Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Frossay (44320)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Jeu 1 Mai - 12:53 (2008)    Sujet du message: Frossay (44320) Répondre en citant

Le bourg actuel de Frossay remplace le Bourg aux Moines fondé au XIème siècle. Auparavant, le centre paroissial était plus près de la Loire sous l'invocation de Saint Front, évêque de Périgueux. Frossay est une des plus vieilles paroisses du pays de Retz.

Eglise

Eglise Saint-Pierre-aux-Liens (XXème). La première église, qui était dédiée à saint Pierre, aurait été édifiée avant l'an 900. Les prééminences, la supériorité et la fondation de l'église paroissiale de Frossay appartenaient jadis au seigneur du lieu : il jouissait « de ceintures dedans et dehors, banc et accoudoir dans le choeur et mesme de la chapelle Saint-Jean en ladite église, laquelle chapelle luy est prohibitive » (Déclaration du Frossay en 1683). Le 25 octobre 1602, Quiriac, évêque de Nantes, accorde à l'abbé de Saint-Sauveur de Redon, à sa demande, deux églises, celle de Frossay et celle de la Marne.
Lors de la Révolution, le curé Jean Picard, docteur en théologie, mourut emprisonné dans sa geôle du Bouffay le 12 février 1796. L'église de la commune fut incendiée vers 1793. La statue de la "Vierge Miraculée", en bronze, datant du XVIème, fut perdue dans les décombres et ne fut retrouvée intacte que 7 ans plus tard. C'est la Vierge miraculeuse de Frossay.
Pour parer au plus pressé, un nouveau sanctuaire fut édifié avec de mauvais matériaux et des techniques rudimentaires. Enfin, en 1939, une nouvelle église fut bâtie, en ciment armé, dans un style néo-gothique avec arcs-boutants qui s'accommode mal de ce matériau moderne.
C'est maintenant une église avec une haute nef centrale, précédée d'un clocher-porche de section carrée, ajouté en 1993, et flanquée de deux nefs latérales plus basses. Des escaliers ont été pratiqués dans des tourelles de chaque coté de la façade de l'église pour accèder aux terrasses sur le toit.

Pour en savoir plus: http://www.paysderetz.info/communes/frossay/patrimoine/a175.html

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Pierre-aux-Liens
Siécle de l'édifice: XXème
Forme du clocher : clocher-porche
Clocher en péril : non

Photos (3) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

façade au sud et côté ouest
chevet et côté est
vue intérieure


Chapelle

Oratoire des Pins, petite chapelle dédiée à la Vierge et construite sans doute au début du siècle.

Type d'Edifice: Oratoire
Nom de l'Edifice : des Pins
Siécle de l'édifice: début XXè
Forme du clocher : sans
Clocher en péril : non


Chapelles privées

Chapelle privée du château de la Rousselière (XVIIème-XVIIIème). Le château est l'ancien siège de la châtellenie de Frossay.

Chapelle du manoir de Bois-Péan (XVIIème-XIXème). Le manoir est un grand bâtiment d'angle avec chapelle, dont la porte est ornée d'un fronton avec écusson armorié. Des prêtres réfractaires s'y sont réfugiés pendant la Révolution. La chapelle est une petite construction rectangulaire couverte par un toit à deux pans, surmontée d'une flèche juchée au-dessus de l'entrée. Le chevet est soutenu par un massif contrefort et une petite construction, elle aussi couverte par un toit à deux pans, est accollée perpendiculairement à la chapelle.

Type d'Edifice: Chapelle privée
Nom de l'Edifice : du manoir du Bois-Péan
Siécle de l'édifice: XVIIè-XIXème
Forme du clocher : flèche
Clocher en péril : non


Ancienne chapelle

Ancienne chapelle Saint-Nicolas, située au Migron et aujourd'hui détruite. Il y eut une motte féodale au Migron, ainsi qu'un port, dont il ne reste aujourd'hui aucune trace.


Anciens prieurés et monastères

Ancien monastère de Saint-Front, évêque de Périgueux. Au IXème siècle, celui-ci se serait arrêté à Frossay et y aurait vécu plusieurs jours en ermite. Le monastère fut détruit par les Normands au IXème.


Ancien prieuré Sainte-Marie (XIIè).Les religieux de l'abbaye de Redon furent appelés par un seigneur du Migron pour réparer les désastres des IXème et Xème siècles. Le fait est consigné dans le Cartulaire de l'abbaye de Redon : "un seigneur du Migron, Droaloi, concéda aux religieux le monastère de Notre-Dame de Frossay avec le cimetière voisin et le monastère fut rebâti avec les décombres d'un oratoire où saint Front de Périgueux vécut longtemps comme un ermite". Le prieuré est fondé entre 1060 et 1100, car le cartulaire de Redon en 1062 mentionne une "ecclesia S. Marie in Fruciaco" qui n'est autre que l'église du prieuré, Fruciaco venant du toponyme latin Fructiatus qui a donné son nom, par déformations successives, au village.
Ce prieuré, aussi connu sous le nom de prieuré Notre-Dame, était situé place de l'église et a été mentionné au XVIème. L'église Saint-Pierre-aux-Liens a été fondée par ces religieux. Le prieuré est vendu le 20 septembre 1791 et la chapelle a été détruite.

Ancien prieuré Sainte-Catherine de Guermitton (XIIIème). Ce prieuré fut fondé en 1204 par Geoffroy de Sion, seigneur de Saffré, qui le donna aux augustins de l'abbaye de Sainte-Marie-sur-Mer. Ce prieuré était riche parce qu'il a été construit dans la grande "prairie du Tenu", qui fut asséchée sous l'impulsion du prieur. Guermitton, comme l'ancien prieuré Sainte-Anne de Rohars à Bouée, fut orienté de par sa proximité avec la Loire et avec le port du Migron, vers le trafic fluvial. C'est pourquoi au XVème siècle , les mariniers du duc de Bretagne Jean V avaient le droit de prélever une fois l'an sur les prieurés d'Indre, du Pellerin et de Frossay "trente miches et un cotteret de vin" lorsqu'ils conduisaient le duc sur la Loire (voir l'ouvrage de René Blanchard, Lettres et mandements de Jean V, tome V p.18).
Un château fort, la Jarrie, tout proche, pouvait protéger les religieux et leurs biens en cas d'attaque des pirates. En 1787, le prieur, un prélat romain nommé Nicolas Lauté de la Rovèreloue tous les revenus du temporel pour un bail annuel de 600 livres. La chapelle était dédiée à Sainte-Catherine. Le prieuré a été vendu le 30 mai 1791, et la chapelle a été détruite. Une maison a été construite au XIXème sur son emplacement, et est appellée aujourd'hui maison de Guermitton.


Autres cultes

Eglise protestante (1564). Cette église dura plusieurs années à Frossay, protégée par les Plouer, seigneurs du lieu. Le pasteur s'appelait Edme Jandin. Pourtant la paroisse était profondément catholique. C'est M. d'Avaugout, seigneur de Frossay, qui introduisit le protestantisme en 1542.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 1 Mai - 12:53 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers de Bretagne -> Clochers de Loire-Atlantique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com