Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Malataverne (26780)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Rhone-Alpes -> Clochers de la Drôme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 22:04 (2012)    Sujet du message: Malataverne (26780) Répondre en citant

Eglises

Eglise Sainte-Madeleine (XIXe)

Un habitant de Malataverne, Victor Chapel, constitue de façon indépendante du conseil paroissial, avec 6 autres cultivateurs, un « comité pour la construction de l’église de Malataverne ». Le terrain est acquis de Madame Mazet en 1863, et les travaux commencent au début de 1868. La chapelle est édifiée dans ses dimensions actuelles, mais sans voûte ni clocher... Elle est terminée fin 1868, et fait l’objet d’une bénédiction. Le 13 mars 1869 a lieu la bénédiction du Chemin de Croix de l’église. En 1867 avait lieu l’acquisition d’une maison « pour servir de presbytère ». L’église est ouverte au culte fin 1868, mais pas aux baptêmes et mariages.

De 1868 à 1876 les péripéties financières et administratives grèvent le fonctionnement du culte, jusqu’à la mort du fondateur Chapel. En 1882, les héritiers vendent chapelle et presbytère à Mr Pavin de Lafarge. Le 4 mai 1891 un décret préfectoral transfert la commune de Rac en commune de Malataverne. Le 18 mars 1895 Mr Pavin de Lafarge fait don à celle-ci de l’église et de la cure à condition que l’église devienne paroissiale. Après quelques péripéties et le refus du transfert par le Conseil Paroissial de Rac, le dernier curé de Rac (l’abbé Ulysse Raymond) est remplacé par l’abbé Joseph Palmier avec résidence à Malataverne, le 1er décembre 1895. Le 8 avril 1897, un arrêté municipal décide la fermeture aux cérémonies ordinaires du culte à Rac, confirmant ainsi le transfert paroissial à l’église de Malataverne. L’on peut comprendre l’amertume légitime des habitants de Rac qui se voient retirer leur identité communale et leur identité paroissiale !

Le 17 avril 1898, la décision est prise de transférer à Malataverne tout ce qui ne sert pas à Rac : à savoir l’autel principal en marbre, offert par Mgr Sibour, archevêque de Paris, la chaire, les bancs des hommes, les fonds baptismaux, le confessionnal etc. En 1900, les deux autels latéraux en marbre sont mis en place. Le clocher-porche est construit en 1901, il a la même figure que ses homologues du Nord de la France, et le beffroi percé de baies étroites jumelées est garni d'abat-sons. Deux cloches sont installées en 1902, la plus grosse d'entre elles provient de Rac, elle avait été fondue en 1970. La chaire de Rac faite par Jaquin en 1844 part aussi à Malataverne. L'épisode de la cloche est fort mal vécu à Rac, même si depuis la chapelle a retrouvé une cloche, installée en 2000, en même temps qu'une troisième à Malataverne.
Source : mairie de Malataverne

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Sainte-Madeleine
Siècle de l'édifice: XIXe
Forme du clocher : clocher-porche à pavillon
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade
côté nord et chevet
côté sud


Eglise Saint-Jean-Baptiste de Rac (XIIe-XVIIIe-XIXe)

Le nom de Rac n'apparaît pas avant 920 à 939. Il est cité dans des charte des Templiers en 1182. Les Adhémar deviennent seigneurs de Rac dès 1100 et règneront près de quatre siècles. Le village se trouve sur un promontoire rocheux entouré de murailles, bien au-dessus de la route de Châteauneuf à Malataverne. Né à l’époque romane, l’édifice d’origine est constitué d’une nef unique. Puis au XIVème siècle, l’ordre de Saint Ruf lui donne sa physionomie actuelle et double sa surface (120 m²), avec l’ajout d’une chapelle latérale dédiée à la Vierge et du chœur.

En 1769, le mur nord situé au bord du promontoire bascule, entraînant avec lui une partie de la voûte. Il est reconstruit et un contrefort est ajouté pour le soutenir. En 1774, le seigneur en place aurait fait don des pierres de la la tour du château pour reconstruire la voûte. De nombreux remaniements sont ensuite opérés vers la fin du XVIIIème siècle avec notamment l'ajout de décors peints sur la voûte quadripartite du choeur, l'intégration d’une balustrade en fer forgé de style Rococo entre la nef et le chœur, l'apport de mobiliers de qualité, etc. L'église a bénéficié de nombreux remplois, une des pierres des murs daterait du Ve ou du VIe siècle. Entre temps, le prieuré du collège de Ruf avait été réuni au XVIIe au collège des jésuites d'Avignon. Après la Révolution française, l’église est pourvue d’une sacristie assez large et reçoit en 1840 un nouveau clocher-mur à deux arcades en pierre de grès, construit sur le précédent seulement arasé en sa partie supérieure.

