Le site des clochers de la France Index du Forum Le site des clochers de la France
Recensement des lieux de culte chrétiens dans chaque commune de France
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Meslay (41100)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loir-et-Cher
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 1 662

MessagePosté le: Lun 25 Juin - 16:13 (2012)    Sujet du message: Meslay (41100) Répondre en citant

Eglise

Eglise Saint-Calais (XVIIIe)

Jadis, l'église et le château étaient placé côte à côte, à l'écart de l'actuel bourg. Puis le fermier général Jean-François de la Porte voulut établir une manufacture de cotonnades. Il passa avec les habitants du lieu une convention le 5 juillet 1733 en vue de démolir l'église et de la reconstruire à ses frais à l'écart du château. C'est ainsi que le Vendômois compte un rare exemple de l'architecture religieuse du XVIIIe siècle. Au château, il y a de beaux communs, une fuie assez basse qui conserve encore sa bande d'ardoises (pour empêcher les rongeurs et les chats de remonter jusqu'aux lucarnes et de goûter du pigeon) et son échelle tournante, mais de chapelle, point. Une belle grange au toit moussu abrite un élevage de chevaux.

La façade, que borde à droite un clocher carré et sobre, est ornée d'un grand portail surmonté d'un oculus et encadré de deux pilastres porteurs d'un fronton cintré. Une chapelle carrée s'ouvre à gauche en entrant. Ornée d'une décoration peinte, elle abrite deux pierres tombales provenant de l'ancienne église : celles d'André de Fromentières (┼ 21/11/1521) et Jean de Fromentières (┼ 24/3/1570), seigneurs de Meslay et de la Grapperie. De l'ancienne église provient aussi le fronton sculpté du XVIIe qui surmonte la porte qui donne, à l'est, sur une allée qui contourne l'actuel cimetière pour joindre le presbytère. De l'ancienne église proviennent encore la chaire et le banc d'oeuvre du XVIIIe. Une table de communion du XVIIe et deux consoles ont été acquises postérieurement pour complèter l'ensemble, tout comme le pied de lutrin (fin XVIIe / début XVIIIe). Le tableau des Pélerins d'Emmaüs couronnait le retable établi en 1733 par M. de la Porte, dont un tableau se trouve aussi dans l'église; celle ci a par ailleurs été décorée entre 1876 (murs) et 1887 (voûte) de peintures, la voûte céleste étant représentée sur la voûte de l'église. Le chemin de croix est érigé le 2 mai 1880 comme en témoigne le procès verbal enluminé encadré au-dessus de la sacristie, à droite du choeur.

Les voûtes ont été repeintes par Jean-Claude FERRON dans les années 80/90, tant dans la nef, que le choeur et la chapelle à gauche. L'abside a été faite en premier (Christ en gloire dans la tradition byzantine entouré de saints) en 1988, puis la chapelle nord, dite de la Vierge l'année suivante (Vierge de l'Apocalypse et de part et d'autre six scènes de vie mariale : Annonciation, Visitation, Nativité, Présentation de l'Enfant Jésus, Jésus parmi les Docteurs de la Loi, évocation de la naissance de la Vierge). Enfin fut ornée la voûte de la nef, de 1990 à 1996, par diverses scènes bibliques autour de l'Agneau mystique, peint en 1991.

A droite, le clocher est accessible par une grande échelle calée sur une base un peu surélevée. Elle donne sur une plateforme, d'où il faut emprunter une échelle de deux mètres en moins bon état. A droite, une petite ouverture donne sur le comble de la nef. Le clocher n'est pas pourvu d'abat-sons ni de grillages, son plancher est fragile et, pour tout dire, pas très stable. Deux cloches sont portées dans le beffroi. L'une date du XIXe. L'autre, de 1585 et provient de l'ancienne église Saint-Georges de Vendôme et porte l'inscription en caractères gothiques "Claudius Regin Abverinicus episcopus Olorensis capicerius ecclesia collegiatae sancti Georgii de Vindocino Petrus Sallier cantor cinsdem ecclesia M A Lucas ma faicte 1585". Deux pigeons, prompt à s'éjecter par les lucarnes lorsqu'un visiteur vient, sont les seuls habitants permanent du clocher.

Type d'Edifice: Eglise
Nom de l'Edifice : Saint-Calais
Siécle de l'édifice: XVIIIe
Forme du clocher : pavillon
Position du clocher : clocher latéral
Clocher en péril : non

Photos (25) : (ce sont des photos personnelles, cliquez pour agrandir)

Extérieur (4) :

façade
côté sud
chevet
porte du cimetière (17e)

Intérieur (12) :

nef
voûte

chapelle des fonts
dalles tumulaires du XVIe

chapelle nord
ses vitraux

choeur
vitrail
abside
pied de lutrin (17e)

Clocher (9) :

clocher
grisaille
comble de la nef

plateforme dans la cage du clocher
dernière échelle

cloche du 16e
les deux cloches

la flèche


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 25 Juin - 16:13 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le site des clochers de la France Index du Forum -> Clochers du Centre-Val-de-Loire -> Clochers du Loir-et-Cher Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Orancia phpBB Theme by Kaelys
Powered by phpBB © 2001, 2003 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com