourd'hui une capacité d'accueil de 49 lits pour personnes valides et semi-valides.

CPA (1) :


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 23:18 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bourgogne - Franche Comté -> Clochers de Cote-d'Or Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com