Avec le transfert du chef-lieu à Malataverne en 1891, puis la fermeture de l'église au culte ordinaire en 1897, l'édifice est abandonné et son mobilier peu à peu ramené à Malataverne, la grosse cloche fondue en 1870 y est notamment transféré et la chapelle de Rac se tait, disparaissant du paysage campanaire local. A jamais? non. En 2000, une cloche neuve est posée, et dans la foulée une Association pour la Rénovation de la chapelle de Rac voit le jour. Elle fait poser un nouveau grand vitrail dans le choeur et d'autres petites vitres, restaurer la chapelle et l'autel de la Vierge, la façade, etc.
Plan de la chapelle : http://www.malataverne.fr/IMG/pdf/pano_ext_web0000.pdf

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-JB de Rac
Siècle de l'édifice: XIIe-XVIIIe-XIXe
Forme du clocher : clocher-mur
Clocher en péril : non

Photos (2) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

le village
la chapelle



Chapelle

Chapelle Notre-Dame de Montchamp (XIe-XIXe-XXe), située sur la colline qui sépare Malataverne de Donzère et au-delà de laquelle on entre vraiment dans le climat provençal.

Au VIe siècle un sanctuaire dédié à Saint Michel est érigé à l’emplacement d’un lieu de culte gallo-romain dédié à Mercure et qui auparavant encore aurait abrité un druide nommé Paragor, qui, d'après la légende, fut décapité une nuit par des brigands. D'après la même légende, la colline serait hantée et le fantôme du druide la parcourerait sa tête entre les mains. Bref.

En 1083 un document du Pape Victor III spécifie que Rac possède sur son territoire la Chapelle Notre-Dame de Montchamp. Aux XIe et XIIe siècles est construit un prieuré par l’Ordre de St Médard relayé par l’Ordre de St Ruf puis les Jésuites d’Avignon. La chapelle romane, principal édifice du prieuré, a une histoire très mouvementée, entre les démêlés entre seigneurs, entre ordres religieux, les Guerres de Religion, la Révolution où elle est transformée en bergerie pour échapper à la destruction...

Le 27 août 1944, l'histoire mouvementée de la chapelle se rappelle à nouveau aux hommes : les allemands bombardent Montchamp deux heures durant et le clocher, touché par des obus explosifs, s'écroule, emportant la cloche qui est brisée. C'était un petit beffroi de section carrée, surmontée par un pavillon en zinc, au-dessus de la façade. L'abbé ROCHE entreprend de reconstruire l'édifice et envisage de refondre la cloche. Courant septembre, en visite dans la famille ROUSTANT à Chevrière, il relate les mésaventures de sa chapelle et Léon ROUSTANT lui propose alors une petite cloche aux inscriptions étranges trouvée dans un camion allemand. Elle repartit sur le porte-bagages de l'abbé et fut hissée sur le clocher en 1948. L'équipe d'archéologie de Malataverne monta un jour sur le clocher-mur et releva l'inscription de la cloche. Elle vient de Valdaï, en Russie et porte l'inscription "ЗАВОД БРУСАЧЁВЫХ ВАЛДАЙ " (usine Brousatchev Valdaï). A noter que la Croix qui se trouve face à la chapelle a été ramenée de Crimée en 1855.

Dès 1948 la chapelle est partiellement restaurée au titre de la reconstruction, puis par les paroissiens de Malataverne animés par l’abbé Roche et son père (qui fait le Chemin de Croix), puis par le Père Morel qui crée une association qui durera jusqu’en 1999. En 1963, il fait ouvrir le chemin d’accès actuel, et réalise un local abri-magasin. En 1965 est établi un parc à voitures sur un terre plein de 4000 m2. Le Chemin de Croix de Montchamp a été érigé en 1945 par le père de l’abbé Roche curé de Malataverne, tailleur de pierre. Il part du pied du chemin de Montchamp pour s’élever sur 1 km environ, en 14 stations jusqu’au terre-plein de la chapelle ou la 15ème station est un petit bâtiment ossuaire. Chaque croix en pierre taillée est montée sur un fut et un socle en pierre, utilisant parfois des colonnes de réemploi. Malheureusement le vandalisme a causé beaucoup de dégâts. On remarquera, sur le socle de la XIVème station, le nom gravé du sculpteur ROCHE.

Montchamp est idéalement placé pour l’installation d’antennes de télécommunications, dont la location permet au Père Roussey, recteur de 1982 à 1999, de financer la restauration de la chapelle et du site avec l’aide de la commune de Malataverne, qui refait la toiture. Depuis 1999, gestionnaire de Notre Dame de Montchamp, il continue son œuvre sans faire appel aux finances diocésaines ou paroissiales (électrification, sécurisation...).

Type d'Edifice: Chapelle
Nom de l'Edifice : ND de Montchamp
Siécle de l'édifice: XIe-XIXe-XXe
Forme du clocher : clocher-mur
Clocher en péril : non


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 22:04 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Rhone-Alpes -> Clochers de la Drôme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com